«

»

Imprimer ceci Article

Le venin du dragon de Komodo

Inscrit sur la liste rouge de l’IUCN des espèces menacées, le dragon de Komodo (dont il reste 5000 spécimens en Indonésie) est une machine à tuer qui gagne à tous les coups. Lentement… mais sûrement !

Des êtres humains aussi ? Ce n’est pas dans ses habitudes de s’en nourrir. Seulement, sa morsure est fatale. La preuve, en 2007, un garçon de 8 ans en est mort sur Komodo, l’attaque ayant provoqué une grave hémorragie. Cette morsure, justement réputée pour tuer par septicémie, gardait une grande part de mystère. Ainsi, Stephen Wroe et ses collègues australiens ont décidé de l’étudier de près. D’où leurs très récentes découvertes…

Une morsure mollassonne…

En 2008, grâce à un logiciel et un spécimen du Muséum d’Australie (Sydney), ces biologistes ont conçu un modèle informatique leur permettant d’examiner l’anatomie de la tête, de la gorge et la force de la morsure du plus grand lézard de la planète. Verdict : cette dernière serait plutôt mollassonne ! Surprenant quand on sait que l’animal peut mesurer pas loin de 3 mètres et est volontiers mis en appétit par un énorme buffle…

Mais alors, qu’est-ce qui lui donne l’audace d’oser s’en prendre à plus grand que lui ? D’abord, l’ossature de sa tête, fragile, de densité variable, conçue comme un pont qui donne, de fait, une grande élasticité à sa gueule. Ensuite, équipée d’une soixantaine de dents tranchantes, de puissants muscles au niveau du cou, en un coup justement, elle blesse mortellement.

Le varan peut bien laisser fuir sa victime sans la moindre inquiétude. Tôt ou tard, il sait qu’il la retrouvera morte dans un coin, vidée de son sang ! Jusqu’ici donc, une théorie attribuait le danger de sa morsure à une infection de la blessure causée par de dangereuses bactéries présentes dans la gueule du dragon de Komodo. Mais l’équipe de Stephen Wroe, en 2009, grâce à des recherches par imagerie médicale et dissections, révélait que la septicémie n’était pas la cause de la mort de ses proies…

Du venin !

En réalité, comme la plupart de ses cousins les serpents, lui, le varan géant, est également venimeux. Sous la mâchoire, « il possède des glandes salivaires qui délivrent des agents hypertenseurs et anticoagulants. Celles-ci, aidées d’adaptations légères mais sophistiquées au niveau de son crâne et de ses dents, lui permettent de tuer de gros animaux par hémorragies rapides » explique le spécialiste. En clair, la morsure du dragon de Komodo n’est pas très puissante, mais peu importe, puisque le venin termine parfaitement le sale boulot !

 

 

 

 

Autres articles intéressants...

Que ferions-nous sans abeilles ?
Beaucoup moins de choses, ça c’est sûr. Petites et fragiles, les abeilles sont si utiles ! Une étude vient pourtant de montrer qu’elles sont en déclin dans la nature et avec elles, les plantes à fleurs. Inquiétant…
Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ?
Question insolite posée par le titre d’un ouvrage qui vient tout juste de sortir. Il en contient une foule d’autres sur l’espace, les animaux, l’alimentation, le corps humain, les dinosaures, etc. Leurs réponses ? Instructives et surtout, amusantes. Un livre p...
Pourquoi les poissons des abysses sont-ils aussi laids ?
Sympa. Quelle tête pourraient-ils avoir, les pauvres ? Les abysses sont si hostiles… Savez-vous que l’endroit le plus profond des océans - la fosse des Mariannes - plonge à 11 km sous la surface du Pacifique ? (extrait de POURQUOI LES MOUCHES AIMENT-ELLES LES ...
Quand nos peaux bleues finissent en court-bouillon...
Pas de scoop ici, les ailerons de requins sont très recherchés pour la préparation d'une soupe à la mode en Asie. Ainsi, afin de ne jamais manquer de l'ingrédient essentiel à cette recette, quelques dizaines de millions de squales sont enlevés chaque année à l...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/le-venin-du-dragon/

2 comments

1 ping

  1. Frederic PORTE

    beurk; ça ne donne pas envie d’aller chatouiller ces bestioles ….

  2. Caroline Lepage

    En effet, je ne vous le fais pas dire, Frédéric ;) !

  1. TV : dans les coulisses des Carnets d’Expédition et de Plongée avec Francis Le Guen ! » MERSEA PLANETE

    [...] une chose mais le plus grand lézard de la planète qui tue en une seule morsure (article Le venin du dragon)  : ça fait quoi d’aller « barboter » presque main dans la patte avec lui [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>