«

»

Imprimer ceci Article

Le jour où les baleines ont dit adieu à leurs pattes

Cela n’a échappé à personne : les mammifères marins n’ont pas de nageoires postérieures. Pourtant, cela n’a pas toujours été le cas. Explication sur ce véritable tour de passe-passe de l’évolution.

Difficile à imaginer mais l’ancêtre des cétacés ressemblait beaucoup à une sorte de loup. Le Pakicetus -c’est son nom- était donc un animal de la terre ferme qui marchait sur 4 pattes et vivait il y a un peu plus de 50 millions d’années. Sa relation avec le milieu aquatique existait déjà puisqu’il se nourrissait de poissons. Du Pakicetus en point de départ, il a fallut attendre 15 millions d’années pour qu’apparaissent les premiers cétacés dépourvus de membres postérieurs.

Hans Thewissen, professeur d’anatomie à la faculté de Médecine des Universités du nord-est de l’Ohio, est le découvreur de l’Ambulocetus (1998) sorte de loup aux pattes plus adaptées à la nage que le Pakicetus qu’il suit de près dans la lignée de l’évolution des cétacés… Alors, de l’expérience dans l’expertise des fossiles de mammifères marins, ce chercheur en a ! Lui et son équipe se sont lancés dans un travail de comparaison de fossiles et d’étude du développement embryonnaire des dauphins tachetés, espèce contemporaine.

Ils ont publié leurs résultats en mai dans la revue PNAS. Ainsi, les baleines ont mis 15 millions d’années à perdre leurs pattes postérieures, transition durant laquelle celles-ci ont progressivement diminué en taille en raison de l’accumulation de mutations génétiques. Puis, l’inactivation soudaine d’un gène essentiel au développement des membres au stade embryonnaire chez les mammifères -le gène responsable de la production de la protéine Sonic hedgehog- via l’inactivation du gène Hand 2 est venue chambouler l’anatomie des baleines.hewissen, professeur d’anatomie à la faculté de Médecine des Universités du nord-est de l’Ohio, est le découvreur de l’Ambulocetus (1998) sorte de loup aux pattes plus adaptées à la nage que le Pakicetus qu’il suit de près dans la lignée de l’évolution des cétacés… Alors, de l’expérience dans l’expertise des fossiles de mammifères marins, ce chercheur en a ! Lui et son équipe se sont lancés dans un travail de comparaison de fossiles et d’étude du développement embryonnaire des dauphins tachetés, espèce contemporaine.

Résultat observé en direct sur les embryons de dauphins : des pattes primitives apparaissent en effet mais se rétractent aussitôt en l’absence de l’indispensable facteur Sonic hedgehog. « Les études réalisées sur la nage chez les mammifères montrent qu’un corps lisse est nécessaire pour avancer de manière efficace, car les organes saillants, tels que des membres postérieurs rudimentaires, représentent un frein et ralentissent le nageur » explique Hans Thewissen. Deux pattes en moins pour aller plus vite… la nature a encore fait du bon travail !

Autres articles intéressants...

Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ?
Question insolite posée par le titre d’un ouvrage qui vient tout juste de sortir. Il en contient une foule d’autres sur l’espace, les animaux, l’alimentation, le corps humain, les dinosaures, etc. Leurs réponses ? Instructives et surtout, amusantes. Un livre p...
Une luth pour la vie
Fragiles, les tortues luth sont en danger. Leur préservation n'est pas une option mais un impératif. Si nous échouons, alors de pareils spectacles feront bientôt partie du passé…
La botte secrète des tortues
Ça, on le savait depuis longtemps, les tortues marines n’ont pas le compas dans l’œil mais la boussole dans la tête ! Elles parviennent ainsi à retrouver la plage sur laquelle elles sont nées pour y enfouir leurs propres oeufs.
Quand nos peaux bleues finissent en court-bouillon...
Pas de scoop ici, les ailerons de requins sont très recherchés pour la préparation d'une soupe à la mode en Asie. Ainsi, afin de ne jamais manquer de l'ingrédient essentiel à cette recette, quelques dizaines de millions de squales sont enlevés chaque année à l...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/le-jour-ou-les-baleines-ont-dit-adieu-a-leurs-pattes/