«

»

Imprimer ceci Article

Et monter lentement dans un immense amour…

Ombre sur le sable étoilé (Crédits Caroline Lepage)Si l’amour parvient à se glisser timidement dans les ouvrages de science, il est largement plus représenté dans les romans. Ici, l’un de ceux qui se lisent à la plage sous un beau soleil d’été…

Urbi et orbit (© Francis Le Guen/BloGuen)Merci à l’auteur d’un Homme à distance – un petit 7/10 pour l’originalité de ce livre qui justement utilise l’écriture par les livres pour construire l’intrigue autour des personnages -, de La valse lente des tortues, des Ecureuils de Central Park sont tristes le lundi, des Yeux jaunes des crocodiles (le lundi aussi, mauvais jour ? Le vendredi acceptera-t-il de céder sa place ?). Ces trois derniers figurent bien entendu sur ma liste de lectures.

Crocodiles (Katherine Pancol)Car crocodiles, écureuils et tortues s’invitant en titres d’ouvrages sous la plume de Katherine Pancol, provocantes ces bêtes là… Autant que le fluo en couverture des mêmes livres. Dans le mien, L’Amour Bestial, elles restent terrées à l’intérieur des pages, incognitos en somme. Et elles y font quoi ?

Crocodile juvénile en aquarium (Crédits Caroline Lepage)

Une drôle d’histoire : des bulles dans l’eau, des courses dans les arbres, des traces sur le sable, tout ça par amour ! Ce qui nous ramène au livre de Katherine Pancol dont il est question ici.

Texte de présentation ultra court de l’éditeur. Soit, mais effet garanti sur le public féminin qui a foi en l’homme avec un grand H : « c’est beau un homme de dos qui attend une femme. C’est fier comme un héros qui, ayant tout donné, n’attend plus qu’un seul geste pour se retourner ».

Soleil à la plage (crédits Caroline Lepage)Vlan, pour le prix 5,60 euros, on n’hésite pas : on le prend (et tant qu’à faire, en même temps que Le manuscrit retrouvé de Paulo Coelho). « A Charlotte, à Clément, à Laurent Bonelli » – oh ? – et ça démarre sur un coup de foudre interdit, si !

loxotron (© Francis Le Guen/BloGuen)

Extrait

 

Et monter lentement dans un immense amour (Katherine Pancol)

Ah, je suis bien gardée, maugréait-elle en fouraillant dans le panier ; s’écorchant le bout des doigts, c’est lui, c’est lui, il vient me chercher, je me souviens, je me souviens quand il me disait, qu’est-ce qu’il me disait déjà… sa voix revenait comme un fantôme, elle l’entendait, c’était lui, ah !

Elle n’avait pas rêvé ces mots-là, « je voudrais que jamais, tu entends, jamais tu ne perdes confiance en moi. Même si les éléments les plus terribles, les plus noirs me confondent, m’habillent de traîtrise, de tromperie, te prouvent que je t’ai abandonnée, meurtrie, que jamais tu ne les croies, que toujours tu espères et espères… »

Autres articles intéressants...

Explorations en Terre Animale
Quoi de neuf sur la Planète Bleue ? Comment se portent les crocodiles, lions, tigres et autres éléphants ? Que font les fourmis, et que deviennent les dauphins, baleines et requins ? Réponse dans l'ouvrage EXPLORATIONS EN TERRE ANIMALE.
Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ?
Un homme peut-il se casser le pénis ? Peut-on mourir de rire ? Pourquoi y a-t-il toujours la queue aux toilettes des filles ? Un poussin peut-il sortir d'un oeuf acheté au supermarché ? " Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ? " répond avec ...
Pourquoi les poissons des abysses sont-ils aussi laids ?
Sympa. Quelle tête pourraient-ils avoir, les pauvres ? Les abysses sont si hostiles… Savez-vous que l’endroit le plus profond des océans - la fosse des Mariannes - plonge à 11 km sous la surface du Pacifique ? (extrait de POURQUOI LES MOUCHES AIMENT-ELLES LES ...
Les tortues marines sont-elles comestibles ?
Question choquante peut-être, mais la réponse est intéressante (extrait Les baleines ont-elles le mal de mer ?). Les tortues franches du Pacifique, vertes, olivâtres, caouannes, de Kemp et à dos plat sont effectivement comestibles, pas les tortues imbriquées ...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/immense-amour/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>