«

»

Imprimer ceci Article

On peut encore sauver les tigres !

Un rapport publié récemment révèle que les tigres ont perdu 40% de leur habitat ces dix dernières années. C’est beaucoup mais il y a encore une chance de continuer à les voir en liberté à l’avenir…

A la demande de la National Fish and Wildlife Foundation basée aux Etats-Unis, les experts des organisations Save The Tiger Fund, WWF, Wildlife Conservation Society (WCS) et du Parc Zoologique de la Smithsonian Institution ont réalisé la plus grande étude jamais réalisée sur la distribution géographique des tigres. Ils ont passé au peigne fin les données des 180 plus grands spécialistes de ces grands fauves. Ainsi, 3000 sites ont pu être étudiés pour établir une carte des priorités.

100 000 tigres au début du 20e siècle

Mauvaise surprise, en une seule décennie, les tigres ont perdu 40% de leur habitat. Ce qui signifie qu’aujourd’hui, ils ne disposent plus que de 7% de leur territoire d’origine ! Comment en sommes-nous arrivés là ? Pourquoi ces chiffres : 5000 à 7500 tigres en liberté seulement en 2006 contre 100 000 en 1906 ? Simple : la chasse, le marché noir (peaux, organes destinés à une utilisation douteuse en médecine chinoise, etc.), la dégradation des écosystèmes dans lesquels ils vivent et la disparition de leurs proies.

Bref, ceux qui occupent les zones les plus restreintes sont à présent les plus menacés. Leur avenir est sérieusement compromis. Pour les autres, il reste un espoir… Alors, question : où a-t-on le plus de chance de les rencontrer ? Dans l’extrême-est de la Russie et en Inde. C’est là-bas que leurs territoires sont les plus vastes. « L’habitat des tigres a plus que jamais besoin de protection. Dans ces pays où ils vivent encore, il est nécessaire de mener des actions coordonnées afin de les préserver, voire de renforcer leurs populations dans le futur » insiste le Dr Joshua Ginsberg de la WCS. 

Et demain ?

En réalité, il existe déjà de fructueuses collaborations entre la Russie et la Chine, et le Népal et l’Inde. Mais on peut faire plus… Ayant de précieuses renseignements en mains – occupation des sols, présence humaine, présence des tigres – les experts ont ciblé 76 espaces de conservation potentiels. Espaces au sein desquels nous aurons les meilleures chances de garantir la survie des tigres à l’avenir, 50% d’entre eux pourraient même accueillir plus d’une centaine d’individus ! Tout n’est pas perdu – loin de là – et parions que si associations, gouvernements et grand public avancent main dans la main, le succès sera au rendez-vous.

Autres articles intéressants...

Le TGV file à 574,8 km/h
Ce mardi 3 avril 2007, en filant à 574,8 km/h, le TGV a battu le record du monde de vitesse sur rail sur la ligne Strasbourg-Paris ! Un succès, partagé par SNCF et Alstom, qui confirme la position de leader de la France sur le marchémondial du transport ferrov...
Les chats ont-ils un nombril ?
Bonne question. C’est aussi le titre de la suite du célèbre livre « Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ? » de Paul Heiney. Une fois de plus, l’Anglais a fait très fort !
Pourquoi les flageolets ne sont-ils pas très distingués ?
Les flageolets sont des grains extraits de haricots. Cuisinés avec un bon gigot d’agneau, ils sont très appréciés, mais plutôt le week-end… (extrait du livre POURQUOI LES MOUCHES AIMENT-ELLES LES CROTTES ?)
Une luth pour la vie
Fragiles, les tortues luth sont en danger. Leur préservation n'est pas une option mais un impératif. Si nous échouons, alors de pareils spectacles feront bientôt partie du passé…

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/on-peut-encore-sauver-les-tigres-2/