«

»

Imprimer ceci Article

Soirée Golden Blog Awards

Hôtel de ville de Paris – Crédits C. Lepage

« Alors, raconte, elle était comment, cette cérémonie des GBA ? ». E-pous-tou-flante ! Bon, puisque tout le monde insiste, je vais tout vous dire…

Mercredi 14 novembre, billet d’entrée pour deux en main, flottant sur mon petit nuage, je n’y croyais toujours pas : quand j’étais persuadée de ne pas aller bien loin dans ce concours d’univers virtuels, des internautes avaient, semaine après semaine, donné leur voix à MerSea Planète à coups de clics frénétiques ! Avaient-ils voter de chez eux ? Depuis une tablette numérique ? Un smartphone ? Un PC ? Un Mac ? Du métro ? Du boulot ? Du dodo ? Aïe, aïe, aïe… Clic-clic-clic… Combien d’index épuisés ? Fracturés, depuis ? Combien d’arrêts maladie conséquents à cet effort physique quotidien ? Je n’osais l’imaginer. Mais ce généreux élan tendineux avait clairement propulsé mon modeste blog en orbite, c’est-à-dire dans le Top Ten des GBA en Sciences & Recherche. Heureux hasard, aucun mal à l’arrivée, cette catégorie étant parrainée par le CNES, agence spatiale française : ouf !

Le Top Ten en science des GBA 2012

Hôtel de ville Paris - Crédits C. LepageBref, sans vous, MerseaPlanètonautes en folie, je n’aurais jamais pu « aller si loin dans l’aventure »… Comment ? On se croirait sur une émission de télé-réalité à l’annonce de la « sentence irrévocable des aventuriers ». Que nenni, chers amis : vous êtes bien sur Mersea et je vous en remercie ! Tous ! Comme je tiens à remercier celui qui a, il y a plus d’un an, refait à neuf la présentation de ce blog : Francis Le Guen, éternel aventurier du réel qui conte aussi bien les histoires naturelles de la Terre à la télévision qu’il le fait dans les livres ou en numérique sur la planète web (à ce propos, il paraît que l’animateur prépare d’étonnantes expéditions fractales qui pourraient bien faire crépiter d’étincelles vos neurones comme vos écrans, petits et grands ! Alors vous voulez un bon tuyau ? si vous êtes « geek », curieux, fan de science, voire même un peu tout cela à la fois, restez branchés en 2013…). Egalement pour leur « cliquant » soutien : un grand merci à Frédéric Porte, Cédrick Legrand (& la Legrand Family), Manuel Lewin (Scuba People), Carole Matinaud (Plongeur.com), Pascal Collin (Regarde la mer), Vincent & Catherine, Stéphane Urbinati (Serious Play Info), etc. Promis, vous étiez tous en pensée avec moi ;)

Et j’en avais bien besoin car les concurrents avaient placé la barre très haute. Jugez-en par vous-mêmes… cliquez – oui, encore -, tous valent le détour :

Certes, je me devais de rester confiante par respect envers toutes ces personnes grâce auxquelles j’étais présente ce soir là à l’Hôtel de Ville de Paris. Seulement, confidence pour confidence, je me disais que certains de ces concurrents sortaient du lot… Et parmi eux, personnellement, j’avais un favori : Strange Stuff and Funky Things qui tient son visiteur en haleine avec des sujets insolites, des textes, des photos, des liens, des vidéos, une présence sur les réseaux sociaux, bref, de l’interactivité riche et intelligente au service de la science ! Son auteur, Pierre Kerner, chercheur en génétique, répondait exactement aux critères du blogueur tel qu’on se l’imagine : aussi passionnant que passionné par la thématique de son blog, seul et complètement « phagocyté » sur son temps libre pour alimenter cet espace virtuel généreusement offert à la toile.

Femmes, science et élégance ?

Mon pronostic était-il le bon ? Avant de l’annoncer, il faut citer quelques instants inoubliables ou un peu loufoques de cette soirée. L’arrivée dans ce luxueux palais parisien du XIXe siècle tout de lumière moderne du XXIe vêtu par exemple, un régal pour les yeux… Et puis, heureuse surprise que ce badge estampillé CNES pour la catégorie Science & Recherche (parce qu’il n’y a pas que des hommes en science) ! J’imagine bien le scénario : la petite brune, lunettes de protection, blouse blanche, manipule fiole et tube à essai pour transformer le crapaud en astronaute charmant prêt à s’envoler sur Mars (ne dit-on pas que les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus ?)… Oui, plus sérieusement, ces dames ont régulièrement accompli des prouesses pour la science – merci, les Marie Curie, Claudie Haigneré, etc. – et le fait que les organisateurs l’aient souligné de cette manière nous incitait moi et mon invitée à porter fièrement le vrai trophée de cette soirée (désolée, les ami(e)s, je n’avais qu’une invitation) !

Petite anecdote avant la remise des trophées, je retrouvais ma meilleure supportrice du jour que je qualifiais, pour la taquiner, de meilleure attachée de presse du blog – en pleine discussion sur un stand qui promettait de faire de nos mains des modèles d’élégance. Sa pimpante et très chic interlocutrice lui demandait pour quel blog nous étions là. « Mersea Planète, un blog de science tenu par une femme ! » s’exclamait celle qui me faisait une publicité d’enfer partout où elle passait. « Ah, science ? Alors ce blog ne parle pas de beauté ? ». C’est un fait : Mersea Planète n’a rien du glamour des tops de la blogosphère mode et cosmétiques, dont chaque page est remplie aux trois quarts de publicités de produits et vêtements sensés sublimer la femme. Sourires gênés, moi qui avais cependant les ongles vernis de pourpre en signe d’appartenance au genre féminin, je sentais la séance manucure compromise en raison du côté sérieux et sans fantaisie de l’image véhiculée par la science et peut-être donc du risque pour la marque, de peindre l’extrémité de dix doigts pour des queues de prune ?

« Non, en effet », affirmais-je, lucide sur la gravité de la situation. Je mentais effrontément comme chacun peut le constater en lisant « Pourquoi les hommes n’ont pas de cellulite ? » et ajoutais sans rien attendre en retour « Cela dit, on peut à la fois être femme, scientifique et féminine, heureusement ». « Tout à fait ! D’ailleurs, tenez, je note le premier rendez-vous pour votre amie vers 20h30 » me dit la demoiselle, en guise de soutien évident à la cause féminine scientifique, réponse qui vaut à la marque Essie « l’ultime privilège » d’apparaître en photo sur un modeste blog de science. Bon, j’aurais pu me passer de raconter ce moment fort : je ne toucherai pas un centime pour l’avoir fait et par souci d’équité comme à la télévision, je citerai même une autre marque (en avouant que personnellement, je portais Dark Plum de Gemey Maybelline) ! Essie votre représentante touchait une prime de Noël pour cet exploit ? Moi, je dis qu’elle l’aurait bien mérité…

Droites et courbe

Une dernière anecdote et je vous donne le nom du gagnant des GBA 2012, promis. Alors que nous nous émerveillions de la mise en valeur de chaque pièce de l’Hôtel de Ville de Paris spécialement pour l’occasion, nous arrivions devant le stand de Microsoft (bip, marque ! La seconde arrive, pas de panique, Orange étant juste à côté, là…), je tombais en arrêt devant le côté loufoque de la scène. La soirée commençait à peine et le lieu n’était pas encore bondé par le public visé ici : tous les jeunes geeks attendus. Soit à vue d’oeil 90% des gens présents aux GBA, les 10% restants étant tout aussi geeks mais « vieux » eux, âgés de 35 ans et plus comme moi. D’ailleurs, je suis certaine qu’aux prochaines éditions de cet évènement crée en 2010 par Pierre Tréhorel,  Augustin Decazes, Nicolas Dalmar et les Comptoirs du Multimédia, le succès médiatique aidant autant que le « vieillissement » des jeunes geeks de 2012, on atteindra un sage équilibre de pourcentages qui montre bien qu’il n’y a pas d’âge pour bloguer et s’intéresser aux NTIC… D’ici là, l’expérience de la vie étant une richesse qui vaut bien la jeunesse, attendons-nous à ce qu’une prochaine étude scientifique prouve que bloguer est une vraie cure de jouvence pour les neurones !

Stand Windows GBA2012 (Crédits C. Lepage)

Bref. Le stand de Microsoft, attendant ses hôtes donc, brillait de mille feux, ses rutilants écrans tactiles également, à tel point qu’on avait l’irrépressible envie de les caresser de nos petits doigts aux ongles vernis ! Sur ce coup pourtant et de façon aussi courageuse qu’exceptionnelle, la raison l’emporta sur la pulsion et l’on se contenta de caresser du regard, maquillé bien sûr… Là, pif-paf-pouf, juste à côté, à moins d’un mètre assis sur un radiateur, un jeune homme en train de gentiment bloguer comme s’il était seul au monde. Je ne parierais pas mon chemisier qu’il travaillait pour la firme concurrente, mais il avait bien les yeux plongés dans l’écran Retina d’un MacBook dont le dos argenté se vantait d’une impertinente pomme de discorde, si ! Résumons : d’un côté, une foule de rectangles colorés façon Microsoft (à la Bill Gates) ; de l’autre, les rondeurs du fruit défendu façon Apple, de fait aussi solitaire qu’éclatant dans ce décor de lignes droites. Hasard cocasse ou rébellion d’un fanatique des produits de Steve Jobs ? Je ne le saurai jamais. En repassant plus tard devant le stand, le blogueur avait disparu et je n’ai que cette photo prise à l’arrivée avec mon smartphone (Samsung pas de jaloux ;) ) pour vous donner une petite idée de l’instant vécu.

Loretta en concert… And the winner is ?

« Regarde, des collègues : ils portent le badge de science, eux aussi ! » s’exclama soudain mon amie, comme si nous venions de trouver une oasis dans le désert. C’était un peu le cas, en effet. Imaginez : 10 blogs sélectionnés dans cette catégorie donc 10 blogueurs potentiels et leurs invités dans une soirée qui réunissait plus de 1200 personnes… J’avais très envie de les rencontrer car nous avions avec certains échangé quelques sympathiques messages, directement sur nos blogs, par mail ou tweets. C’était donc avec grand plaisir que je faisais la connaissance du webmaster de RobotBlog et de son invité. Nous avons eu le temps de discuter et plaisanter tout en écoutant chanter Lauretta dont le concert lançait officiellement le début de la cérémonie retransmise en direct sur Melty.fr

Il y avait foule et bonne ambiance. En approchant de la scène au moment des résultats, j’aperçus le trophée : un bel objet au design « graphique » qui lui donnait un air tout à fait scientifique. Le gagnant de la catégorie science fut l’un des premiers à être annoncé. Roulement de tambour, « and the winner is ? » : Podcast Science ! Sur la scène arrivent non pas un blogueur mais trois : trois garçons, aussi surpris qu’émus et ravis et dont le site, il faut le dire, méritait bien une récompense car remarquablement fourni en contenu audio scientifique. Bravo à toute l’équipe (dans laquelle, en cherchant bien, on retrouve Pierre Kerner ;) ) ! Quant à moi, je rentrais sans trophée, mais ravie de cette soirée riche en sensations fortes et surtout très touchée d’avoir été emmenée à ce niveau du concours grâce à votre soutien. A tous encore un grand MERSEA…

Vidéo officielle des Golden Blog Awards 2012

Autres articles intéressants...

Les chats ont-ils un nombril ?
Bonne question. C’est aussi le titre de la suite du célèbre livre « Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ? » de Paul Heiney. Une fois de plus, l’Anglais a fait très fort !
Explorations en Terre Animale
Quoi de neuf sur la Planète Bleue ? Comment se portent les crocodiles, lions, tigres et autres éléphants ? Que font les fourmis, et que deviennent les dauphins, baleines et requins ? Réponse dans l'ouvrage EXPLORATIONS EN TERRE ANIMALE.
La révolution des livres numériques
iPad, kindle, iPhone, ordinateurs et même consoles portables, il est désormais possible de s'adonner au plaisir de la lecture sur petits et grands écrans. Des romans ? Pas seulement, la culture scientifique a droit aussi à cette révolution technologique...
Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ?
Un homme peut-il se casser le pénis ? Peut-on mourir de rire ? Pourquoi y a-t-il toujours la queue aux toilettes des filles ? Un poussin peut-il sortir d'un oeuf acheté au supermarché ? " Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ? " répond avec ...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/soiree-gba2012/

2 comments

  1. Frederic PORTE

    On ne sait même pas si les petits fours et le champagne étaient bon, ce qui est quand même l’essentiel non??? pffffff…. Bon félicitations quand même pour être arrivée dans les 10! Sinon on me déplâtre demain de ma main droite suite à ma fracture du poignet après d’intensifs clics.

  2. Caroline Lepage

    Fracture ? Ah la la, j’en étais sûre, vous n’avez pas un métier facile, Frédéric ;) J’espère que tout va vite se rétablir. Pour le reste, oui c’était l’essentiel mais juste après le badge et le vernis alors j’ai préféré ne rien révéler à ce sujet. Un indice ? J’ai « bullé » à la caféine… Bonne soirée Frédéric et merci encore ! :D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>