«

»

Imprimer ceci Article

Il était une forêt… et une luth sur les plages

Il était une forêt Le livreC’est l’histoire d’une forêt pas toujours enchantée, parfait écho au nouveau film de Luc Jacquet et Francis Hallé. Qu’elle soit jungle au Brésil, au Mexique, en Indonésie, mangrove sur les îles des Caraïbes (en Martinique ou à Cuba), et même en Egypte, la forêt a des liens insoupçonnables avec la mer. Démonstration avec la tortue luth qui débarque sur des plages transformées en champs de bataille, témoin malgré elle de la folie de l’espèce humaine…

Mangrove au bord de la Mer Rouge (Egypte)

                                                                         Mangrove en Mer Rouge (Egypte)

Disparition de l’habitat de nombreuses espèces (d’où une diminution de la biodiversité), de barrières végétales (d’où des risques accrus de catastrophes naturelles : inondations, avalanches, glissements de terrain), de puits de carbone (d’où une accélération du réchauffement climatique)… Disparitions donc, voilà en un mot le résumé des effets de la déforestation.

 

Des arbres en croisière !

Mangrove des îles des Caraïbes

Mangrove des îles des Caraïbes

Mais il y en a d’autres plus inattendus. Sur les plages du Gabon par exemple. Là-bas, on coupe plus de 500 000 okoumés par an. Destiné à la production de contreplaqués, moulures, meubles, etc., ce bois exotique est transporté par voies navigables. Problème, de grandes quantités tombent à l’eau, arrivent en mer puis échouent sur le rivage.

Lors de récentes observations en avion, William Laurance, biologiste au centre de recherche tropical du Smithsonian Institut et son équipe ont ainsi compté jusqu’à 247 rondins par kilomètre de plage. A Pongara, sur l’un des plus importants sites de ponte de la tortue luth déjà menacée par le braconnage, la pollution chimique, les sachets plastiques flottants, les filets de pêche ou l’urbanisation du littoral, plus d’un tiers de la plage est obstrué. Un vrai parcours du combattant pour elle qui pèse plus de 500 kg et mesure 2 mètres !

 

Des plages de sable blanc… obstruée de déchets

 

Luth

Tortue luth

Du coup, certaines font demi-tour. D’autres pondent trop près de l’eau, ne laissant aucune chance aux œufs d’éclore. Quant aux bébés nés plus haut sur la plage, si quelque chose les freine dans leur course vers la mer, les prédateurs n’ont plus qu’à se servir. Alors que faire ? Pour l’instant, la plupart de ces plages ne sont pas accessibles par la route. Or, il faudrait des bulldozers pour les nettoyer, hors saison de nidification évidemment…

 

Extrait du livre Explorations en Terre Animale (2008)

 

Il était une forêt… Des Tropiques : un film, un livre et même un jeu !

Il était une forêt La première graineIl était une forêt Un film d'animation

Il était une forêt Et des racines d'arbres

Depuis mercredi 13 novembre, date de sortie du film, le réalisateur Luc Jacquet et le botaniste Francis Hallé nous invitent à une plongée hors normes, mêlant les plus belles images de synthèse à la réalité de la forêt tropicale. Le premier est un réalisateur qui sait présenter la science à l’écran et éblouir un large public. Souvenez-vous de cette expédition sur les glaces, elle y était déjà !

Le second, l’un des rares à la connaître, est un chercheur célèbre souvent haut perché sur la canopée, qui depuis des années observe, étudie et dessine les différentes facettes de la forêt tropicale. Dans une tribune publiée fin octobre sur le site web du magazine Sciences et Avenir, il a lancé un cri d’alerte aux côtés de l’astrophysicien Hubert Reeves (président de l’association Humanité et Biodiversité) au sujet de la déforestation. Il faut préserver les forêts primaires qui cachent toujours en leur coeur des trésors, ont-ils assuré…

Il était une forêt Et de l'eauAu cinéma, Luc Jacquet et Francis Hallé relèvent donc le pari insensé de nous mener aux origines d’un monde végétal qui, au fil du temps, devient si dense, vert et secret que même les rayons du soleil ont du mal à se frayer un chemin jusqu’à ses profondeurs. C’est pourtant à cet endroit que s’établissent les premières connexions d’un réseau mi-animal, mi-végétal unissant les virus aux géants de la forêt, les plus grands arbres. Et pour que la découverte soit complète, il existe un livre et un jeu qui, bien sûr, devraient faire fureur aux fêtes de Noël !

Il était une forêt Le Jeu

Autres articles intéressants...

Le TGV file à 574,8 km/h
Ce mardi 3 avril 2007, en filant à 574,8 km/h, le TGV a battu le record du monde de vitesse sur rail sur la ligne Strasbourg-Paris ! Un succès, partagé par SNCF et Alstom, qui confirme la position de leader de la France sur le marchémondial du transport ferrov...
Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ?
Question insolite posée par le titre d’un ouvrage qui vient tout juste de sortir. Il en contient une foule d’autres sur l’espace, les animaux, l’alimentation, le corps humain, les dinosaures, etc. Leurs réponses ? Instructives et surtout, amusantes. Un livre p...
Mon beau sapin, roi des médecins...
« Que j’aime ton écorce… ». Pourquoi pas ? Le sapin est bien le roi des forêts. En plus de nous éblouir et d’apaiser nos esprits lors des longues soirées d’hiver quand arrive Noël, il se transforme aussi en médecin. Et cette fois, c’est son écorce qui regorger...
Quand nos peaux bleues finissent en court-bouillon...
Pas de scoop ici, les ailerons de requins sont très recherchés pour la préparation d'une soupe à la mode en Asie. Ainsi, afin de ne jamais manquer de l'ingrédient essentiel à cette recette, quelques dizaines de millions de squales sont enlevés chaque année à l...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/il-etait-une-foret-et-luth-des-plages/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>