«

»

Imprimer ceci Article

Après un incendie, combien de temps faut-il à une forêt pour retrouver sa splendeur ?

OPEAvec ses 15 millions d’hectares de forêts, la France est plutôt gâtée. Malheureusement, chaque été, surtout dans le sud – des Landes à la Côte d’Azur en passant par la Corse – le même gâchis se répète. Des milliers d’hectares de pins, garrigues et maquis s’envolent en fumée, laissant place à un décor de fin du monde…

 


A l’échelle de la planète, selon la FAO, chaque année, 350 millions d’hectares en tous genres (bois, terrains en friche ou cultivés) partiraient en cendres !

Tortue d'Hermann (testudo_hermanni_boettgeri)Si le feu peut se montrer bénéfique pour le renouvellement de l’écosystème forestier, non maîtrisé, il devient son pire ennemi. Dans ce cas, qu’il soit d’origine naturelle (foudre) ou pas (travaux agricoles, barbecues sauvages, mégots, pyromanes), ses conséquences sont terribles. La disparition d’innombrables animaux et plantes entraîne localement un déclin de la biodiversité. Et du point de vue du réchauffement climatique, on perd les précieux puits de carbone que sont les arbres…

OLYMPUS DIGITAL CAMERAAprès cela, combien d’années faut-il à la forêt pour retrouver son éclat initial ? 150 à 200 ans d’après une étude publiée en 2009 et encadrée par Michel Vennetier du Cemagref d’Aix-en-Provence ! Lui et ses collègues du CNRS et de l’INRA ont examiné durant trois ans le massif des Maures dans le Var, régulièrement en proie aux flammes. Selon eux, il faudrait au moins 50 ans à la forêt méditerranéenne pour qu’elle commence à bien se régénérer (grâce aux graines tombées des arbres en feu) et donc, 100 à 150 de plus pour récupérer complètement sa santé. A condition bien sûr que n’aillent pas se greffer là-dessus d’autres incendies ou plusieurs années successives d’intenses sécheresses…

En 2009 toujours, l’étude très sérieuse menée par Eric Rigolot de l’INRA et ses collègues espagnols et portugais dans le cadre de Fire Paradox (projet européen cherchant à lutter contre les feux de forêts méditerranéens) a confirmé que les pins, à aiguilles, étaient plus costauds que les arbres feuillus en cas d’incendies. Autre constat, le pin des Canaries, le pin maritime et le pin parasol sont plus résistants que le pin d’Alep et le pin radiata.

Cap CanailleForetsDeFrance_CLP0401216

Conclusions à retenir pour sauvegarder notre patrimoine naturel ? Chouchouter les forêts les plus anciennes, éviter le retour du feu sur les lieux déjà incendiés grâce à des espèces végétales plus résistantes aux flammes et miser sur la prévention (débroussaillage et comportements responsables).

Extrait du livre Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ? (2010)



Pelican-32-de-la-sécurité-civile-profil

Autres articles intéressants...

Que ferions-nous sans abeilles ?
Beaucoup moins de choses, ça c’est sûr. Petites et fragiles, les abeilles sont si utiles ! Une étude vient pourtant de montrer qu’elles sont en déclin dans la nature et avec elles, les plantes à fleurs. Inquiétant…
Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ?
Question insolite posée par le titre d’un ouvrage qui vient tout juste de sortir. Il en contient une foule d’autres sur l’espace, les animaux, l’alimentation, le corps humain, les dinosaures, etc. Leurs réponses ? Instructives et surtout, amusantes. Un livre p...
La révolution des livres numériques
iPad, kindle, iPhone, ordinateurs et même consoles portables, il est désormais possible de s'adonner au plaisir de la lecture sur petits et grands écrans. Des romans ? Pas seulement, la culture scientifique a droit aussi à cette révolution technologique...
Mon beau sapin, roi des médecins...
« Que j’aime ton écorce… ». Pourquoi pas ? Le sapin est bien le roi des forêts. En plus de nous éblouir et d’apaiser nos esprits lors des longues soirées d’hiver quand arrive Noël, il se transforme aussi en médecin. Et cette fois, c’est son écorce qui regorger...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/incendie-foret-de-france/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>