«

»

Imprimer ceci Article

Le secret du cheval blanc

Triptyque chevaleresqueSi élégant que les touristes ne résistent jamais à l’envie de s’arrêter pour le prendre en photo ! En Camargue, sur les bords de route, il vole parfois la vedette au flamant rose dont le secret de plume colorée se cache dans l’eau… Mais lui, d’où lui vient sa teinte de peau ?

       Flamant rose                   Cheval porte-bonheur

Entourée de mystère, la classe du cheval blanc a toujours fasciné l’homme. Des biochimistes de l’Université d’Uppsala en Suède, encadré par Leif Andersson, ont enfin identifié la mutation génétique à l’origine de cette élégance.

Apparue dans l’ADN de son ancêtre il y a plusieurs milliers d’années, elle se traduit par l’épuisement prématuré des cellules responsables de la pigmentation des poils (mélanocytes). Il faut savoir qu’un cheval ne naît pas blanc, il le devient…

D’abord foncée, brune voire noire, sa robe grisonne puis vire progressivement vers un blanc immaculé. Le processus se termine à l’âge adulte, vers 6-8 ans. L’animal est certes splendide, mais cette mutation a l’inconvénient d’augmenter le risque de mélanome. Ainsi, 75% des chevaux blancs de plus de 15 ans ont un mélanome bénin qui peut parfois évoluer en cancer de la peau.

Extrait du livre Explorations en Terre Animale (2008)

Fontaine

Autres articles intéressants...

Vos billets, s’il vous plaît !
Des escargots ont été réprimandés pour avoir pris le train sans billet. Et leur propriétaire a même failli avoir une amende. Une histoire mal partie qui s'est pourtant bien finie…
Une luth pour la vie
Fragiles, les tortues luth sont en danger. Leur préservation n'est pas une option mais un impératif. Si nous échouons, alors de pareils spectacles feront bientôt partie du passé…
Mon beau sapin, roi des médecins...
« Que j’aime ton écorce… ». Pourquoi pas ? Le sapin est bien le roi des forêts. En plus de nous éblouir et d’apaiser nos esprits lors des longues soirées d’hiver quand arrive Noël, il se transforme aussi en médecin. Et cette fois, c’est son écorce qui regorger...
Les tortues marines sont-elles comestibles ?
Question choquante peut-être, mais la réponse est intéressante (extrait Les baleines ont-elles le mal de mer ?). Les tortues franches du Pacifique, vertes, olivâtres, caouannes, de Kemp et à dos plat sont effectivement comestibles, pas les tortues imbriquées ...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/secret-cheval-camargue/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>