«

»

Imprimer ceci Article

Que fait la police scientifique ?

10 crimes historiques élucidés par la science (S&V)Elle cherche. Le mobile du crime ? Le complot ? Ainsi, ensemble, police et science débusquent les preuves parfois invisibles à l’oeil nu, des détails qui auraient pu paraître insignifiants. Quelques indices pour l’enquête…

 

Enfant, vous passiez des soirées entières à lire les aventures de Fantômette et à cogiter sur une partie de Cluedo ? Dans ce jeu de société, il fallait découvrir qui avait torpillé monsieur Lenoir en pleine nuit au cœur du manoir. Mr Olive ? Mme Leblanc ? Dans quelle pièce ? La chambre, la piscine ? Avec quelle arme ? La corde, le trophée ? Plus tard, vous passiez des heures à réfléchir sur des grilles de sudoku, chiffres et logique. Mathématiques ? Enfin presque…

Vous avez aussi résolu une à une les énigmes du professeur Layton sur la DS, du destin perdu à la boîte de Pandore en passant par l’étrange village ? Et jamais vous n’avez manqué un épisode du Dr House ou de la série Les Experts ? Ah, Horatio Caine et son équipe : le flegme et le flair réunis, en version américaine certes, mais quand même !

Curieux, ce détective en herbe, cette graine d’inspecteur de police scientifique épris de justice, c’est vous ? Alors, précipitez-vous sur ce magazine concocté par des journalistes scientifiques. Ils dévoilent les secrets d’une profession finalement pas si éloignée de la leur…

 

De la cruche qui casse au cannibalisme rituel ?

Un passage de l’édito : « Qu’y a-t-il de plus sidérant qu’un meurtre ? Comment réagir face à la brutalité humaine et à la mort violente ? Le seul refuge pour la raison, le moyen le plus sûr d’apaiser un sentiment d’horreur et d’impuissance, c’est la recherche d’explications. La quête de vérité : qui est le coupable ? Pourquoi a-t-il agi ? Quel fut son mode opératoire ? L’enquêteur adopte alors une démarche froide, méthodique et minutieuse très proche de celle du scientifique devant les mystères, non moins sidérants, du monde.

Herxheim poteriesHerxheim

Ramsès III - Science & Vie

D’abord recenser les faits, comme autant de données primaires d’une expérience. Puis convoquer la chimie, l’anatomie, la physique, la génétique, la psychologie, la microbiologie, etc. pour procéder aux analyses nécessaires. Emettre alors des hypothèses. Et enfin les mettre à l’épreuve, pour aboutir, idéalement, à une théorie cohérente. Entre un crime de masse oublié, surgi des profondeurs etc. ». Observations, hypothèse, expérience, résultats, interprétation, conclusion : telle est en effet le schéma classique de la démarche scientifique.

La momie hurlante de Ramsès 3

La momie hurlante de Ramsès 3 (S&V)

 

Archéo… logique, toujours !

 

Datation au carbone 14, poison détecté dans les cheveux, utilisation du scanner pour voir à l’intérieur du corps, photographies de l’extérieur, décryptage de l’ADN, étude de pollens éventuellement portés, du contenu de l’estomac sont autant d’éléments qui ont permis d’en apprendre beaucoup sur des histoires très anciennes : le charnier de Herxheim, la mort de Napoléon, l’assassinat d’Otzi ou le complot en Egypte visant le pharaon Ramsès III. Quant aux mystères plus récents, cela n’en reste pas moins de l’archéologie (et pas de la fiction), même s’il s’agit d’enquêter sur une échelle de temps beaucoup plus courte.

Otzi entre les mains des enquêteurs (S&V)

Otzi entre les mains des enquêteurs (S&V)

Otzi scène du crime (S&V)

Scène du crime (S&V)

Tout commence sur la scène du crime. Les « lapins blancs » surnommés ainsi en raison de leur combinaison doivent la passer au peigne fin. Traces de pas, de poudre, de sperme qui deviennent fluorescentes sous un faisceau de lumière réglé à une certaine longueur d’onde (à l’instar du corail), étude des balles, bactéries, fragments d’ADN, des empreintes digitales, des dents.

D’autres éléments inattendus sont d’une aide précieuse pour l’enquête : insectes nécrophages, chiens renifleurs, profil psychologique des suspects dressés par des experts, logiciels informatiques permettant d’obtenir leurs portraits robots. La police peut ainsi réunir pièce par pièce chacun des éléments du puzzle qui en s’emboîtant parfaitement font apparaître l’effroyable réalité.

Autres articles intéressants...

Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ?
Question insolite posée par le titre d’un ouvrage qui vient tout juste de sortir. Il en contient une foule d’autres sur l’espace, les animaux, l’alimentation, le corps humain, les dinosaures, etc. Leurs réponses ? Instructives et surtout, amusantes. Un livre p...
Les chats ont-ils un nombril ?
Bonne question. C’est aussi le titre de la suite du célèbre livre « Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ? » de Paul Heiney. Une fois de plus, l’Anglais a fait très fort !
Méditerranée, requins en danger !
En Méditerranée, les requins ont été décimés… (extrait de EXPLORATIONS EN TERRE ANIMALE paru aux éditions EDP Sciences)
Une luth pour la vie
Fragiles, les tortues luth sont en danger. Leur préservation n'est pas une option mais un impératif. Si nous échouons, alors de pareils spectacles feront bientôt partie du passé…

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/police-scientifique/

2 comments

  1. Fern Hendricks

    Un bon éclairage n’est pas aussi évident qu’il n’y paraît. Pour tous les espaces et toutes les activités, il y a un éclairage adéquat indiqué. Dans un projet d’éclairage, on reprend tous les points d’éclairage dans une habitation Vous pouvez laisser le développement d’un tel projet à des spécialistes: le spécialiste de l’éclairage.

    1. Caroline Lepage

      Oh, spam qui demande à être mis en lumière ? C’est très clair…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>