«

»

Imprimer ceci Article

L’étonnante plasticité du cerveau


Le cerveau est un organe incroyable et l’on n’a pas fini d’en apprendre sur ses prouesses ! L’une d’elles a d’ailleurs permis à un français de mener une existence normale malgré un problème de taille…
 

Explication en juillet 2007 dans la revue The Lancet par le docteur Lionel Feuillet et ses collègues : un homme de 44 ans se présente à l’hôpital de Marseille. Marié, deux enfants, ce fonctionnaire souffre de sa jambe gauche. Après quelques questions sur son histoire médicale et avec les images données par le scanner et l’IRM, les médecins découvrent avec stupeur que leur patient a un gros « trou » rempli de fluide dans la boîte crânienne à la place d’un joli cerveau arrondi !

En réalité, son cerveau est toujours là mais n’est plus représenté que par une fine épaisseur en périphérie de cette curieuse poche liquidienne… Et pourtant, l’homme a un quotient intellectuel de 75, un chiffre un peu sous la moyenne (100), mais sans conséquence sur son état mental. Que lui est-il donc arrivé ? Dés l’âge de 6 mois, il avait été affecté d’hydrocéphalie, pathologie souvent liée à une malformation congénitale. 

Elle se traduit par l’accumulation anormale de liquide céphalo-rachidien dans les ventricules cérébraux (des cavités du cerveau). On lui avait alors posé un cathéter pour en permettre l’évacuation vers le reste de l’organisme (système nerveux central et circulation sanguine), puis on le lui avait retiré. Même chose à l’adolescence.

Par la suite, n’ayant développé aucun trouble neurologique – une chance car d’ordinaire, cette pathologie non traitée peut déclencher des troubles de la vue, de l’audition, des désordres hormonaux, la démence, voire la mort – , le patient avait mis ce passé de côté. Quant au cerveau ? Lui avait suivi son petit bonhomme de chemin et s’était bien accommodé, pour son développement, de la place qui lui était accordée… Il était petit, mais costaud !

Autres articles intéressants...

Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ?
Question insolite posée par le titre d’un ouvrage qui vient tout juste de sortir. Il en contient une foule d’autres sur l’espace, les animaux, l’alimentation, le corps humain, les dinosaures, etc. Leurs réponses ? Instructives et surtout, amusantes. Un livre p...
Les chats ont-ils un nombril ?
Bonne question. C’est aussi le titre de la suite du célèbre livre « Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ? » de Paul Heiney. Une fois de plus, l’Anglais a fait très fort !
Pourquoi les flageolets ne sont-ils pas très distingués ?
Les flageolets sont des grains extraits de haricots. Cuisinés avec un bon gigot d’agneau, ils sont très appréciés, mais plutôt le week-end… (extrait du livre POURQUOI LES MOUCHES AIMENT-ELLES LES CROTTES ?)
Mon beau sapin, roi des médecins...
« Que j’aime ton écorce… ». Pourquoi pas ? Le sapin est bien le roi des forêts. En plus de nous éblouir et d’apaiser nos esprits lors des longues soirées d’hiver quand arrive Noël, il se transforme aussi en médecin. Et cette fois, c’est son écorce qui regorger...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/letonnante-plasticite-du-cerveau/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>