«

»

Imprimer ceci Article

Même les momies en ont !

Voyages de Christophe ColombUn épouillage réalisé par des chercheurs du CNRS innocente Christophe Colomb. Depuis des lustres, on accuse Christophe Colomb et les conquistadores d’avoir introduit dés le XVe siècle un tas de vilaines bêtes et microbes dans les populations du Nouveau Monde. Et c’est vrai, mais pas pour toutes…

Typhus propagé par les pouxPou humain

On doit cette découverte à des biologistes français qui se sont intéressés aux poux de corps, vecteurs de maladies infectieuses bien connus (typhus, fièvre des tranchées, borréliose), dont l’origine était jusqu’ici attribuée aux navigateurs européens. Petite précision, ces poux-ci sont beaucoup plus virulents que ceux de tête qui aiment sauter d’une chevelure à l’autre dans les cours d’école.

Patiemment, Didier Raoult, virologue réputé de la faculté de médecine à Marseille, et son équipe du CNRS ont donc enquêté et cherché des poux à des momies précolombiennes très bien conservées âgées d’au moins 1000 ans. Là, surprise, ils en ont trouvés ! Une petite analyse génétique plus tard, et la preuve est arrivée !

Cette famille de poux existait déjà sur le sol américain avant l’arrivée des Espagnols. Autrement dit, Christophe Colomb est disculpé sur ce point. Pas sur celui d’avoir trimballé avec lui rougeole, variole, peste ou autre choléra…

Extrait du livre Explorations en terre animale (2008)

Explorations en terre animale

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/meme-les-momies-en-ont/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>