«

»

Imprimer ceci Article

Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ?

Un homme peut-il se casser le pénis ? Peut-on mourir de rire ? Pourquoi y a-t-il toujours la queue aux toilettes des filles ? Un poussin peut-il sortir d’un oeuf acheté au supermarché ? Le livre « Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ? » répond avec humour à 150 mystères scientifiques du quotidien…

L’argent fait-il le bonheur ? Pourquoi les hommes n’ont pas de cellulite ? Avez-vous déjà mangé des insectes ? Pourquoi le flamant rose se tient-il sur une patte ? L’épave du Titanic est-elle éternelle ? Où se cache donc le 12e joueur d’une équipe de football ? Ah, et pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ? Voilà un livre qui parle… d’amour.

Si ! Amour de la nature, de la mer, de la cuisine, du ciel (au sens astronomique), des pierres et même amour tout court (comment ne pas rire des relations hommes-femmes ?) : l’ouvrage répond à 150 questions que le lecteur pourra picorer au gré de ses envies. Il rira certainement aussi des illustrations du célèbre dessinateur de presse Al Coutelis qui viennent joyeusement agrémenter certains textes.

Bref, « Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ? » compile 191 pages de sourires et de science – allez, le « gros mot » est lâché – aux éditions EDP Sciences. En vente à 15 € dans toutes les bonnes librairies, à 14,25 € sur les sites de la FNACAmazon, etc. ou 12 € sur les mêmes sites au format numérique (pour Ipad, etc.)

Petits morceaux choisis de ce qu’en disent la presse et l’Internet :

Plongeur.com : « Caroline Lepage vient de commettre un ouvrage jubilatoire qui va vous permettre de passer pour un puits de science auprès de votre progéniture, vos collègues, votre binôme et surtout… votre belle-mère ! »

L’Association Française pour l’Information Scientifique (AFIS) : « Les petits livres de questions amusantes commencent à être diablement à la mode ! Pourquoi les manchots n’ont-ils pas froid aux pieds ?, Mais qui mange les guêpes ?, et autres Pourquoi les vaches ne peuvent-elles descendre les escaliers ? déjà de Caroline Lepage… Celui-ci ne déroge pas à la règle générale, qui est d’instruire en amusant ; et quiconque souhaite savoir, par exemple, où est passé le noir du chocolat blanc, pourquoi le toucan a un si grand bec, ou si les hommes préhistoriques allaient chez le dentiste, sera renseigné par cet ouvrage qui présente par ailleurs l’avantage d’assumer dès l’introduction son caractère volontairement simple et ludique. »… « la variété et le nombre des sujets abordés fait qu’on est sans cesse sollicité, et notre intérêt est ainsi en éveil permanent ».

Le Pays/L’Alsace : « Faire travailler les zygomatiques, et démontrer que des éléments qui se déchaînent aux petits riens du quotidien, la science est partout : une science pleine de surprises que ce livre révèle avec humour »

 - Clubs de lecture : « Un livre qui se prend, se quitte au fil de la journée et du temps disponible pour la lecture. » « Ce livre est à lire pour la drôlerie et les découvertes stupéfiantes que l’on fait au long des pages »

Image & Nature : « Après Explorations en Terre Animale à la tonalité plus écologique, paru fin 2008, la journaliste scientifique Caroline Lepage nous propose un nouveau livre truffé de petites questions amusantes (150 au total) pourtant grandes comme des énigmes. Avec délectation et curiosité, on dévore les réponses les unes après les autres, en se disant que ce monde, finalement si mystérieux, mérite bien une aussi habile et judicieuse vulgarisation. »

Voile & Voiliers : « Journaliste scientifique de profession, elle y répond toujours avec humour et précision (si, si, ça peut aller ensemble). Un moyen plaisant de comprendre pourquoi la Méditerranée semble échapper aux marées et si oui ou non, un tsunami est une vague scélérate. »

Le Châtillonnais et l’Auxois : « Cet ouvrage, sélectionné par notre hebdo, est à lire sur la plage, à l’ombre d’un arbre, dans son lit… bref où vous voulez ! S’adressant à « tous ceux qui pensent que l’on peut rire de tout ou presque sans trop se prendre la tête », ce livre a juste pour ambition de donner des réponses « savantes » aux questions qui empêchent de dormir. »

Les Défis du CEA : « Énigmes pour fines mouches ! Plongez dans l’univers des énigmes quotidiennes que les scientifiques décortiquent pour en apprendre toujours plus sur notre monde. »

Autres articles intéressants...

Que ferions-nous sans abeilles ?
Beaucoup moins de choses, ça c’est sûr. Petites et fragiles, les abeilles sont si utiles ! Une étude vient pourtant de montrer qu’elles sont en déclin dans la nature et avec elles, les plantes à fleurs. Inquiétant…
Pourquoi les flageolets ne sont-ils pas très distingués ?
Les flageolets sont des grains extraits de haricots. Cuisinés avec un bon gigot d’agneau, ils sont très appréciés, mais plutôt le week-end… (extrait du livre POURQUOI LES MOUCHES AIMENT-ELLES LES CROTTES ?)
Quand nos peaux bleues finissent en court-bouillon...
Pas de scoop ici, les ailerons de requins sont très recherchés pour la préparation d'une soupe à la mode en Asie. Ainsi, afin de ne jamais manquer de l'ingrédient essentiel à cette recette, quelques dizaines de millions de squales sont enlevés chaque année à l...
Les insectes, ça croustille !
Manger des insectes : quelle idée… Pourtant, cette pratique connue sous le nom d’entomophagie est très répandue. Elle pourrait même être une alternative efficace à la malnutrition tant certains insectes sont riches en protéines et vitamines. En avant pour un t...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/pourquoi-les-mouches-aiment-elles-les-crottes/

1 ping

  1. Pourquoi les zèbres ont des rayures ? Parce que les mouches aiment les crottes… » MERSEA PLANETE

    [...] « Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ? [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>