«

»

Imprimer ceci Article

Les menteurs et menteuses n’auront bientôt plus d’excuse pour justifier leur attitude

Diplome du meilleur Agent secretHeureux(ses) soient les grand(e)s menteurs(ses) de notre époque ? Des chercheurs américains viennent de trouver une excuse en béton à leur absence de moralité ! C’est moche mais ce n’est pas leur faute s’ils – elles – nous mènent en bateau. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils, elles auraient plus de substance blanche dans le cerveau, et moins de grise… 

Alice au Pays des merveilles et le procès de la reine de Coeur

Ce mois-ci, le British Journal of Psychiatry nous dit toute la vérité, et rien que la vérité, sur le mensonge « maladif » grâce aux travaux de Yaling Yang et Adrian Raine, experts en psychologie à l’Université de Californie. De précédentes études avaient montré que le cortex préfrontal était le siège d’une activité intensifiée en cas de mensonges chez un sujet normal. Mais on était loin d’imaginer que ce type de comportement pouvait résulter d’une anomalie structurale cérébrale. L’IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) en a donné la preuve…

Tests psychologiques, questions en tous genres : telles ont été les épreuves imposées à un échantillon de 108 volontaires, parmi lesquels 12 menteurs, 16 ayant tendance à mentir -mais pas de façon pathologique- du fait de leur caractère anti-social, et 21 considérés normaux. Expérience qui a d’abord permis de dresser un portrait type du – de la – menteur(se) pathologique : dire la vérité est au-dessus de ses forces ! D’ailleurs, monsieur madame Pinocchio se contredit souvent. Manipulateur, manipulatrice, il elle n’hésite pas à simuler avec un certain talent les symptômes d’une maladie, voire à usurper une identité s’il elle peut en tirer un quelconque bénéfice… Des « prouesses » réalisées sans mal, selon la découverte, grâce à 22% de connexions nerveuses – surplus de substance blanche – en plus et 14,2% de neurones – déficit de matière grise – en moins que les gens « normaux » (habitués à dire la vérité) au niveau du cortex préfrontal.

Situation anatomique inverse de celle observée chez les enfants autistes, eux qui souffrent d’un handicap, on le sait aussi, mais qui ont tant de mal à mentir sur leur état… Bref, ce réseau de connexions plus complexe semble être clairement un avantage biologique qui assure un self-control parfait à notre menteur en toutes situations. Plutôt commode car « mentir demande beaucoup d’efforts. Vous devez être capable de comprendre l’attitude de la personne en face, de supprimer vos émotions ou de les contrôler pour ne pas apparaître nerveux » assure Adrian Raine. Ce n’est en effet pas donné à tout le monde puisque chez un(e) « non menteur-menteuse », c’est justement la matière grise qui est sollicitée au moment du mensonge. Voilà pourquoi il n’a pas l’aisance du – de la – menteur menteuse expérimentée…

L’Agence tous risques et ses professionnels du mensonge

Article publié en 2006 pour l’Agence Science Presse

Autres articles intéressants...

Les chats ont-ils un nombril ?
Bonne question. C’est aussi le titre de la suite du célèbre livre « Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ? » de Paul Heiney. Une fois de plus, l’Anglais a fait très fort !
La révolution des livres numériques
iPad, kindle, iPhone, ordinateurs et même consoles portables, il est désormais possible de s'adonner au plaisir de la lecture sur petits et grands écrans. Des romans ? Pas seulement, la culture scientifique a droit aussi à cette révolution technologique...
Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ?
Un homme peut-il se casser le pénis ? Peut-on mourir de rire ? Pourquoi y a-t-il toujours la queue aux toilettes des filles ? Un poussin peut-il sortir d'un oeuf acheté au supermarché ? " Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ? " répond avec ...
Mon beau sapin, roi des médecins...
« Que j’aime ton écorce… ». Pourquoi pas ? Le sapin est bien le roi des forêts. En plus de nous éblouir et d’apaiser nos esprits lors des longues soirées d’hiver quand arrive Noël, il se transforme aussi en médecin. Et cette fois, c’est son écorce qui regorger...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/les-menteurs-et-menteuses-nauront-bientot-plus-dexcuse-pour-justifier-leur-attitude/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>