«

»

Imprimer ceci Article

Pirates !

PIRATES[CM].indd.pdfLa plongée est souvent associée à l’image d’une trempette au paradis du corail, dans un lagon inondé de lumière et bordé de plages de sable blanc. La réalité, bien plus rude chez les professionnels, est révélée dans un nouvel ouvrage explosif de Gabriel Di Domenico !

 

« Fais du bien à Bertrand, il te le rend en c… », voilà, en une phrase, le t(h)on du livre est donné. De l’humour, sans chiqué, et « avé » l’accent du Midi, s’il vous plaît ! Sans avoir jamais rencontré Gabriel Di Domenico, on l’entend raconter ses aventures incroyables plus qu’on ne les lit. Sous sa plume trempée dans l’eau de Méditerranée et peut-être dans l’encre de pieuvre non diluée, même les cigales de mer se mettent à chanter. Du Pagnol aquatique…

Cassis

Entre garrigues et calanques, les intrigues se déroulent à Marseille, Cassis et aux alentours, parfois un peu plus au nord comme à C.Arnoux – contes de château ? – et même beaucoup plus haut encore sous les yeux du Manneken-Pis – histoires belges ? – ou très au sud – légendes d’Afrique ? -, etc. Mais déjà, devant la Bonne Mère, les fonds ne manquent pas de trésors : corail rouge ici, requins filant par là – comment ça, des bobards ? -, grottes secrètes, épaves, amphores (dites « cruches »)…

Un terrain de chasse grandeur nature ! s’exclameraient boute-en-train, les plongeurs loisirs. Sauf qu’ici, point de plaisir, les lagons bleus sont des puits profonds, lugubres et dangereux… Jour, nuit, les pieds lourds dans la vase, on gagne durement sa vie. On la risque très souvent aussi. Le salaire se mérite et il n’y a plus grand monde pour oser enfiler la combi’ et descendre dans le noir. Sans parler de certaines remontées… acides en présence de caïds !

Calanque de pouare Centre de plongée des goudes Marseille

Au sec en surface et dans l’ombre, ils laissent faire le sale boulot aux courageux avant de s’envoler, pactole en poche, ni vus ni connus. Pièges ? Chantage ? Racket ? Volte-face ? Héroïsme ? Poissons ? Diamants ? Statues ? Lingots d’or ? Sacrées comédiennes pour du luxe – comment ça, la femme vénale – ? Cadavres ? Tension, avions, inventions, bateaux, sous-marins ? Des bons, des brutes et des truands ? Pirates des Caraïbes en version française et moderne au départ de Marseille, ça décoiffe !

skull33

Extraits

Signal de détresse

Logo pirates des Caraïbes

J’appelle à l’aide, la tension monte. Tout d’un coup, je n’ai plus froid. Je sais que mon coéquipier et ami est au fond. Il est en danger. Les bulles montent toujours en surface. C’est donc que l’air lui arrive toujours puisqu’il est en narguilé et non pas sur des bouteilles. Le compresseur est à son maximum ainsi que le réservoir-tampon. Je ne m’affole pas dans les coups durs. C’est toujours après que je paie la note. J’exhorte les autres plongeurs à se bouger, à enfiler une combinaison en néoprène. Mais ce sont des plongeurs d’opérette qui viennent juste d’être embauchés. Ils sont comme des santons à la crèche. J’ai beau leur passer une gueulante, pas un ne bouge.

Le viking

L’homme enfila une combinaison étanche de couleur rouge, coiffa un casque de spéléo équipé de deux lampes, chacune arrimée à un bras par un élastique découpé dans une chambre à air. Avec tout ce qu’il avait accroché ou pendu autour de sa taille et sur son dos, on aurait dit un cosmonaute déguisé en père Noël. Un père Noël d’été. L’exploit qu’il allait tenter pouvait – toutes proportions gardées – l’assimiler au cosmonaute qui pose pour la première fois un pied sur la Lune. Mais avec 1000 fois moins d’assistance. Personne n’avait jamais exploré ce fleuve sous-marin jusqu’à sa source…

bomba-chair

Du rouge au gris

L’autre jour, tu as frisé la correctionnelle, j’avais une envie folle d’écraser mon verre sur ta face de faux jeton. Alors voilà ce que tu vas faire si tu ne veux pas d’ennuis. Tu vas aller t’asseoir à la terrasse, sur le fauteuil où tu vois un petit tricot rouge.

- Pourquoi spécialement là ?

- Parce que nous aussi, nous avons appelé des amis à la rescousse. Ils ne sont pas loin. Ils nous voient tous les deux. Sur ce fauteuil, s’il te prend l’envie de faire le mariol, tu seras en pleine ligne de mire.

Bien sûr, tout ça est du pipeau, de l’intox, de la mise en condition, appelez ça comme vous voudrez. Juste le gilet rouge de la copine est vrai (elle doit d’ailleurs se demander pourquoi je le lui ai emprunté). Le grand dadais a changé de couleur. Il est passé du rouge au gris…

Collection Carnets de plongée (par Francis Le Guen)

- Narcoses

- Trésors

- Géants

- Pirates

Autres articles intéressants...

Que ferions-nous sans abeilles ?
Beaucoup moins de choses, ça c’est sûr. Petites et fragiles, les abeilles sont si utiles ! Une étude vient pourtant de montrer qu’elles sont en déclin dans la nature et avec elles, les plantes à fleurs. Inquiétant…
Le TGV file à 574,8 km/h
Ce mardi 3 avril 2007, en filant à 574,8 km/h, le TGV a battu le record du monde de vitesse sur rail sur la ligne Strasbourg-Paris ! Un succès, partagé par SNCF et Alstom, qui confirme la position de leader de la France sur le marchémondial du transport ferrov...
Pourquoi les flageolets ne sont-ils pas très distingués ?
Les flageolets sont des grains extraits de haricots. Cuisinés avec un bon gigot d’agneau, ils sont très appréciés, mais plutôt le week-end… (extrait du livre POURQUOI LES MOUCHES AIMENT-ELLES LES CROTTES ?)
Les insectes, ça croustille !
Manger des insectes : quelle idée… Pourtant, cette pratique connue sous le nom d’entomophagie est très répandue. Elle pourrait même être une alternative efficace à la malnutrition tant certains insectes sont riches en protéines et vitamines. En avant pour un t...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/pirates/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>