«

»

Imprimer ceci Article

LE MIMOSA, JAUNE CITRON SOLEIL

Dans le Sud, on ne peut pas les manquer. Ils attirent tous les regards, ces arbustes couverts de minuscules pompons d’un jaune… comment dire ? Cocu ? Halte aux clichés… Ricola ? La boîte de bonbons vendus en supermarché (mais qui mériteraient leur place en pharmacie comme des flacons de miel tant ils font taire les maux de gorge)… Citron alors, gorgé de vitamine C, ça tombe bien, c’était sa 85e fête à Menton début mars…

Fête du citron !

Bref, Acacia dealbata en latin ou mimosa des fleuristes comme il est surnommé s’élève parfois d’un jaune éclatant si haut vers le ciel bleu que l’on se demande s’il cherche à atteindre le soleil ? Au passage, en campagne pas de problème, en revanche, dans les stations balnéaires de Méditerranée, planté au pied d’immeubles dans le jardin d’habitants du rez de chaussée, il a le toupet d’occuper le champ de vision des balcons sur plusieurs étages !

Provocations ? Un côté communiste peut-être : ne poussez pas, tout le monde aura droit au plaisir des yeux ? Les passants doivent en effet hésiter en constatant l’invasion silencieuse et si lumineuse…

Le mimosa est-il une création d’ingénieurs agronomes payés pour insérer des gènes dans des organismes végétaux ou animaux afin de les transformer en créatures du diable ? Pardon, en organismes génétiquement « améliorés » ?

Ou une espèce sauvage adulée des amoureux des espaces verts qui se plaît tellement dans le Midi qu’elle en profite pour fleurir avant la Saint-Valentin ? Histoire de pousser les hommes et les femmes qui l’admirent à être enfin romantiques cette année !

D’ailleurs, à y réfléchir, non, il n’est pas d’un jaune cocu. Des femmes et des hommes qui offrent des bouquets de fleurs, rouges, jaunes, blanches ou roses d’autres jours que le 14 février, pour se faire plaisir, pardonner un mot maladroit voire même quitter avec élégance, un mot gentil parce qu’il est juste de se séparer en admettant que l’on n’aime pas d’un amour suffisant pour former un couple solide, ou tout le contraire pour les célibataires prêts à déclarer leur flamme.

Avant la Saint-Valentin comme après, lancez-vous, quittez si vous avez à quitter, dites que vous aimez si vous en avez ce bonheur et dites-le avec un bouquet de fleurs, en couleurs ou dorés comme les pompons jaune citron du mimosa exposé au soleil…

Autres articles intéressants...

Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ?
Question insolite posée par le titre d’un ouvrage qui vient tout juste de sortir. Il en contient une foule d’autres sur l’espace, les animaux, l’alimentation, le corps humain, les dinosaures, etc. Leurs réponses ? Instructives et surtout, amusantes. Un livre p...
Les chats ont-ils un nombril ?
Bonne question. C’est aussi le titre de la suite du célèbre livre « Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ? » de Paul Heiney. Une fois de plus, l’Anglais a fait très fort !
Explorations en Terre Animale
Quoi de neuf sur la Planète Bleue ? Comment se portent les crocodiles, lions, tigres et autres éléphants ? Que font les fourmis, et que deviennent les dauphins, baleines et requins ? Réponse dans l'ouvrage EXPLORATIONS EN TERRE ANIMALE.
Mon beau sapin, roi des médecins...
« Que j’aime ton écorce… ». Pourquoi pas ? Le sapin est bien le roi des forêts. En plus de nous éblouir et d’apaiser nos esprits lors des longues soirées d’hiver quand arrive Noël, il se transforme aussi en médecin. Et cette fois, c’est son écorce qui regorger...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/le-mimosa-jaune-citron-soleil/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>