«

»

Imprimer ceci Article

Le meilleur des deux mondes

La porte est dans le murAprès Aleph livre tombé du ciel, Coraline ? Non, pas Caroline comme la tortue (à moins que l’animal soit encore là dessous, « faut voir »…  la bande-annonce ?). Coraline comme le best-seller de Neil Gaiman et son adaptation en film d’animation diffusé ce jour sur Arte.

Aleph, Coraline… Et si les coïncidences révélaient le sens de la vie ? Cette interrogation qui sème le trouble dans l’esprit du lecteur est de l’auteur de La prophétie des Andes. Quatrième de couverture : « Pour James Redfiel, si nous restons attentifs et savons percevoir le grand mystère de l’existence, nous nous apercevrons que nous avons été judicieusement placés, à l’endroit adéquat… pour changer quelque chose en ce monde », 20 millions d’exemplaires diffusés dans 35 pays sur cette note d’espoir, preuve que malgré tout, l’optimisme reste lui aussi chevillé au corps de l’homme.

Derrière le mur, un monde parallèle…

Coraline en résuméDonc, les coïncidences qui révéleraient le sens de la vie ? Coraline Jones (de la famille à Bridget ?) le découvrira-t-elle ? Ses parents passent des heures plongés dans l’ordinateur à écrire un catalogue sur les plantes. Ils y jouent les autruches malgré les appels du pied désespérés de Coraline. Curieuse, elle tombe sur une porte secrète dans le mur qui donne accès à un monde parallèle.

Coraline, poupée, bouton… Un film terrifiantLa vie semble y être plus rose, comme dans un rêve. Sauf qu’en réalité, c’est un cauchemar… Coraline l’apprend de la bouche d’enfants fantômes. Une sorcière les a épiés à travers des yeux de poupée puis a dévoré leur existence en les jetant dans une chambre devenue leur prison ! Dans la vraie vie, après avoir vu l’envers du décor, lugubre, et compris que tout cela n’était que mensonge et théâtre, Coraline découvre que ses parents ne sont plus là.

Théâtre dans le monde parallèlePour les extraire de l’autre monde, elle se retrouve dans un jeu où le temps est compté, la mère une sorcière, le jardin un repère de plantes carnivores, la forêt un lieu où les arbres font peur, son lapin blanc (Alice aux Pays des Merveilles) un chat noir, et la mante religieuse une machine… « Petit miracle de l’animation », « film d’horreur » « qui terrifie », « conte très noir pour jeune public averti et adultes » selon les journalistes !

Et un surdoué au ciné’ en 2008 !

Coraline (Neil Gaiman) au Diable VauvertEcrit par Neil Gaiman – écrivain « surdoué » selon Stephen King ! – , le livre a reçu plusieurs récompenses littéraires en 2003 : le prix Hugo du meilleur roman court, le prix Nebula du meilleur roman court et le prix Locus du meilleur roman pour jeunes adultes.

Il a été adapté en film 3D en 2008 par Henry Selick (réalisateur de James et la pêche géante, et L’étrange Noël de Monsieur Jack) qui a remporté, un an plus tard, le Cristal du long métrage au Festival International du film d’animation d’Annecy. Autant d’excellentes raisons pour ne pas manquer Coraline, ce soir à la télévision sur Arte, 20h50…

L'arbre de la nuit

Coraline – Bande-Annonce VF par Universal_Pictures_France

Autres articles intéressants...

Vos billets, s’il vous plaît !
Des escargots ont été réprimandés pour avoir pris le train sans billet. Et leur propriétaire a même failli avoir une amende. Une histoire mal partie qui s'est pourtant bien finie…
La révolution des livres numériques
iPad, kindle, iPhone, ordinateurs et même consoles portables, il est désormais possible de s'adonner au plaisir de la lecture sur petits et grands écrans. Des romans ? Pas seulement, la culture scientifique a droit aussi à cette révolution technologique...
Les insectes, ça croustille !
Manger des insectes : quelle idée… Pourtant, cette pratique connue sous le nom d’entomophagie est très répandue. Elle pourrait même être une alternative efficace à la malnutrition tant certains insectes sont riches en protéines et vitamines. En avant pour un t...
Les tortues marines sont-elles comestibles ?
Question choquante peut-être, mais la réponse est intéressante (extrait Les baleines ont-elles le mal de mer ?). Les tortues franches du Pacifique, vertes, olivâtres, caouannes, de Kemp et à dos plat sont effectivement comestibles, pas les tortues imbriquées ...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/le-meilleur-des-deux-mondes/

1 ping

  1. Trouvez les perles ! » MERSEA PLANETE

    […] « Le meilleur des deux mondes […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>