«

»

Imprimer ceci Article

Jurassic World : vivement la suite ?

Jurassic World sur FacebookTitanic, Avatar et Jurassic World : voici, dans l’ordre à ce jour, les trois plus gros succès de l’histoire du cinéma ! Pari réussi pour le dino disparu il y a 65 millions d’années de retour dans les salles obscures en 2015. Sera-t-il aussi bankable le 22 juin 2018, date de sortie aux Etats-Unis de la suite du film ? S’il évolue sur les réseaux sociaux au rythme des découvertes paléontologiques, on peut l’espérer plus proche de la réalité et donc plus surprenant encore…

Charles Darwin (1859)

Jurassic World« Quel triste spectacle que celui de nos musées géologiques les plus riches ! Chacun s’accorde à reconnaître combien sont incomplètes nos collections. Il ne faut jamais oublier la remarque du célèbre paléontologiste E. Forbes, c’est-à-dire qu’un grand nombre de nos espèces fossiles ne sont connues et dénommées que d’après des échantillons isolés, souvent brisés, ou d’après quelques rares spécimens recueillis sur un seul point. Une très petite partie seulement de la surface du globe a été géologiquement explorée, et nulle part avec assez de soin, comme le prouvent les importantes découvertes qui se font chaque année en Europe ».

Au XIXe siècle, il y avait tant à découvrir sur le passé. Au XXIe, c’est toujours vrai ! Et personne n’a oublié le grand scientifique. Il a même eu droit à un clin d’oeil en 2009 à l’occasion du bicentenaire de sa naissance et du 150e anniversaire de son œuvre phare De l’origine des espèces. Darwinopterus, l’aile de Darwin, c’est le nom donné à un ptérosaure, reptile volant découvert en Chine…

Les dinos sur Facebook (2014)

Et dire que plus de 62 millions d’années séparent l’ultime soupir des dinosaures du premier bol d’oxygène goûté par des hominidés, humains en devenir. Même disparus et jamais croisés, les géants nous hantent encore, comme s’ils étaient constamment sur le point de venir récupérer leur place au soleil, à nos côtés ! Ainsi, toujours à la mode, avec la peau sur les os, ou sans, façon Thriller, ils surgissent de terre, du grand écran et même du petit. Au point d’en faire perdre leur latin aux internautes en 2014, année « dinosauresque » par essence puisque précédent celle de la sortie au cinéma du très attendu Jurassic World…

Oui, 65 millions d’années après leur disparition, le monde entier semble vouloir les ressusciter. Les voici qui apparaissent partout sur le web et les réseaux sociaux, Facebook étant le « gisement » le plus fréquenté. Par les vrais dinosaures autant que par les imposteurs, d’où la pagaille ! Sur cet espace numérique qui, à la manière d’un site de fouilles paléontologiques, ouvre une porte sur les couloirs du temps, que le paléontologue en herbe n’envisage donc pas d’y trouver son compte tant le faux fossile se fait facilement passer pour un vrai. Cela dit, il y a toujours matière à développer son esprit critique. Ce qui n’est déjà pas si mal.

MosasaureDimorphodon

Entre fiction et réalité

Exemple ? En juillet, la photo de Steven Spielberg posant à côté d’un énorme Triceratops écroulé comme s’il venait d’être abattu fait le tour de la toile. Mauvaise blague partie de la page Facebook de l’humoriste américain Jay Branscomb, l’image est rapidement partagée des milliers de fois. Car elle rappelle ces désolants clichés de braconniers trônant comme des rois à côté de leur trophée de chasse, rhinocéros ou éléphant. Scandale !

Le réalisateur de Jurassic Park a-t-il osé massacrer un dinosaure pour les besoins du tournage d’un film ? La polémique enfle. Oubliant que la scène est impossible, certains se laissent aller à des insultes dans les commentaires. D’autres, qui ont très bien compris la plaisanterie, s’en amusent. Pris dans la spirale de l’immédiateté, fiction et réalité se confondent…

Un fossile pas très net ?

TriceratopsEt Facebook, FB pour les habitués, se « dinosaurise » aussi de l’intérieur ! Septembre, pas sur le mur cette fois mais en coulisses, côté administration des comptes utilisateurs : ramené d’entre les morts, tout en bleu, un dinosaure est métamorphosé en outil marketing de bon aloi. Nouvel icône sur le réseau social le plus populaire du monde, sa mission est de guider les visiteurs dans le dédale sans cesse changeant de la confidentialité. Malheureux… internautes !

Bref, la « dino mania » poursuit aussi son ascension par le biais de cette voie informatique qui n’existait pas à l’époque de la sortie de Jurassic Park. Les temps changent. Équipé d’un ordinateur portable qui lui donne un air de « dino’ dernier cri », l’animal, pixelisé, et le rôle invisible qui lui est attribué dans l’arrière-boutique de « FB » résument justement ce dilemme qui le concerne en tant que fossile : être ou ne pas être… vu ? Être ou ne pas être découvert ?

Extrait du préambule du nouvel ouvrage

En librairies

Autres articles intéressants...

Le TGV file à 574,8 km/h
Ce mardi 3 avril 2007, en filant à 574,8 km/h, le TGV a battu le record du monde de vitesse sur rail sur la ligne Strasbourg-Paris ! Un succès, partagé par SNCF et Alstom, qui confirme la position de leader de la France sur le marchémondial du transport ferrov...
Vos billets, s’il vous plaît !
Des escargots ont été réprimandés pour avoir pris le train sans billet. Et leur propriétaire a même failli avoir une amende. Une histoire mal partie qui s'est pourtant bien finie…
Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ?
Un homme peut-il se casser le pénis ? Peut-on mourir de rire ? Pourquoi y a-t-il toujours la queue aux toilettes des filles ? Un poussin peut-il sortir d'un oeuf acheté au supermarché ? " Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ? " répond avec ...
Quand nos peaux bleues finissent en court-bouillon...
Pas de scoop ici, les ailerons de requins sont très recherchés pour la préparation d'une soupe à la mode en Asie. Ainsi, afin de ne jamais manquer de l'ingrédient essentiel à cette recette, quelques dizaines de millions de squales sont enlevés chaque année à l...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/jurassic-world-suite/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>