«

»

Imprimer ceci Article

La raie manta, étoile de l’opéra Bleu Nuit ?

Manta 1Elégante cousine des requins, la plus grande des raies habite les eaux tropicales. Et malgré ses 7 mètres d’envergure, son poids d’une tonne, privée de dard venimeux et se nourrissant de plancton, elle est inoffensive pour l’être humain. L’inverse n’est pas vrai… 

Filets de pêche, macrodéchets, pollution chimique et pire, traquée pour ses branchies revendues séchées sur les marchés asiatiques (comme remède de médecine traditionnelle) et le cartilage (de ses pectorales qui fait autant l’affaire que les ailerons de requins dans ces satanées soupes). Bilan ? L’angélique diable des mers – surnom qui lui vient de ses deux cornes céphalique – risque de disparaître !

Aire de répartition

Aire de répartition

Or, une femelle ne pouvant se reproduire qu’à partir de 5 ou 6 ans et n’avoir qu’un petit tous les deux ans, la lente reproduction de l’espèce ne pourra bien longtemps compenser les pertes liées aux pressions exercées par l’homme. Le fait qu’il s’émerveille encore devant les loopings de cette créatures aux ailes géantes pourrait, espérons-le, faire peser la balance du côté d’une meilleure protection ?

Car s’émerveiller, il y a de quoi, devant les amours de la manta ! Même si le spectacle qui se joue à moins d’une dizaine de mètres de profondeur a quelques airs parfois de harcèlement de la femelle… Dans un ballet aquatique, à tout berzingue, en effet une horde de mâles excités se lance à sa poursuite. Après une demi-heure de course, un audacieux tente sa chance. Il essaie de mordre l’une des nageoires pectorales de la belle, sorte d’appel du pied ?

Dossier P.com 2 (à télécharger)

Dossier P.com 2 (à télécharger www.plongeur.com/magazine/telechargement)

A ce moment, il espère bien s’accrocher à elle pour s’accoupler ventre à ventre. Lorsqu’il tient le bon bout, il enfile dans le cloaque de sa partenaire l’un de ses deux ptéryogopodes (comme le requin blanc effectivement, l’une et l’autre étant de la même famille, celle des poissons cartilagineux). En moins deux minutes, le tour est joué ! Il se retire mais pour quelques instants encore, conserve sa conquête en bouche. Le couple se sépare aussi vite qu’il s’est formé.

Ensuite, le temps de gestation sera long, un an environ. Le grand jour, l’espèce étant ovovivipare, la femelle mettra au monde un bébé d’environ un mètre et d’une cinquantaine de kilos (qui se sera développé dans un œuf à l’intérieur de son abdomen). Elle l’expulsera en sautant en l’air puis en retombant dans l’eau. C’est seul que ce petit poursuivra son chemin dans la vie marine.

Extrait du nouvel ouvrage L’Amour Bestial

L'Amour Bestial Noël

Opéra Bleu Nuit dans les phares de plongée et sous les flashs des photographes

Autres articles intéressants...

Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ?
Question insolite posée par le titre d’un ouvrage qui vient tout juste de sortir. Il en contient une foule d’autres sur l’espace, les animaux, l’alimentation, le corps humain, les dinosaures, etc. Leurs réponses ? Instructives et surtout, amusantes. Un livre p...
Les chats ont-ils un nombril ?
Bonne question. C’est aussi le titre de la suite du célèbre livre « Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ? » de Paul Heiney. Une fois de plus, l’Anglais a fait très fort !
La botte secrète des tortues
Ça, on le savait depuis longtemps, les tortues marines n’ont pas le compas dans l’œil mais la boussole dans la tête ! Elles parviennent ainsi à retrouver la plage sur laquelle elles sont nées pour y enfouir leurs propres oeufs.
Mon beau sapin, roi des médecins...
« Que j’aime ton écorce… ». Pourquoi pas ? Le sapin est bien le roi des forêts. En plus de nous éblouir et d’apaiser nos esprits lors des longues soirées d’hiver quand arrive Noël, il se transforme aussi en médecin. Et cette fois, c’est son écorce qui regorger...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/raie-nuit/

2 comments

1 ping

  1. Lagodka daniel

    Que la nature est belle Caroline ! apprécié & partagé sur Facebook également ! Merci. daniel

  2. Caroline Lepage

    Nous sommes d’accord une fois de plus, la nature est belle ;-) Merci pour le petit mot Daniel

  1. La raie manta, étoile de l’op&eacu...

    […]   […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>