«

»

Imprimer ceci Article

Méditerranée, requins en danger !

En Méditerranée, les requins ont été décimés… (extrait de Explorations en Terre Animale paru aux éditions EDP Sciences)

L’homme massacre les requins au rythme alarmant de 73 millions par an ! Les uns sont pêchés en masse pour leurs ailerons, les autres se noient dans des filets qui ne leur sont pas destinés. Ils disparaissent ainsi de tous les océans, alors pourquoi pas de Méditerranée ? 

Car oui, il y a des squales en Méditerranée, même des requins blancs. 47 espèces fréquenteraient assidûment la Grande Bleue, dont 20 sont de grands prédateurs. Hélas, selon une récente étude dirigée par Francesco Ferretti, biologiste à l’Université de Dalhousie au Canada, la situation les concernant est catastrophique : en près de deux siècles, l’abondance des requins de Méditerranée a chuté de plus de 97% !

Pour arriver à une estimation fiable, issue du recoupage de plusieurs sources, les experts ont été obligés de se limiter à cinq espèces, d’ailleurs déjà considérées comme vulnérables ou en danger d’extinction : le peau bleue (Prionace glauca), le requin renard commun (Alopias vulpinus), le requin marteau commun (Sphyrna zygaena) et deux types de requins taupes, le requin mako (Isurus oxyrinchus) et le veau de mer (Lamna nasus).

L’absence de quota de pêche pour les requins prélevés dans un but commercial en Méditerranée reste un problème majeur. Pire, les jeunes requins font souvent partie des prises accessoires de la pêche à l’espadon, au thon rouge ou en eau profonde. Le fait qu’ils aient une reproduction très lente enfonce le clou.

A l’heure actuelle, on ignore quelles seront les conséquences de cet inquiétant déclin. Mais il serait naïf de croire que la disparition de ces animaux situés au sommet de la chaîne alimentaire puisse être sans répercussions sur l’écosystème marin méditerranéen…

Retrouvez cette histoire et 149 autres dans le livre Explorations en Terre Animale (EDP Sciences, 15 euros).

Découvrez aussi le chapitre AUSTRALIE ici !

 

Autres articles intéressants...

Que ferions-nous sans abeilles ?
Beaucoup moins de choses, ça c’est sûr. Petites et fragiles, les abeilles sont si utiles ! Une étude vient pourtant de montrer qu’elles sont en déclin dans la nature et avec elles, les plantes à fleurs. Inquiétant…
Les chats ont-ils un nombril ?
Bonne question. C’est aussi le titre de la suite du célèbre livre « Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ? » de Paul Heiney. Une fois de plus, l’Anglais a fait très fort !
Une luth pour la vie
Fragiles, les tortues luth sont en danger. Leur préservation n'est pas une option mais un impératif. Si nous échouons, alors de pareils spectacles feront bientôt partie du passé…
Les tortues marines sont-elles comestibles ?
Question choquante peut-être, mais la réponse est intéressante (extrait Les baleines ont-elles le mal de mer ?). Les tortues franches du Pacifique, vertes, olivâtres, caouannes, de Kemp et à dos plat sont effectivement comestibles, pas les tortues imbriquées ...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/mediterranee-requins-en-danger/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>