«

»

Imprimer ceci Article

Punaise, bonjour l’anti-aphrodisiaque !

P0304225En amour, il arrive que les mâles décident injustement pour les femelles. En tous cas, c’est ainsi que cela se passe chez les punaises. Et en attendant que ces dames se rebiffent, ils imposent leur loi du genre : « une petite aventure pour tous les deux, OK, mais après, tintin, hein ! ».

Se croire le meilleur coup du siècle et faire passer l’info’ à la demoiselle sans même qu’elle n’en ait conscience, histoire qu’elle n’aille pas fricoter ailleurs, voilà la stratégie adoptée par les punaises ternes de l’Ouest.

Installées dans l’ouest des Etats-Unis, elles font des ravages sur les cultures californiennes en particulier (coton, fraises, luzerne). Leur reproduction est de ce fait étudiée à la loupe par les experts agronomes.

Ainsi a-t-on découvert les exigences de ces messieurs punaises : en matière de sexe, l’exclusivité, rien de moins ! Pour se l’assurer, au moment de l’accouplement, en plus de son spermatophore – sa poche à spermatozoïdes -, le mâle balance à sa partenaire une giclée d’extrait décourageant, style bois « débandé », vous voyez ?

Un antiaphrodisiaque, exactement : de l’acétate de myristyle. De quoi refroidir illico les soupirants qui osent palper de près les charmes de la demoiselle qu’ils avaient repérée de loin. Punaise, gonflé le mâle ! Oui, mais radical. Et de cette manière, la paternité de la progéniture est assurée…

Tiré de l’amour bestial (livre publié en avril 2013)

Autres articles intéressants...

La révolution des livres numériques
iPad, kindle, iPhone, ordinateurs et même consoles portables, il est désormais possible de s'adonner au plaisir de la lecture sur petits et grands écrans. Des romans ? Pas seulement, la culture scientifique a droit aussi à cette révolution technologique...
La botte secrète des tortues
Ça, on le savait depuis longtemps, les tortues marines n’ont pas le compas dans l’œil mais la boussole dans la tête ! Elles parviennent ainsi à retrouver la plage sur laquelle elles sont nées pour y enfouir leurs propres oeufs.
Mon beau sapin, roi des médecins...
« Que j’aime ton écorce… ». Pourquoi pas ? Le sapin est bien le roi des forêts. En plus de nous éblouir et d’apaiser nos esprits lors des longues soirées d’hiver quand arrive Noël, il se transforme aussi en médecin. Et cette fois, c’est son écorce qui regorger...
Les insectes, ça croustille !
Manger des insectes : quelle idée… Pourtant, cette pratique connue sous le nom d’entomophagie est très répandue. Elle pourrait même être une alternative efficace à la malnutrition tant certains insectes sont riches en protéines et vitamines. En avant pour un t...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/punaise-bonjour-lanti-aphrodisiaque/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>