«

»

Imprimer ceci Article

Matériaux du bonheur ?

Modèle vu sur le site du Groupe Maison FranceBâtir la maison de demain ? Ayons l’audace de l’imaginer avec des matériaux plus performants – voire multifonctions – et qui, en plus de se montrer économiques, sont agréables à regarder. Conserver la chaleur, chasser l’humidité et – luxe ultime – préserver son bien-être dans un havre de paix… Ah que l’on va être heureux chez nous ! 

Isolants d’aujourd’hui
Pour l’heure, les isolants naturels qui contribuent au respect de l’environnement ont le vent en poupe. Non polluants, recyclables, sains (rien à voir avec l’amiante, naturel certes, mais cancérigène !)… petit florilège des ‘tops’ du moment. Le bois qui garde le CO2 emmagasiné durant sa vie dans ses fibres. On peut le poser du sol au plafond et même l’utiliser pour la construction des murs ! A côté des traditionnels chalets vient en effet de se développer une autre alternative : les parpaings en bois massif de la société Kallisté Eco Forêt basée en Corse.

Brique en matériau écologique Kalliste Eco Foret

Toujours dans le végétal, une plante… le chanvre (laine, panneaux) autrefois utilisé dans la confection de cordage, aujourd’hui dans l’industrie textile, la papeterie, etc. et le bâtiment donc pour l’isolation. Mais aussi le liège, le lin, le feutre (fibres de jute), la ouate de cellulose directement issue du recyclage de papier…
Côté animal ? La laine de mouton ! Enfin, à noter qu’il existe désormais une foule de produits (peintures, vernis) qui veulent du bien à votre planète comme à votre santé…

Biofib l'isolation naturelle

La recette du béton ? Utilisée depuis le début du XXe siècle – ciment, eau, sable, gravier – la voici réactualisée pour l’occasion… En 2025, on ne demande plus au béton d’être seulement peu coûteux et résistant, non, on veut qu’il s’adapte à nos besoins et se fonde agréablement dans l’environnement. Béton nouvelle génération encore en phase de développement : le béton fibré à ultra-haute performance ou BFUHP !

Construits pour durer

Les ingrédients qui font toute la différence ? Des fibres métalliques ou synthétiques… Résultat : un béton encore plus robuste et autoplaçant, aussi fluide que de l’eau au moment de le couler ! Un vrai bonheur pour le transport et la conception. Les architectes peuvent donner libre court à leur imagination et créer des formes aussi sophistiquées qu’ils le souhaitent. Avant-goût de ce futur, le Ductal®, fruit d’une étroite collaboration entre le CNRS, les groupes Bouygues Construction, Rhodia et Lafarge qui le commercialise.

Béton décoratif LafargeCe matériau révolutionnaire s’est déjà illustré en 2002 à Séoul en Corée du Sud dans la conception de la passerelle de Seonyu, un arc de 120 m de long pour une épaisseur de dalle de seulement 3 cm ! Bref, un matériau qui présente des atouts… ‘en béton’ : excellente résistance aux phénomènes de gel et dégel, risques presque nuls de carbonatation et de pénétration des chlorures et sulfates apportés par les pluies. Et en plus, il épouse parfaitement les textures d’un moule. Ce qui explique son apparition remarquée au Salon du Meuble 2005. A l’avenir, le Ductal® pourrait bien trouver sa place dans notre mobilier…

Faites entrer la lumière !

Plus qu’un confort, une question de survie… A l’avenir, maisons et immeubles bénéficieront de nouveaux matériaux et méthodes de construction pensés pour les sécuriser et les protéger des risques d’effondrement liés aux séismes et autres secousses…

Les plus beaux villages de France

Pour être bien dans sa tête, il faut être bien dans ses murs. Car la maison du bonheur, c’est celle qui, accueillante, regorge de lumière et donc de baies vitrées. Là aussi, on exige des prouesses du verre : être aussi résistant qu’isolant et ravir les yeux en diffusant une ambiance chaleureuse et reposante dans la maison.

Et si en plus il n’est pas salissant ! Oui, on peut faire la fine bouche car les chercheurs ont pensé à tout ça. Le verre a déjà beaucoup évolué ces 30 dernières années, y compris sur les plans thermique et acoustique. Ainsi, faut-il s’attendre à une véritable explosion du verre ‘intelligent’.

Verre autonettoyantPrêts pour la révolution ? Elle est déjà en marche grâce au verre à cristaux liquides qui s’est invité dans le salon pour mettre KO le vieux poste de télévision, le verre photochrome dont les propriétés varient en fonction du degré d’ensoleillement, le thermochrome dont la couleur varie selon la température, l’électrochrome dont la couleur varie sous l’influence d’un champ électrique, le verre chauffant et le verre auto-nettoyant qui fera le bonheur des maîtresses de maison !

Paix intérieure

Les carreaux rendus ‘mouillants’, l’eau de pluie et les traces n’accrochent plus… Magie d’une couche d’oxyde de titane, ennemi numéro Un des tâches – voire de la pollution – qui, sous l’effet des ultra-violets décompose salissures et molécules organiques nocives en CO2 ! Le ‘must’ des vitres en somme.

CastoramaRénover et construire Le Roy Merlin 2017

Et puis, terminées les fenêtres froides et les pertes thermiques grâce aux aérogels de silice (matériau très poreux rempli d’air) insérés dans le vitrage. Adieux aux nuisances sonores des trains, des avions, du voisin de pallier… ou de chambrée grâce à des matériaux poreux hétérogène (mousse de nickel, laines minérales). Mission ?

Améliorer le confort acoustique des uns et des autres en absorbant les ondes sonores… Le jour où bruit rimera avec harmonie, l’ambiance sonore sera à l’image de l’humeur de l’occupant de la pièce, calme dans le salon, salle de concert dans la chambre du grand. Et tout cela sans gêner les autres membres de la famille grâce aux nouveaux matériaux à haute performance acoustique ! Home Sweet Home ?

Catalogue Ameublement Ikea 2018

Autres articles intéressants...

Que ferions-nous sans abeilles ?
Beaucoup moins de choses, ça c’est sûr. Petites et fragiles, les abeilles sont si utiles ! Une étude vient pourtant de montrer qu’elles sont en déclin dans la nature et avec elles, les plantes à fleurs. Inquiétant…
Les chats ont-ils un nombril ?
Bonne question. C’est aussi le titre de la suite du célèbre livre « Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ? » de Paul Heiney. Une fois de plus, l’Anglais a fait très fort !
Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ?
Un homme peut-il se casser le pénis ? Peut-on mourir de rire ? Pourquoi y a-t-il toujours la queue aux toilettes des filles ? Un poussin peut-il sortir d'un oeuf acheté au supermarché ? " Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ? " répond avec ...
Les insectes, ça croustille !
Manger des insectes : quelle idée… Pourtant, cette pratique connue sous le nom d’entomophagie est très répandue. Elle pourrait même être une alternative efficace à la malnutrition tant certains insectes sont riches en protéines et vitamines. En avant pour un t...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/materiaux-du-bonheur/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>