«

»

Imprimer ceci Article

Plus de FOP chez les plongeurs ?

A priori non. 25% de la population serait porteuse d’un FOP, le fameux foramen ovale perméable qui fait communiquer les oreillettes droite et gauche chez le fœtus. 

Pourtant, intrigués d’observer certaines personnes plonger des années durant sans incident, puis soudain plus enclins aux bends, des chercheurs belges dirigés par le Dr Peter Germonpre de l’Hôpital Militaire de Bruxelles ont voulu en avoir le cœur net.

Leur étude publiée en avril dans la très sérieuse revue The American Journal of Cardiology portait sur 40 plongeurs examinés à 2 reprises en 7 ans d’intervalle par échocardiographie transoesophagienne. Parmi eux, 16 avaient déjà été victimes de bends. Par ailleurs, la moitié du groupe présentait un FOP classé en fonction du nombre de bulles test passées au travers de l’orifice. 

Lors du 2nd examen, non plus 20 plongeurs, mais 21 avaient un FOP ! Augmentation légère certes, mais accompagnée de formes plus sévères chez des FOP diagnostiqués. L’augmentation de la taille du FOP entraîne bien sûr un risque plus important de développer une maladie de décompression avec le temps…

Caroline Lepage (article publié en 2006 dans Plongée Magazine)

Autres articles intéressants...

Méditerranée, requins en danger !
En Méditerranée, les requins ont été décimés… (extrait de EXPLORATIONS EN TERRE ANIMALE paru aux éditions EDP Sciences)
La révolution des livres numériques
iPad, kindle, iPhone, ordinateurs et même consoles portables, il est désormais possible de s'adonner au plaisir de la lecture sur petits et grands écrans. Des romans ? Pas seulement, la culture scientifique a droit aussi à cette révolution technologique...
Mon beau sapin, roi des médecins...
« Que j’aime ton écorce… ». Pourquoi pas ? Le sapin est bien le roi des forêts. En plus de nous éblouir et d’apaiser nos esprits lors des longues soirées d’hiver quand arrive Noël, il se transforme aussi en médecin. Et cette fois, c’est son écorce qui regorger...
Les tortues marines sont-elles comestibles ?
Question choquante peut-être, mais la réponse est intéressante (extrait Les baleines ont-elles le mal de mer ?). Les tortues franches du Pacifique, vertes, olivâtres, caouannes, de Kemp et à dos plat sont effectivement comestibles, pas les tortues imbriquées ...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/plus-de-fop-chez-les-plongeurs/