«

»

Imprimer ceci Article

Tic et Tac ont de la concurrence !

« Pan » dans les dents : 1-0 pour les écureuils gris au Royaume-Uni ! Rien de plus facile pour eux que de mettre KO l’équipe des roux tant ils sont nombreux… Histoire d’un conflit entre deux espèces qui enflamme les passions outre-Manche.

Au Royaume-Uni, on affectionne particulièrement l’écureuil roux (Sciurus vulgaris). Comment ne pas être sous le charme de cette petite bestiole rendue célèbre à l’écran par les frasques de Tic et Tac ? Hélas, l’animal a connu des jours meilleurs. Depuis qu’a débarqué son cousin venu d’Amérique du Nord au XIXe siècle, le coriace écureuil gris (Sciurus carolinensis), rien ne va plus. Certes, lui aussi est mignon. Le problème, c’est qu’il en fait trop et empiète sur les plates-bandes de Tic, Tac et toute la clique !

En plus, le malotru a un sacré appétit : il tape dans les noisettes – le pêché mignon de l’écureuil roux – et se permet même de manger des glands encore verts, chose inconcevable pour l’écureuil roux qui préfère les savourer mûrs. Oui, mais que reste-t-il à se mettre sous la dent si d’autres l’ont devancé au moment de passer à table ? Bref, on est à deux doigts de frôler la catastrophe. 120 000 écureuils roux contre 2 millions dans le camp adverse : pas moyen de lutter, c’est sûr… 

Sans compter que Mister gris a une botte secrète pour abattre plus rapidement l’ennemi. Il est porteur d’un virus – le poxvirus – ne l’affectant pas plus que cela mais qui fait apparaître une forme de variole chez le petit roux. Frappé par la maladie, ce dernier devient léthargique et présente des lésions au niveau des yeux et de la bouche. Voilà qui ne fait qu’accentuer son déclin… au grand désespoir des Anglais qui l’adulent !

Du coup, les idées vont bon train. On crée des réserves où ne sont autorisés que les roux alors que la tête des écureuils gris est « mise à prix ». Les stériliser ? Les empoisonner ? Les manger ? On y pense aussi, mais le bonhomme est un dur à cuire et jusqu’à présent, rien n’est venu perturbé réellement son expansion. Cas typique de déséquilibre écologique engendré par une espèce invasive ! Les écureuils roux parviendront-ils à faire la paix avec leurs cousins ? Réponse dans quelques années.

Autres articles intéressants...

Que ferions-nous sans abeilles ?
Beaucoup moins de choses, ça c’est sûr. Petites et fragiles, les abeilles sont si utiles ! Une étude vient pourtant de montrer qu’elles sont en déclin dans la nature et avec elles, les plantes à fleurs. Inquiétant…
Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ?
Question insolite posée par le titre d’un ouvrage qui vient tout juste de sortir. Il en contient une foule d’autres sur l’espace, les animaux, l’alimentation, le corps humain, les dinosaures, etc. Leurs réponses ? Instructives et surtout, amusantes. Un livre p...
Les chats ont-ils un nombril ?
Bonne question. C’est aussi le titre de la suite du célèbre livre « Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ? » de Paul Heiney. Une fois de plus, l’Anglais a fait très fort !
Une luth pour la vie
Fragiles, les tortues luth sont en danger. Leur préservation n'est pas une option mais un impératif. Si nous échouons, alors de pareils spectacles feront bientôt partie du passé…

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/tic-et-tac-ont-de-la-concurrence-2/