«

»

Imprimer ceci Article

Méditerranée : nos ailerons sont en danger !

Nos requins de Méditerranée sont une curiosité, mais aussi une richesse. Leur utilité dans la chaîne alimentaire est bien connue. Et pourtant, comme dans toutes les mers du monde, ils se raréfient… 

OK, il y a du squale sur nos côtes. Seulement, pour combien de temps encore ? La cohabitation avec les humains n’est pas au beau fixe, y compris en Méditerranée. Oh, pas pour des conflits liés aux attaques : il y en a si peu dans cette région du globe. Non, le problème Numéro Un devant la destruction de l’écosystème marin et la lente reproduction des requins, c’est la pêche…

Le requin aperçu cet été dans le golfe de Saint-Tropez (Var Matin)

En près de deux siècles, l’abondance des requins de Méditerranée aurait chuté de plus de 97% !

Elle décime les squales dans tous les océans. 70 millions périraient chaque année, essentiellement abattus pour leurs ailerons valant de l’or sur les marchés asiatiques. Bizarrement, dans la Grande Bleue, la situation est encore différente, peut-être plus tragique encore. Car beaucoup finissent en prises accessoires de la pêche en eau profonde ou de celle à l’espadon et au thon rouge. Un sacré gâchis !

Parue en 2008 dans la revue Conservation Biology, l’étude de Francesco Ferretti et de ses collègues de l’Université de Dalhousie au Canada tire la sonnette d’alarme. Réalisée sur cinq espèces majeures (peau bleue, requin renard commun, marteau commun, mako, taupe commun), elle assure qu’en près de deux siècles, l’abondance des requins de Méditerranée aurait chuté de plus de 97%. La palme revient à la population du requin marteau qui, en 200 ans, aurait perdu 99% de ses troupes !

En 2004, l’Europe remontait plus de 100 000 tonnes de requins et de raies dans ses filets…

Plongeur.com 3L’heure est grave. A tel point que « le taux de déclin des populations de requins en Méditerranée est plus élevé que celui d’espèces semblables dans le Golfe du Mexique » nous annonce-t-on. Un an plus tôt, un rapport du groupe d’experts en requins de l’IUCN allait dans le même sens. « Nos analyses révèlent que la Méditerranée est l’un des endroits les plus dangereux au monde pour les requins et les raies » s’indignaient-ils. Globalement, la France n’est pas étrangère au déclin des squales des eaux qui l’entoure. D’une part, elle est importatrice de requins. D’autre part, elle en prélève elle-même.

En 2004, l’Europe remontait plus de 100 000 tonnes de requins et de raies dans ses filets : au premier rang, l’Espagne avec 38000 tonnes ; au second, la France avec plus de 21000 tonnes (pêchées à 99% en Atlantique Nord) ! La bonne nouvelle, c’est que très récemment, l’Europe a mis en place un moratoire sur la pêche du requin taupe et de l’aiguillat. La mauvaise ? C’est qu’il n’empêchera pas les pertes colossales liées aux prises accessoires des chaluts profonds et des palangres…

Cet article est un extrait de mon dossier sur les requins de Méditerranée paru en juillet 2011 dans le magazine Plongeur.com (No3 à télécharger en ligne gratuitement, ainsi que tous les autres numéros ;))

Les baleines ont-elles le mal de mer ?Comportements, attaques, menaces qui pèsent sur les requins, etc. dans un chapitre entier du nouvel ouvrage Les baleines ont-elles le mal de mer ?

Autres articles intéressants...

Méditerranée, requins en danger !
En Méditerranée, les requins ont été décimés… (extrait de EXPLORATIONS EN TERRE ANIMALE paru aux éditions EDP Sciences)
La botte secrète des tortues
Ça, on le savait depuis longtemps, les tortues marines n’ont pas le compas dans l’œil mais la boussole dans la tête ! Elles parviennent ainsi à retrouver la plage sur laquelle elles sont nées pour y enfouir leurs propres oeufs.
Pourquoi les poissons des abysses sont-ils aussi laids ?
Sympa. Quelle tête pourraient-ils avoir, les pauvres ? Les abysses sont si hostiles… Savez-vous que l’endroit le plus profond des océans - la fosse des Mariannes - plonge à 11 km sous la surface du Pacifique ? (extrait de POURQUOI LES MOUCHES AIMENT-ELLES LES ...
Les tortues marines sont-elles comestibles ?
Question choquante peut-être, mais la réponse est intéressante (extrait Les baleines ont-elles le mal de mer ?). Les tortues franches du Pacifique, vertes, olivâtres, caouannes, de Kemp et à dos plat sont effectivement comestibles, pas les tortues imbriquées ...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/mediterranee-nos-ailerons-sont-en-danger/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>