«

»

Imprimer ceci Article

De rouille et d’os : plongée au César 2013

Orque - Crédits C. Lepage

Orque – Crédits C. Lepage

Orque, aquarium, plongeuse, fauteuil roulant, rebelles sont les mots clés du destin de deux révoltés, incarnés par Marion Cotillard et Mathias Schoenaerts. Extraite du livre De rouille et d’os, cette histoire de bascule arrière interrompue par un amour tourmenté est une pépite du septième art. Un film à voir !

Aussi sombre et brillant que son précédent film Un prophète, De rouille et d’os de Jacques Audiard sorti en mai 2012 a raflé les statuettes de la 38e Nuit des César le 22 février dernier : Meilleure Adaptation (Jacques Audiard, Thomas Bidegain), Meilleur Espoir Masculin (Mathias Schoenaerts), Meilleure Musique Originale (Alexandre Desplat) et Meilleur Montage (Juliette Welfling), un succès pour cette éprouvante plongée cinématographique !

A son origine ? Le recueil de nouvelles de l’écrivain canadien Craig Davidson paru chez Albin Michel en 2006. Il y est question d’orques en aquarium, sujet source de violents débats, chez les écologistes et les plongeurs. D’ailleurs, Marion Cotillard se mouille sérieusement, et avec talent, dans ce rôle de femme qui côtoie les cétacés de si près.

Cauchemar en piscine 

Assis au sec et à l’ombre de l’amphithéâtre, les spectateurs, eux, acclament ces immenses stars. De néoprène sculptés, de beaux et fringants humains, fascinés par la puissance de leurs cousins des océans, encadrent le show. Tout paraît idyllique dans ce décor du sud de la France, sous le soleil d’été, avec au loin les pins parasols des cigales….

De rouille et d'osLes cétacés bondissent au-dessus de la surface. Leurs sauts dans les airs, symboles de liberté, sont parfaitement synchronisés avec le rythme endiablé de la musique techno : ballet qui est le résultat d’un bon entraînement. Impressionnés, les enfants applaudissent. Leurs parents immortalisent les plus belles scènes aquatiques. Car les épaulards retombent aussi avec éclat dans une eau turquoise comme celle de Polynésie. Le paradis ?

Pas d’illusion : dans un lagon façon jacuzzi, ils n’auraient déjà pas leur place ! Alors, à quatre ou cinq dans une piscine, à regarder le monde au travers de vitres épaisses à quelques coups d’ailerons de l’immensité de la Méditerranée, scénario contre nature… A l’état sauvage, les orques se promènent en famille sans être stoppés dans leur élan, dans une eau fraîche de préférence.

Voilà pourquoi Pierre Robert de Latour, président de l’association Orques Sans Frontières, va régulièrement… en Norvège ! Là, il faut mettre sa frilosité de côté et accepter les règles du jeu : la rencontre dépend du libre arbitre des cétacés. Ce qu’ils vivent en aquarium ? Pascal Obispo dans son nouveau clip « Si je manquais de ta peau » en livre un aperçu tombé à pic : lui enfermé dans l’espace clos d’un sous-marin, sa sirène dans l’infini du grand bleu (décidément, la sirène… et la peinture, et la culture, et la sculpture, tendance !).

En fauteuil ?

Pour en revenir aux épaulards, mammifères sauvages doués d’intelligence, on ne peut s’étonner de leur caractère imprévisible en captivité : il leur arrive de se rebeller (comme dans l’accident de Dawn Brancheau en 2010 décrypté par l’expert dans l’article Orques en liberté). C’est ainsi que démarre De rouille et d’os. La prison de verre pour l’orque se mue en fers pour l’être humain… Et la plongeuse (Marion Cotillard), finit piégée dans un fauteuil roulant !

Blessée autant dans son corps que dans son orgueil, elle plonge, tête la première. Dans « une galerie profonde que l’on parcourt dans un sens puis dans l’autre, en pleine confusion mentale au point de ne plus être capable de trouver le chemin de la sortie » dirait Narcoses, nouvel atlas des dangers et idées noires qui guettent le plongeur descendu trop bas…

Lourdement handicapée, la belle ne s’accepte plus et s’isole pour échapper à la pitié qu’elle ne voudrait jamais lire dans le regard des autres. Son existence va pourtant basculer grâce à un autre esquinté de la vie (Mathias Schoenaerts). Dur, froid, brut, peut-être même insensible à son calvaire, il ne va justement jamais lui manifester la moindre once de compassion ou de pitié. Drôle d’ange gardien qui va la remettre debout ?

Autres articles intéressants...

Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ?
Question insolite posée par le titre d’un ouvrage qui vient tout juste de sortir. Il en contient une foule d’autres sur l’espace, les animaux, l’alimentation, le corps humain, les dinosaures, etc. Leurs réponses ? Instructives et surtout, amusantes. Un livre p...
Explorations en Terre Animale
Quoi de neuf sur la Planète Bleue ? Comment se portent les crocodiles, lions, tigres et autres éléphants ? Que font les fourmis, et que deviennent les dauphins, baleines et requins ? Réponse dans l'ouvrage EXPLORATIONS EN TERRE ANIMALE.
Pourquoi les flageolets ne sont-ils pas très distingués ?
Les flageolets sont des grains extraits de haricots. Cuisinés avec un bon gigot d’agneau, ils sont très appréciés, mais plutôt le week-end… (extrait du livre POURQUOI LES MOUCHES AIMENT-ELLES LES CROTTES ?)
La botte secrète des tortues
Ça, on le savait depuis longtemps, les tortues marines n’ont pas le compas dans l’œil mais la boussole dans la tête ! Elles parviennent ainsi à retrouver la plage sur laquelle elles sont nées pour y enfouir leurs propres oeufs.

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/rouille-dos-plongee-cesar2013/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>