«

»

Imprimer ceci Article

Un lien étroit entre émotions et système immunitaire…

Emotions et système immunitaireLes chercheurs commencent seulement à réaliser qu’il existe un lien étroit entre émotions et système immunitaire ! Après le stress d’un examen ou un choc comme la perte d’un parent proche ou d’un ami, il est fréquent de voir les maladies s’enchaîner ou même d’être affecté par une pathologie plus grave. Quant aux gens heureux… 

Extraits du livre Les chats ont-ils un nombril ? 

Extrait du livre Les chats ont-ils un nombril



Vue tridimensionnelle de l'hypothalamus (en rouge)

Quant aux gens heureux qui vivent dans un environnement aimant, soutenus, ces veinards se relèvent souvent mieux d’une maladie ! Notre état mental semble donc avoir une influence sur notre santé. En effet, le cerveau est associé aux défenses immunitaires de différentes manières. Le stress active l’hypothalamus, structure cérébrale qui contrôle la libération d’hormones par les glandes surrénales et l’hypophyse.

Or, ces hormones nous aident à faire face aux situations d’urgence. Le système nerveux autonome est également affecté par le stress. Lui contrôle les organes majeurs et les muscles sans que nous en soyons conscients : votre respiration en ce moment même est en partie son œuvre.

Reins et Glandes surrénales

Vue des reins (n’attendez pas qu’on vous le dise, allez faire pipi à chaque envie !) et des surrénales, mobilisées pour faire face à l’imprévu…  

C’est lui aussi qui engendre la réponse classique de fuite ou d’attaque (« fight-or-flight ») en réaction aux situations d’urgence. Ce n’est pas quelque chose sur lequel nous avons un contrôle. Pas question par exemple d’espérer ne plus avoir peur en un claquement de doigts…

Le cerveau mobilise aussi les organes du système immunitaire : les ganglions lymphatiques, la rate, le thymus et la moelle osseuse. Par conséquent, le nombre de lymphocytes B (ces cellules qui produisent les anticorps), lymphocytes T (qui luttent pour détruire les éléments étrangers à l’organisme) et macrophages qui le débarrassent des débris et autres, peut être régulé.

Chez les êtres humains, le stress est l’œuvre de pressions quotidiennes liées au travail, aux déplacements, au manque de sommeil ou à la dépression. Si ces pressions persistent, la personne peut être stressée de manière chronique et les défenses de son organisme sont dirigées vers ces cas d’urgence plutôt qu’à travailler à la conservation à long terme d’un système immunitaire en pleine forme. Voilà comment le stress influence nos défenses naturelles et peut nous entraîner vers la maladie…

Menhirs et dolmens                            Toile de montgolfiere

 

Autres articles intéressants...

Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ?
Question insolite posée par le titre d’un ouvrage qui vient tout juste de sortir. Il en contient une foule d’autres sur l’espace, les animaux, l’alimentation, le corps humain, les dinosaures, etc. Leurs réponses ? Instructives et surtout, amusantes. Un livre p...
Vos billets, s’il vous plaît !
Des escargots ont été réprimandés pour avoir pris le train sans billet. Et leur propriétaire a même failli avoir une amende. Une histoire mal partie qui s'est pourtant bien finie…
Pourquoi les flageolets ne sont-ils pas très distingués ?
Les flageolets sont des grains extraits de haricots. Cuisinés avec un bon gigot d’agneau, ils sont très appréciés, mais plutôt le week-end… (extrait du livre POURQUOI LES MOUCHES AIMENT-ELLES LES CROTTES ?)
Une luth pour la vie
Fragiles, les tortues luth sont en danger. Leur préservation n'est pas une option mais un impératif. Si nous échouons, alors de pareils spectacles feront bientôt partie du passé…

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/un-lien-etroit-entre-emotions-et-systeme-immunitaire/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>