«

»

Imprimer ceci Article

Comment la civilisation a, depuis son origine et à chaque époque, su garder la mémoire des conditions d’existence des vivants et des morts ?

Entrée principale du cimetière du Père LachaisePremier réflexe, « à l’oral ou par les écrits ! » alliez-vous répondre, en pensant aux papyrus des égyptiens, hiéroglyphes sur les murs comme à l’art rupestre dans les grottes des hommes préhistoriques si célèbres en France. Oui, mais point de sarcophages remplies de momies pour ces rustiques ou de cercueils – imaginez-les vides en 2017, de l’église au cimetière, accompagnés d’immenses cortège de vrais et faux endeuillés, connaissances, amis ou de la famille… Et vous comprenez brutalement la bêtise. Le pillage des tombes, le prélèvement des cadavres et autres ossements – sauf en archéologie afin de révéler de sombres secrets – est un viol des corps, des destins, qui peut mettre non seulement en péril le sens de l’histoire individuelle et collective, mais aussi la civilisation toute entière en raison des risques sanitaires ! Héros ou salauds, tous ont droit au repos pour l’éternité et tous ont encore des scoops en stock…

Sites internet à découvrir (photos d’origine)

Musée des temps barbares / Père-Lachaise / Musée du Louvre

ma33-c11 Momie au musée du LouvreSquelette foetal conservé pour la formation médicale (Archives militaires des Etats-Unis)Pots de terre cuite peints au musée du Louvre (mobilier funéraire)

Avant de lancer la construction d’une autoroute, des fouilles près de Lithohori (Kavala) en Grèce ont permis de découvrir des tombes curieusement remplies.

Dans un cimetière datant de l’empire romain, deux squelettes humains reposaient aux côtés de restes de deux chevaux.

NatureNon loin de là : un vrai troupeau – quatorze chevaux – dont la moitié enterrés par paire ! Il y avait également des armes, un bouclier et un char datant du 1er ou 2e siècle après Jésus-Christ

Cet engin à deux roues présente sur une frise trois des douze travaux d’Hercule, héros de la mythologie romaine : la biche de Cérynie (qu’il devait vaincre à la course), le sanglier d’Erymanthe (qu’il devait ramener vivant) et les oiseaux du lac Stymphale (qu’il devait abattre). Un an plus tôt en 2007, deux squelettes de chevaux et un char avaient été découverts sur cette même zone…

Extrait du livre Explorations en terre animale (publiée en 2008)

 

Autres articles intéressants...

Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ?
Question insolite posée par le titre d’un ouvrage qui vient tout juste de sortir. Il en contient une foule d’autres sur l’espace, les animaux, l’alimentation, le corps humain, les dinosaures, etc. Leurs réponses ? Instructives et surtout, amusantes. Un livre p...
Les chats ont-ils un nombril ?
Bonne question. C’est aussi le titre de la suite du célèbre livre « Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ? » de Paul Heiney. Une fois de plus, l’Anglais a fait très fort !
Mon beau sapin, roi des médecins...
« Que j’aime ton écorce… ». Pourquoi pas ? Le sapin est bien le roi des forêts. En plus de nous éblouir et d’apaiser nos esprits lors des longues soirées d’hiver quand arrive Noël, il se transforme aussi en médecin. Et cette fois, c’est son écorce qui regorger...
Les insectes, ça croustille !
Manger des insectes : quelle idée… Pourtant, cette pratique connue sous le nom d’entomophagie est très répandue. Elle pourrait même être une alternative efficace à la malnutrition tant certains insectes sont riches en protéines et vitamines. En avant pour un t...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/la-civilisation-depuis-son-origine-des-vivants-et-des-morts/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>