«

»

Imprimer ceci Article

Intelligente, évidemment !

Tablette numérique ArchosDemain, votre maison et vous ne ferez qu’un ! Elle vous rendra d’innombrables services, vous facilitera la moindre tâche domestique et veillera à votre bien-être. Quand la domotique s’en mêle, l’habitation se met au diapason et vous déroule le tapis rouge…

Une lente évolution
Parrot Pot pour Jardin Connecté« Nous avons pris l’habitude de vivre dans des habitations si pauvres en technologies que des systèmes aussi simples que la centralisation des volets roulants ou la régulation du chauffage y sont encore exceptionnels » constate F. Jeuland, auteur de La maison communicante. En effet, la domotique tente depuis des années de s’installer chez nous.
Elle a enfin trouvé ses lettres de noblesse grâce au changement progressif des mentalités. L’heure est aux loisirs, au confort et à la détente ! « Le fait de se divertir, d’écouter de la musique, de regarder des films, de naviguer sur Internet ou de téléphoner dans n’importe quelle pièce de la maison est devenu primordial » poursuit-il. Mais d’autres applications technologiques de la domotique peuvent aussi trouver leur place dans le cocon familiale. Il n’est pas impossible aujourd’hui d’être averti par SMS à son travail d’une fuite d’eau, d’une fenêtre restée ouverte, d’une panne d’un appareil électroménager, etc. ou à l’inverse, depuis son bureau d’activer l’alarme ou de simuler une présence dans la maison (allumage musique, ouverture volets électriques, etc.). La maison dotée de capteurs spécifiques détecte une fuite de gaz, un départ de feu, une forte concentration de monoxyde de carbone et en avertit son propriétaire !
La lumière dans les pièces se déclenche uniquement en cas de présence humaine… Bref, « si enfin, sur le long terme, l’investissement initial permet de faire évoluer l’installation à moindre frais et de limiter les coûts d’exploitation, choisir de rendre sa maison intelligente apparaît comme un choix judicieux, et non comme un luxe. » assure F. Jeuland. Un conseil toutefois : éviter les systèmes complexes et préférer les standards pour prévoir de futures adaptations aux nouveaux besoins familiaux…

Un mot qui vous est peut-être inconnu – domotique ? – mais qui fait déjà partie de votre univers, et depuis les années 80, du vocabulaire des ingénieurs. En effet, depuis 20 ans, électronique, technologie et informatique ont envahi notre société et se sont développés à une telle rapidité que nous n’avons pas eu le temps de voir venir la domotique. Pourtant, souvenez-vous…

C’était hier

Nao d'Ald Softbank RoboticsLa télécommande à infrarouges n’existait pas. Il fallait sortir de sa voiture pour aller ouvrir le portail. Pire, celui qui était le plus proche de la télévision (NDLR : souvent moi, je m’en souviens), blotti dans son fauteuil, était désigné d’office pour en sortir et aller changer de chaîne, effort qui parait aujourd’hui aussi superflu que ‘surhumain’.

Le téléphone sonnait ? Impossible pour votre fille d’aller raconter ses secrets dans l’intimité de sa chambre, il lui fallait murmurer dans le combiné relié par un énorme fil emberlificoté au téléphone du couloir… Bref, nous étions proche de l’enfer !

Puis, la domotique est arrivée à la rescousse pour nous installer dans un confort dont plus personne ne voudrait se passer. Résultat : on voit dans la rue des hommes pressés qui semblent parler tous seuls, récepteur ‘Bluetooth’ greffé à l’oreille comme la montre au poignet. Le petit dernier des Durand, s’installe avec ses copains devant le Home Cinéma, tandis qu’un père travaille sur l’ordinateur connecté à un routeur ADSL, tout fier de sa dernière acquisition : une souris sans fil au design très ‘High-Tech’ ! Et que la gosse, dans sa chambre, tranquillement allongée sur son lit, pianote sur son portable et surfe – sans fil elle aussi – sur le net tout en discutant via la webcam avec sa correspondante américaine, parlant aussi bien anglais que français !

Aucun doute, les temps ont changé : les réseaux s’installent à domicile et les nouvelles technologies, miniaturisées au possible, nous suivent jusque dans nos poches… Et ce n’est qu’un début.

Du sol au plafond

Nous allons vers un monde automatisé, phénomène qui avait tenté une percée sans succès faute de coût dans les années 80 et avait dû se contenter du grand écran. Voilà comment le jeune Marty, dans le film Retour vers le Futur II (réalisé en 1989), s’était retrouvé projeté en 2015, époque à laquelle villas et quartiers étaient des concentré de technologies et de gadgets incroyables. Connaîtra-ton cette réalité en 2015 ?

Téléphone Portable EchoPour l’heure, nous en sommes au stade où la baisse des prix et les recherches entraînent une évolution fulgurante, si bien qu’au moment d’acheter un produit multimédia (ordinateurs, téléphones portables, etc.) ‘à la mode’, il est déjà obsolète ! Demain, on nous promet que la maison et son armée de systèmes, réseaux et robots se chargeront de réaliser le moindre de nos souhaits grâce à une communication intelligente… entre eux et avec chaque habitant de la maison.

Ils nous obéiront au claquement de doigt, à la voix et même à leur propre ‘perception’ – via un ensemble de capteurs discrètement installés – des évènements qui se produisent au domicile ! Finies les corvées…

La santé d’abord

Bracelet Connecté Wiko

Repassage, rangement des courses, sortie des poubelles, cuisson du poulet, réglage du chauffage, du système d’aération selon les habitudes des maîtres de maison (ou la météo du jour !), affichage sur le réfrigérateur ou le miroir de salle de bains d’informations personnalisées à la demande, ouverture et fermeture automatique des volets, surveillance de la composition de l’air ambiant, de la sécurité des enfants jouant dans leur chambre, de la propriété par identification d’intrus…

Autant de choses qui en 2025 ne choqueront plus personne. Les seules limites imposées à cette maison du futur seront celles de l’imagination. D’ailleurs, elle saura non seulement s’adapter à ses habitants mais aussi à l’âge de leurs artères, veillant à ce qu’aucun geste ne soit compliqué, prête à réagir à une éventuelle chute détectée grâce à des capteurs de pression logés dans le sol. En contact permanent avec les informations biologiques du propriétaire via des récepteurs portés en bracelet, l’infarctus ou l’hypoglycémie seront immédiatement signalés à un centre médical spécialisé. Bref, la maison de demain sera intelligente… ou ne sera pas ! Mais jusqu’à quel point lui laisserons-nous prendre le pas sur notre autonomie ?

Dossier publié en Mars 2006 dans Questions Réponses

Somfy designed for silence

Autres articles intéressants...

Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ?
Question insolite posée par le titre d’un ouvrage qui vient tout juste de sortir. Il en contient une foule d’autres sur l’espace, les animaux, l’alimentation, le corps humain, les dinosaures, etc. Leurs réponses ? Instructives et surtout, amusantes. Un livre p...
Les chats ont-ils un nombril ?
Bonne question. C’est aussi le titre de la suite du célèbre livre « Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ? » de Paul Heiney. Une fois de plus, l’Anglais a fait très fort !
Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ?
Un homme peut-il se casser le pénis ? Peut-on mourir de rire ? Pourquoi y a-t-il toujours la queue aux toilettes des filles ? Un poussin peut-il sortir d'un oeuf acheté au supermarché ? " Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ? " répond avec ...
Mon beau sapin, roi des médecins...
« Que j’aime ton écorce… ». Pourquoi pas ? Le sapin est bien le roi des forêts. En plus de nous éblouir et d’apaiser nos esprits lors des longues soirées d’hiver quand arrive Noël, il se transforme aussi en médecin. Et cette fois, c’est son écorce qui regorger...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/intelligente-evidemment/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>