«

»

Imprimer ceci Article

Mars, la folie des grandeurs ou la planète habitable ?

MarsMars, les exoplanètes… Dans les films comme dans la vraie vie, pourquoi les humains cherchent-ils à ce point à trouver « de toute urgence » une nouvelle planète habitable ? Aurons-nous la capacité de développer les technologies nécessaires au voyage qui nous permettra de la trouver un jour ? Ou le plan B est-il impossible à mettre en œuvre de sorte que les terriens si nombreux ont « de toute urgence » le devoir d’être enfin raisonnables, de changer leur manière de vivre et de consommer moins ?

Publication de 2005

Et si un jour, l’Homme allait s’installer sur Mars ? Une idée digne d’un roman de science-fiction ! Et pourtant, les scientifiques qui sont aussi de doux rêveurs passionnés y songent déjà. Seul inconvénient : l’atmosphère de la planète rouge n’est pas des plus accueillantes…

Il pourrait sembler un peu naïf d’oser croire en cette magnifique utopie. Et pourtant, pourquoi ne pas se le permettre ? La période d’évolution fulgurante des technologies appliquées aux sciences de l’espace que nous connaissons, et qui nous permet de découvrir sous nos yeux ébahis les premières images de Titan, est propice au vagabondage de l’esprit. Allez, soyons fous : ne serait-ce pas formidable de trouver une autre planète habitable pour l’Humanité ? Des candidates ?

Mars, une candidate ?

Mars ! Voilà une finaliste idéale. Néanmoins, avant d’en faire un havre de paix cinq étoiles pour anciens terriens-nouveaux martiens, des efforts restent à faire au niveau climatique. Ainsi, il serait bon d’améliorer les conditions de température et de pressions atmosphériques, entre autres… L’idée suggérée par Margarita Marinova et ses collègues du NASA Ames Research Center, parue en février dans la revue Journal of Geophysical Research-Planets a de quoi refroidir un terrien digne de ce nom : provoquer un réchauffement climatique !

Il s’agirait en fait d’introduire des gaz à effet de serre dans l’atmosphère de la planète rouge qui parviendraient à déstabiliser les couches de glace polaires, lesquelles fonderaient et libéreraient par évaporation le dioxyde de carbone qu’elles contiennent. Le résultat se traduirait par une augmentation de la température globale et de la pression atmosphérique (atmosphère plus dense autour de Mars). Bien sûr, il faudrait des centaines voire des milliers d’années pour que le processus s’achève, mais le scénario est plausible…

Un réchauffement climatique bénéfique ?

Ecartant différentes hypothèses pour réchauffer cette planète, les chercheurs ont finalement pensé aux gaz de synthèse, 10 000 fois plus efficaces que le CO2 en matière d’effet de serre.Ils se sont orienté vers les gaz fluorés, composés d’éléments facilement disponibles à la surface de Mars et qui ne détruisent pas l’ozone, le hasard faisant parfois bien les choses. Et plus particulièrement vers l’octafluoropropane (C3F8), qui, selon les résultats indiqués par leur modèle informatique, produisait le plus grand réchauffement. Il était d’ailleurs plus efficace encore dans cette mission, une fois combiné à quelques autres gaz similaires.

Une fois l’idée échafaudée, et puisqu’il paraît impossible de livrer des gigatonnes de gaz par fusées depuis la Planète Bleue, il suffira que des astronautes, lors de missions habitées, puissent les créer à partir des matériaux bruts présents sur Mars. Ensuite, une fois le climat propice, place à la vie. « Apporter la vie sur Mars et étudier sa croissance pourrait contribuer à notre compréhension de l’évolution, de la capacité de la vie à s’adapter et proliférer dans d’autres mondes » s’émerveille Margarita Marinova. S’il y avait en plus quelque part sur la planète rouge déjà une forme de vie en sommeil, celle-ci pourrait peut-être se réanimer… Ah qu’il est bon de rêver, c’est ça aussi la Science. Mais on ne sait jamais, ce ne serait pas la première fois qu’elle rattraperait la fiction !

Planète Terre

Autres articles intéressants...

Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ?
Question insolite posée par le titre d’un ouvrage qui vient tout juste de sortir. Il en contient une foule d’autres sur l’espace, les animaux, l’alimentation, le corps humain, les dinosaures, etc. Leurs réponses ? Instructives et surtout, amusantes. Un livre p...
Les chats ont-ils un nombril ?
Bonne question. C’est aussi le titre de la suite du célèbre livre « Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ? » de Paul Heiney. Une fois de plus, l’Anglais a fait très fort !
La révolution des livres numériques
iPad, kindle, iPhone, ordinateurs et même consoles portables, il est désormais possible de s'adonner au plaisir de la lecture sur petits et grands écrans. Des romans ? Pas seulement, la culture scientifique a droit aussi à cette révolution technologique...
Mon beau sapin, roi des médecins...
« Que j’aime ton écorce… ». Pourquoi pas ? Le sapin est bien le roi des forêts. En plus de nous éblouir et d’apaiser nos esprits lors des longues soirées d’hiver quand arrive Noël, il se transforme aussi en médecin. Et cette fois, c’est son écorce qui regorger...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/mars-la-folie-des-grandeurs-ou-la-planete-habitable/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>