«

»

Imprimer ceci Article

NEZ : POURQUOI ETERNUONS-NOUS ?

Pour dégager les matières irritantes de nos voies aériennes supérieures. Il peut s’agir de n’importe quoi : de poussières, de pollen, etc. en passant par un excès de mucus qui bouche le nez à cause d’une grippe ou d’un bon rhume des foins…

Ensuite, les récepteurs de la douleur situés au niveau des cellules bordant l’étage supérieur de l’appareil respiratoire entrent en scène. Activés par ces substances gênantes, ils donnent l’ordre au bulbe rachidien (situé à la base du cerveau) de nous faire éternuer. Atttttt-attttchoum ! A vos souhaits…

Bon, vous le voyez, l’éternuement, en lui-même, est un souffle extrêmement puissant. Et le mot est faible, car l’air peut être expulsé à plus de 160 km/h, avec plus de 5000 gouttelettes d’eau chargées de bactéries ! Pas étonnant qu’éternuer implique autant de muscles : ceux de l’estomac, le diaphragme, les muscles de la gorge et même ceux des paupières car il est quasiment impossible d’éternuer les yeux ouverts.

Tout commence par la fermeture des cordes vocales, avant une augmentation de pression dans la poitrine. Puis subitement, l’air est autorisé à s’échapper vers le haut dans l’arrière du nez par un palais mou. Et si vous trouvez que 160 km/h, « ça décoiffe » pour un simple éternuement, sachez qu’une toux peut être projetée à près de 965 km/h !

Extrait du livre publié en 2008 Les chats ont-ils un nombril ? (traduction de l’ouvrage du journaliste anglais Paul Heiney, Do cats have belly buttons ?)

Autres articles intéressants...

Que ferions-nous sans abeilles ?
Beaucoup moins de choses, ça c’est sûr. Petites et fragiles, les abeilles sont si utiles ! Une étude vient pourtant de montrer qu’elles sont en déclin dans la nature et avec elles, les plantes à fleurs. Inquiétant…
Pourquoi les flageolets ne sont-ils pas très distingués ?
Les flageolets sont des grains extraits de haricots. Cuisinés avec un bon gigot d’agneau, ils sont très appréciés, mais plutôt le week-end… (extrait du livre POURQUOI LES MOUCHES AIMENT-ELLES LES CROTTES ?)
Quand nos peaux bleues finissent en court-bouillon...
Pas de scoop ici, les ailerons de requins sont très recherchés pour la préparation d'une soupe à la mode en Asie. Ainsi, afin de ne jamais manquer de l'ingrédient essentiel à cette recette, quelques dizaines de millions de squales sont enlevés chaque année à l...
Les tortues marines sont-elles comestibles ?
Question choquante peut-être, mais la réponse est intéressante (extrait Les baleines ont-elles le mal de mer ?). Les tortues franches du Pacifique, vertes, olivâtres, caouannes, de Kemp et à dos plat sont effectivement comestibles, pas les tortues imbriquées ...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/nez-pourquoi-eternuons-nous/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>