«

»

Imprimer ceci Article

L’ECRITURE AUTOMATIQUE

C’est quoi, ça ? L’arnaque du 20e siècle balancée sur les télés pour faire croire aux braves gens que d’autres peuvent communiquer avec les morts sur papier ? Ils se contentent d’écrire ce qui leur est dicté depuis l’au-delà, et basta ?

Livre publié en 1996 sur l’écriture automatique…

En somme, sous la contrainte, ces autres sont des abrutis, de bêtes robots incapables de penser, réfléchir, donner leur opinion ou apporter leur éclairage sur une situation pendant qu’ils papotent avec les disparus ? Et une telle communication se poursuivrait au 21e siècle – si seulement, c’était vrai ! – ces scribes d’un genre « mentalistes » plairaient probablement beaucoup aux gendarmes parce qu’ils les aideraient à résoudre des enquêtes épineuses, même très anciennes ? Pourquoi pas les archéologues, et sur Internet ou les smartphones tant que nous y sommes ?

Quand les gens « normaux », vous savez, ceux qui vivent sur terre, les visibles – sans contact avec les défunts de plus en plus souvent incinérés pour ne pas faire de montagnes de cadavres et des vagues de peste dans les grandes villes – continuent de se demander s’il y a autre chose après la mort…

Mots fléchés, croisés et sudokus à retrouver toute l’année dans les magazines de presse (télé ou pas)

Ou si ça vaut le coup de se précipiter de l’autre côté pour ne plus jamais revenir des « ténébres »… Les vivants auraient donc la chance extraordinaire de pouvoir écrire sur le papier en toute liberté, sauf sur leur smartphone gavé de logiciels espions récupérant leurs données de messageries, d’achats sur les sites de commerce en ligne, réseaux sociaux, comptes en banque, etc.

Aux gens normaux, la joie de gribouiller sur les grilles de mots fléchés ou de sudoku des magazines, les listes de courses, les cartes postales du bout du monde ou les mots gentils inscrits sur un post-it « abandonnés » exprès sur la table de cuisine… Ah, les bienheureux, ces vivants !

Mais ils font quoi, ces même braves gens, ces habitués de l’obsolescence programmé des portables vendus à prix d’or… Quand ils acceptent avec docilité un autre style d’écriture automatique générant les analphabètes d’un futur proche qui pourrait vite faire froid dans le dos ? Quand la machine décide à leur place du mot à écrire dans le texto, ils font quoi ? Ils renoncent, en colère, à envoyer « la bête qui ne veut rien dire » parce que la technologie ultra moderne est passée complètement à côté de l’intention du cerveau humain et de l’orientation qui souhaitait être donnée au message ?

Pourra-t-on demain réaliser son CV sur smartphone et décrocher l’emploi de ses rêves ?

Maudit clavier tactile, tout lisse, froid et sans relief qui pourrait faire rater un bon coup ! Ou filer des sueurs froides au cours d’une embauche, parce que « clic », envoi, trop tard, vilaine faute d’orthographe ou pire… Terme injurieux ou qui n’a rien à faire là, mais qui s’inscrit quand même sur le petit écran puisque les doigts maladroits et transpirants ont commencé l’ébauche du mot de la candidate ou du candidat à un super emploi, ou plus romantique à un premier rendez-vous amoureux.

Alors qu’avec un CV et une lettre de motivation, même réalisés tranquillement par ordinateur sur le logiciel Word ou Open Office, et un dico sous la main si besoin, pas de quoi craindre les conséquences désastreuses d’une maladresse orthographique ou un détournement d’intention ! Un mail soigné, ça reste efficace.

Et puis, si c’est vraiment urgent, les braves gens, ils font quoi ? Ils prennent leur téléphone et ils appellent du fixe, ça marche mieux ! Il y a toujours le répondeur au cas où. Et surtout, ils ne sont pas supposés vivre joignables 24 heures sur 24 par l’intermédiaire d’un portable de la taille d’un mini ordinateur bourré d’électronique dans la poche, reposant sur leur poitrine en hiver et qui, en cas de mauvais entretien ou défauts de fabrication, explose parfois en été ! A moins de vouloir terminer en robot sans cœur ?

Dernière solution, les braves gens s’emparent, déterminés, d’une feuille de papier et d’un stylo, histoire d’offrir à leur entourage proche ou éloigné le plaisir de lire sur un courrier la forme de leur plus belle écriture, pas automatique !

Ecriture manuscrite

 

Autres articles intéressants...

Que ferions-nous sans abeilles ?
Beaucoup moins de choses, ça c’est sûr. Petites et fragiles, les abeilles sont si utiles ! Une étude vient pourtant de montrer qu’elles sont en déclin dans la nature et avec elles, les plantes à fleurs. Inquiétant…
Les chats ont-ils un nombril ?
Bonne question. C’est aussi le titre de la suite du célèbre livre « Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ? » de Paul Heiney. Une fois de plus, l’Anglais a fait très fort !
Explorations en Terre Animale
Quoi de neuf sur la Planète Bleue ? Comment se portent les crocodiles, lions, tigres et autres éléphants ? Que font les fourmis, et que deviennent les dauphins, baleines et requins ? Réponse dans l'ouvrage EXPLORATIONS EN TERRE ANIMALE.
Pourquoi les poissons des abysses sont-ils aussi laids ?
Sympa. Quelle tête pourraient-ils avoir, les pauvres ? Les abysses sont si hostiles… Savez-vous que l’endroit le plus profond des océans - la fosse des Mariannes - plonge à 11 km sous la surface du Pacifique ? (extrait de POURQUOI LES MOUCHES AIMENT-ELLES LES ...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/lecriture-automatique/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>