«

»

Imprimer ceci Article

Une éponge de mer à la rescousse contre le cancer

D’après une étude publiée dans le journal Cancer Research, une molécule extraite d’une éponge des Caraïbes ‘doperait’ les performances des traitements à base de Taxol® contre les tumeurs.

Et une preuve supplémentaire du rôle capital des ressources naturelles marines pour l’homme, Une ! Cette fois, c’est le discodermolide extrait de l’éponge Discodermia dissoluta qui vient prêter main forte au paclitaxel (Taxol®), lui-même issu de l’écorce d’if. Ce médicament intervenant en chimiothérapie s’est déjà montré efficace dans de nombreux cancers : ovaires, sein, bronches, etc.

L’étude de cancérologues de Santa Barbara à l’Université de Californie démontre que l’union du discodermolide et du paclitaxel fait leur force ! La combinaison des deux molécules inhibe 41% de la prolifération des cellules tumorales du poumon humain, contre respectivement 9,6% et 16% si elles sont administrées seules.

Leur mode d’action ? L’apoptose : elles poussent les cellules cancéreuses à une mort programmée, en un mot, à l’autodestruction… En fait, en agissant sur les microtubules de la cellule (des structures protéiques qui forment son ‘squelette’), elles empêchent également l’ADN de se dupliquer et finalement la cellule de se multiplier. La prolifération de la tumeur est ainsi arrêtée.

« Nos résultats indiquent que le Taxol® et le discodermolide ont le potentiel d’améliorer les réponses de l’organisme des patients atteints de cancer et de réduire les effets indésirables lorsque les 2 médicaments sont administrés ensemble » explique Mary Ann Jordan, chercheur en biologie cellulaire, et auteur de la publication. Le discodermolide qui n’est actuellement qu’en phase un des études cliniques viendra certainement un jour se ranger aux côtés des autres armes dont nous disposons déjà pour faire reculer le cancer…

Article publié sur Futura-Sciences le 13 août 2004

Autres articles intéressants...

Pourquoi les flageolets ne sont-ils pas très distingués ?
Les flageolets sont des grains extraits de haricots. Cuisinés avec un bon gigot d’agneau, ils sont très appréciés, mais plutôt le week-end… (extrait du livre POURQUOI LES MOUCHES AIMENT-ELLES LES CROTTES ?)
La botte secrète des tortues
Ça, on le savait depuis longtemps, les tortues marines n’ont pas le compas dans l’œil mais la boussole dans la tête ! Elles parviennent ainsi à retrouver la plage sur laquelle elles sont nées pour y enfouir leurs propres oeufs.
Mon beau sapin, roi des médecins...
« Que j’aime ton écorce… ». Pourquoi pas ? Le sapin est bien le roi des forêts. En plus de nous éblouir et d’apaiser nos esprits lors des longues soirées d’hiver quand arrive Noël, il se transforme aussi en médecin. Et cette fois, c’est son écorce qui regorger...
Les tortues marines sont-elles comestibles ?
Question choquante peut-être, mais la réponse est intéressante (extrait Les baleines ont-elles le mal de mer ?). Les tortues franches du Pacifique, vertes, olivâtres, caouannes, de Kemp et à dos plat sont effectivement comestibles, pas les tortues imbriquées ...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/une-eponge-de-mer-a-la-rescousse-contre-le-cancer/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>