«

»

Imprimer ceci Article

UN CHOCOLAT CHAUD, S’IL VOUS PLAIT !

Dans la grisaille du printemps – il doit neiger en France en ce week-end de mai… -, certains rêvent de douceur. Rêver pour échapper à la réalité terrestre trop violente aujourd’hui encore : même les volcans impatients s’en énervent, à Hawaii (Kilauea) comme en Indonésie (Merapi). Les agriculteurs ne sont pas contents. Les Parisiens s’inquiètent. Et même ici, plus au sud, l’écureuil a fait grise mine : il voulait juste de la douceur…

Se permettant de passer l’arme à gauche un mercredi après-midi… De quoi avoir la larme à l’oeil ou carrément fondre en sanglots devant le cadavre de l’adorable bête à fourrure rousse. Vite, de la douceur dans ce monde de brutes et plus en rêve, dans la réalité : un chocolat chaud, s’il vous plaît (« je vous en supplie, de la douceur… ») !

Attablé avec des collègues dans un café du centre-ville ou avec des amis au bar-tabac presse du village, quelqu’un enfin ose avouer à voix haute que l’accro’ au café du matin a le droit de refuser obstinément de se plier à la dictature du « chocolat chaud, c’est seulement pour les enfants, comme le menu poulet ou steak frites salade au restaurant ». Autour du « chocolating out », c’est la stupéfaction… Mais comment, à son âge ?

Et tu ne veux pas qu’il te soit servi dans un bol en terre cuite avec du Nesquik au fond, tant que nous y sommes ? Le grand gaillard aux yeux bruns malicieux, gendarme de son état, sourit et maintient sa demande à la serveuse – ou au serveur, selon le cas – sous le regard admiratif de quelques-uns. Il assume. Aux tables voisines, les conversations ont été interrompues lorsque le mot « chocolat » a été prononcé dans une zone qui lui est en théorie interdite.

Un jeune homme en fait tomber son portable, lorsqu’un autre à peine plus vieux en froisse le papier de son quotidien préféré. Et la femme plongée dans le roman « Les gens heureux lisent et boivent du café » s’interroge d’un seul coup sur le pourquoi du comment du titre de ce best-seller… Patatras, c’est gagné, tournée générale de chocolat ! Et de douceur ? Le premier client précise aimablement au patron du bar qui suit l’évènement de près : « chocolat à l’ancienne, s’il vous plaît, merci : une cuillère de cacao pur, de l’eau et un sucre ». Oui, ce n’est que ça le vrai chocolat et c’est délicieux.

Par ailleurs, le client sait depuis longtemps que le lait de vache lui file des maux de ventre, diarrhée et éternuements, etc. sans doute pas parce qu’il est gavé d’hormones animales – le liquide blanc produit par la vache d’une demi-tonne fait quand même tripler le poids de son « bébé » de 50 kilos de viande à la naissance en quelques mois – mais parce qu’il contient du lactose disparu dans le fromage longuement affiné chez les artisans fromagers.

En somme, une raclette franchement rustique de temps en temps ne peut pas faire de mal, alors qu’un verre de lait de vache tous les matins, aïe aux intestins… Alors, la tasse au chocolat à l’ancienne, à l’eau, dit encore « à la française », c’est aussi pour les grands. Et gouttez donc le chocolat au lait de noisette (de la poudre de noisette filtrée mélangée à de l’eau), vous nous en direz des nouvelles !

Autres articles intéressants...

Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ?
Question insolite posée par le titre d’un ouvrage qui vient tout juste de sortir. Il en contient une foule d’autres sur l’espace, les animaux, l’alimentation, le corps humain, les dinosaures, etc. Leurs réponses ? Instructives et surtout, amusantes. Un livre p...
Les chats ont-ils un nombril ?
Bonne question. C’est aussi le titre de la suite du célèbre livre « Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ? » de Paul Heiney. Une fois de plus, l’Anglais a fait très fort !
Pourquoi les poissons des abysses sont-ils aussi laids ?
Sympa. Quelle tête pourraient-ils avoir, les pauvres ? Les abysses sont si hostiles… Savez-vous que l’endroit le plus profond des océans - la fosse des Mariannes - plonge à 11 km sous la surface du Pacifique ? (extrait de POURQUOI LES MOUCHES AIMENT-ELLES LES ...
Quand nos peaux bleues finissent en court-bouillon...
Pas de scoop ici, les ailerons de requins sont très recherchés pour la préparation d'une soupe à la mode en Asie. Ainsi, afin de ne jamais manquer de l'ingrédient essentiel à cette recette, quelques dizaines de millions de squales sont enlevés chaque année à l...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/un-chocolat-chaud-sil-vous-plait/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>