«

»

Imprimer ceci Article

Mesdames, pour conserver une belle poitrine, ne mangez plus… de souris !

Association Cancer du SeinA une époque où l’on sait insérer des gènes au mauvais endroit dans le noyau des cellules, et où vous mangez n’importe quoi mesdames, ne prenez surtout pas une telle information à la légère : la souris domestique serait impliquée dans le cancer du sein ! C’est un sujet à polémiques qui ne date pas d’hier chez les cancérologues. Une étude publiée en 2006 dans la revue Cancer, menée sur des sujets de 6 pays différents, relance le débat sur une grave maladie qui frappait à l’époque une femme sur huit, peut-être plus aujourd’hui et dont les traitements sont connus pour être très lourds à supporter, sans parler des séquelles physiques et psychologiques importantes pour celles qui s’en sortent… 

Souris

Explication au niveau des cellulesDes chercheurs new-yorkais relancent la thèse d’une origine virale du cancer du sein, un débat vieux de 60 ans qui ne fait toujours pas l’unanimité… D’autres éléments sont déjà supposés être impliqués dans le développement d’une tumeur au sein : âge, hérédité, pilule contraceptive, traitement hormonal substitutif ou facteurs environnementaux, etc. Si certains cancers sont effectivement liés à des virus (cancer du col de l’utérus, certaines leucémies…), dans le cas du cancer du sein, jusqu’ici, la cause virale avait plutôt été écartée.

Mais le virus MMTV, porté par la souris domestique (Mus domesticus), a poussé les scientifiques à rouvrir le dossier. C’est en travaillant sur des biopsies de tumeurs du sein de femmes originaires d’Australie, d’Argentine, des Etats-Unis, de Tunisie, d’Italie, et du Vietnam, qu’ils ont découvert chez certaines d’entre elles la présence de fragments d’ADN dont les séquences étaient très proches du MMTV.

Ainsi, plus de 70% des échantillons tunisiens présentaient ces fragments viraux, contre 35 pour les américains, italiens, australiens et argentins, et moins d’1% des vietnamiens. Des chiffres qui correspondraient grossièrement à la distribution du rongeur (très commun en Afrique, et un peu moins ailleurs). Selon les chercheurs, ces résultats ne démontrent pas que le virus est responsable du cancer, mais qu’il doit exister un lien entre les deux…

Beaucoup de médecins restent sceptiques quant à la découverte, car l’étude ne portait que sur 38 patientes tunisiennes. Pour les convaincre, il faudra encore isoler l’ADN complet du virus (les fragments retrouvés chez les patientes ne sont pas suffisants pour fournir une preuve évidente de la parenté avec l’ADN du MMTV) et prouver qu’il ‘infecte’ aussi bien les souris que les cellules humaines du sein en culture in vitro

Autres articles intéressants...

Les chats ont-ils un nombril ?
Bonne question. C’est aussi le titre de la suite du célèbre livre « Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ? » de Paul Heiney. Une fois de plus, l’Anglais a fait très fort !
Pourquoi les flageolets ne sont-ils pas très distingués ?
Les flageolets sont des grains extraits de haricots. Cuisinés avec un bon gigot d’agneau, ils sont très appréciés, mais plutôt le week-end… (extrait du livre POURQUOI LES MOUCHES AIMENT-ELLES LES CROTTES ?)
La révolution des livres numériques
iPad, kindle, iPhone, ordinateurs et même consoles portables, il est désormais possible de s'adonner au plaisir de la lecture sur petits et grands écrans. Des romans ? Pas seulement, la culture scientifique a droit aussi à cette révolution technologique...
Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ?
Un homme peut-il se casser le pénis ? Peut-on mourir de rire ? Pourquoi y a-t-il toujours la queue aux toilettes des filles ? Un poussin peut-il sortir d'un oeuf acheté au supermarché ? " Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ? " répond avec ...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/mesdames-pour-conserver-une-belle-poitrine-ne-mangez-plus-de-souris/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>