«

»

Imprimer ceci Article

QUI A INVENTE LES PATES, LES CHINOIS OU LES ITALIENS ?


Ah, l’éternelle compétition ! Les pâtes, italiennes ou chinoises ? Qui n’a jamais entendu parler de cette histoire qui raconte que le brave Marco Polo en aurait ramenées de Chine à Venise en 1295 ?

Pas si vite. On a des preuves de leur production en Italie avant le XIIIe siècle. Une tombe étrusque datant du IVe siècle avant J.-C. représente des ustensiles pour pâtes en Sicile. Et un récit daté de 1150 du géographe arabe Al-Idrisi évoque le commerce florissant des pâtes de Trabia près de Palerme.

Oui, mais dans l’Empire du Milieu, elles étaient consommées depuis longtemps. Très longtemps même car en 2005, des archéologues de l’Académie des Sciences de Pékin ont trouvé dans le nord-ouest du pays un bol de nouilles à base de millet qui avait 4000 ans. En clair, les plus vieilles pâtes conservées au monde ! De là à faire de la Chine leur berceau ?

Résumons la situation : d’un côté, les Italiens et leurs pâtes séchées aux mille et une forme à la farine de blé ; de l’autre, les Chinois et leurs nouilles fraîches façonnées de mains de virtuoses à base de farine de blé ou de riz. Allez, match nul, un partout.

Extrait du livre Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ? (publié en 2010)

    

Autres articles intéressants...

Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ?
Question insolite posée par le titre d’un ouvrage qui vient tout juste de sortir. Il en contient une foule d’autres sur l’espace, les animaux, l’alimentation, le corps humain, les dinosaures, etc. Leurs réponses ? Instructives et surtout, amusantes. Un livre p...
Méditerranée, requins en danger !
En Méditerranée, les requins ont été décimés… (extrait de EXPLORATIONS EN TERRE ANIMALE paru aux éditions EDP Sciences)
La botte secrète des tortues
Ça, on le savait depuis longtemps, les tortues marines n’ont pas le compas dans l’œil mais la boussole dans la tête ! Elles parviennent ainsi à retrouver la plage sur laquelle elles sont nées pour y enfouir leurs propres oeufs.
Mon beau sapin, roi des médecins...
« Que j’aime ton écorce… ». Pourquoi pas ? Le sapin est bien le roi des forêts. En plus de nous éblouir et d’apaiser nos esprits lors des longues soirées d’hiver quand arrive Noël, il se transforme aussi en médecin. Et cette fois, c’est son écorce qui regorger...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/inventer-pates-chinois-italiens/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>