«

»

Imprimer ceci Article

Les noix de coco sont-elles des tueuses en série ?

On entend souvent dire que les noix de coco font plus de victimes que les requins. Et on cite 150 morts « noix-de-cocotés » par an ! Idée reçue ou réalité ?

Certes, souligner qu’il est injuste d’accuser les squales de décimer les baigneurs et rappeler leur rôle primordial d’éboueurs des océans est impératif (d’ailleurs, sachez-le, selon l’International Shark Attack File, en 2007, il n’y a eu qu’un décès sur les 112 attaques de requins, et quatre en 2008 pour 118 attaques).

Certes aussi, un cocotier peut atteindre 35 mètres de haut et ses fruits peuvent peser 1 à 4 kg. On imagine facilement le mal qu’ils pourraient faire en tombant sur une tête. Mais faire passer les noix de coco pour des meurtrières sans scrupules qui, à l’affût du moindre crâne humain, ne peuvent s’empêcher de se jeter dessus, c’est un peu fort…

Bien qu’il n’existe aucune statistique officielle à ce sujet, en 1984, Peters Barss a publié une étude étonnante dans le Journal of Trauma (grâce à quelle il a même reçu en 2001 le prix Ig Nobel de Médecine, version parodiée du Nobel). Il y passait en revue les blessures par chutes de noix de coco (tête, épaules, dos) dans un hôpital de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Verdict ? En 4 ans, le médecin en a dénombré quatre à la tête. Deux des patients concernés ont dû subir une crâniectomie, les deux autres ont été tués sur le coup.

Plus récemment, en 2001, le Journal of Surgery faisait paraître une synthèse des accidents impliquant des cocotiers dans les îles Salomon entre 1994 et 1999. Selon l’auteur Jonathan Mulford, les accidents étaient répartis ainsi : 85 personnes tombées d’un cocotier, 16 touchées par une noix de coco en chute, 3 carrément par un cocotier en chute et une qui a shooté dans un cocotier (si, si). Un festival de fractures en tous genres mais aucun mort ! Par extension, oserait-on affirmer que les noix de coco ne semblent finalement pas si cruelles qu’on le dit envers le genre humain ? Allez, oui.

Extrait du livre Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ?


Autres articles intéressants...

Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ?
Question insolite posée par le titre d’un ouvrage qui vient tout juste de sortir. Il en contient une foule d’autres sur l’espace, les animaux, l’alimentation, le corps humain, les dinosaures, etc. Leurs réponses ? Instructives et surtout, amusantes. Un livre p...
Une luth pour la vie
Fragiles, les tortues luth sont en danger. Leur préservation n'est pas une option mais un impératif. Si nous échouons, alors de pareils spectacles feront bientôt partie du passé…
Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ?
Un homme peut-il se casser le pénis ? Peut-on mourir de rire ? Pourquoi y a-t-il toujours la queue aux toilettes des filles ? Un poussin peut-il sortir d'un oeuf acheté au supermarché ? " Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ? " répond avec ...
Pourquoi les poissons des abysses sont-ils aussi laids ?
Sympa. Quelle tête pourraient-ils avoir, les pauvres ? Les abysses sont si hostiles… Savez-vous que l’endroit le plus profond des océans - la fosse des Mariannes - plonge à 11 km sous la surface du Pacifique ? (extrait de POURQUOI LES MOUCHES AIMENT-ELLES LES ...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/les-noix-de-coco-sont-elles-des-tueuses-en-serie/

1 ping

  1. Les noix de coco sont aussi dangereuses que les requins - Le savais-tu ?

    […] Peter Barss avait réalisé une étude qui expliquait qu’en 4 ans, deux personnes avaient été tuées parce qu’elles avaient reçu une noix de coco et deux autres avaient dû être opérées. Jonathan Mulford, quant à lui, avait catégorisé les accidents dus aux cocotiers : la plupart des blessés étaient tombés de l’arbre, d’autres avaient reçu une noix de coco, d’autres le cocotier entier. On ne peut alors pas parler de morts, mais bien de nombreux blessés, tout comme les attaques de requins. [Source] […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>