«

»

Imprimer ceci Article

Un coup de fil mémorable

Depuis la France, vous voulez joindre un correspondant à Los Angeles, Hawaii ou Tokyo ? Facile avec le téléphone, et plus sympa avec Internet et une webcam. Aujourd’hui, la communication entre les êtres humains n’a plus de limites. La preuve, deux d’entre eux ont même pu bavarder en étant l’un, à des kilomètres sous la surface de l’océan, l’autre, flottant dans… l’espace !

C’était le 26 janvier dernier, un coup de fil que Tim Shank et Sunita Williams, tous les deux scientifiques, n’oublieront pas de sitôt. L’un est biologiste marin et se consacre à l’étude des cheminées hydrothermales dans l’Océan Pacifique. L’autre a la tête dans les étoiles, elle est astronaute. Ce jour là, chacun d’eux était à son poste : Tim Shank à bord de l’Alvin – petit sous-marin du Woods Hole Oceanographic Institute (WHOI) – à 2500 mètres de profondeur, Sunita Williams à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS), à 300 000 mètres… au-dessus de la Planète Bleue.

Points communs entre ces aventuriers des temps modernes ? Leur mission (étudier des environnements qui gardent une grande part de mystère) et les conditions extrêmes dans lesquelles ils l’exécutent… Ce sont elles qu’ils ont en particulier évoquées au cours de leur extraordinaire conversation. Extraordinaire par la distance bien sûr mais surtout par le fait qu’elle a dû franchir trois milieux différents : l’eau, l’air et le vide. Une première dans l’histoire de l’exploration spatiale ! Mais cette prouesse technique n’aurait pas eu lieu sans l’intervention de relais. 

Un navire en surface – l’Atlantis – réceptionnait par transpondeur acoustique ce que disait Tim Shank. Le tout transitait par téléphone satellite (Iridium), jusqu’au Centre Spatial Johnson de la Nasa à Houston qui faisait enfin suivre à l’ISS. 20 bonnes minutes de papotage pour partager deux expériences fabuleuses, chapeau le progrès ! Mais cet appel ne bat pas le record de distance détenu par les astronautes des missions Apollo qui ont discuté depuis la Lune avec les experts de Houston, à 384 400 km de là…

Autres articles intéressants...

Le TGV file à 574,8 km/h
Ce mardi 3 avril 2007, en filant à 574,8 km/h, le TGV a battu le record du monde de vitesse sur rail sur la ligne Strasbourg-Paris ! Un succès, partagé par SNCF et Alstom, qui confirme la position de leader de la France sur le marchémondial du transport ferrov...
Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ?
Question insolite posée par le titre d’un ouvrage qui vient tout juste de sortir. Il en contient une foule d’autres sur l’espace, les animaux, l’alimentation, le corps humain, les dinosaures, etc. Leurs réponses ? Instructives et surtout, amusantes. Un livre p...
Les chats ont-ils un nombril ?
Bonne question. C’est aussi le titre de la suite du célèbre livre « Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ? » de Paul Heiney. Une fois de plus, l’Anglais a fait très fort !
Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ?
Un homme peut-il se casser le pénis ? Peut-on mourir de rire ? Pourquoi y a-t-il toujours la queue aux toilettes des filles ? Un poussin peut-il sortir d'un oeuf acheté au supermarché ? " Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ? " répond avec ...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/un-coup-de-fil-memorable/