«

»

Imprimer ceci Article

Les forêts de la mer

Vert lagonL’apparition de la photosynthèse et de la chlorophylle il y a 3,5 milliards d’années coïncide avec celle de l’oxygène. L’atmosphère jadis hostile allait permettre l’explosion de la vie sur Terre. Et tout ça grâce à de minuscules algues ! Découverte de celles qui se sont emparées des océans et des eaux douces.

Merci donc aux cyanobactéries, algues bleues en raison de la phycocyanine ! Ces premiers végétaux un peu à part ont fait passer le taux d’oxygène dans l’air de 0 à 21%… Et sans cela, nous aurions bien du mal à respirer.

Les plus anciennes, fossilisées, forment d’étranges constructions patatoïdes, des stromatolithes, qui – chose étonnante découverte à la fin des années 50 – continuent de pousser comme des vestiges du passé encore en vie à Shark Bay en Australie !

Macroalgues

DiatoméesIl existe d’autres microalgues : diatomées constituant 90% du plancton, dinophycées souvent à l’origine de ‘marées toxiques’ comme les cyanobactéries et prymnésiophycées font partie des microalgues brunes, les rhodophycées des rouges, et les chlorophycées des vertes.

Certaines peuvent selon les circonstances proliférer dans l’eau. On parle de bloom ou d’efflorescences algales parfois toxiques pour les animaux et les humains. Mais tous ces microorganismes ont un intérêt en biotechnologies et font l’objet de recherches en cosmétique, pharmacologie, etc.

Thalle de codium vermiformeChangement d’échelle, nous voici au pays des macroalgues, les reines du littoral breton ! Contrairement aux végétaux supérieurs, elles ne sont pas formées de tissus différenciés mais d’un seul qui constitue le thalle. Il se décompose en haptères (crampons de fixation aux rochers), stipe (sorte de tige chez les laminaires) et fronde (le reste, sorte de feuilles ou de branches).

Laitue de mer au soleilLes macroalgues vertes – chlorophycées – ont pour habitude de faire parler d’elles… En effet, lorsque les conditions leur sont favorables, ces végétales demoiselles, souvent des ulves plus connues sous le nom de laitues de mer et caractérisées par des pigments verts (chlorophylle a et b), jaunes (xantophylles) et rouges (carotènes), viennent s’échouer massivement sur les côtes. Résultat : des plages inutilisables et une odeur nauséabonde !

Codium vermiforme à la plageCodium vermiformeOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vilaines vertes et belles rouges

Posidonies - Crédits Caroline LepageMauvaise réputation qui s’est intensifiée depuis qu’un autre membre de la famille – la Caulerpa taxifolia – a envahi des hectares entiers de la Méditerranée aux dépens de la célèbre posidonie… Cette dernière n’est pas une algue mais une phanérogame avec tout l’équipement végétal que cela suppose : racines, feuilles et même fleurs et fruits.

Plocamium

Ses herbiers rencontrés à faible profondeur sont précieux car ils oxygènent l’écosystème, stabilisent les fonds et abritent une faune exceptionnelle. Changement de ton : nous voici dans les rouges – subtiles mélanges de chlorophylle a, phycoérythrines et phycocyanine – que l’on retrouve chez les macroalgues du groupe des rhodophycées.

Les plus courantes sur les côtes françaises ? Le lichen carrageen (Chondrus crispus) dont sont extraits les carraghénanes. Vous les connaissez bien. Ce sont des gélifiants regroupés sous le code E 407 et très utilisés dans l’industrie alimentaire pour la fabrication entre autres de yaourts et crèmes desserts. Autre algue rouge, la dulse (Palmaria palmata) qui possède de grandes et belles ‘feuilles’ pourpres. Elle est utilisée en cuisine sous forme de paillettes à intégrer dans les sauces.

Algue rougeLa délesséria (Delesseria sanguinea) dont la jeune fronde ressemble à des feuilles de châtaignier et le steak de mer (Dilsea carnosa) sont plutôt utilisées en pharmacologie, pour leurs propriétés respectives anti-hémorragiques et anti-bactériennes.

Grandes brunes

OLYMPUS DIGITAL CAMERALes algues brunes ou phéophycées sont les plus exploitées, notamment les laminaires qui ont pour habitude de flotter en surface. Les plus grandes de la planète – le kelp – forment de superbes forêts sous-marines qui peuvent mesurer plusieurs dizaines de mètres de haut. Elles sont composées de varech géant (Macrocystis pirifera) sur la côte pacifique du Canada, des Etats-Unis (Californie) et en Australie (Tasmanie), ainsi que de nereocystis de Lutke (Nereocystis luetkeana) dans le Nord-Ouest du Pacifique.

UltimaRoyal Canin

Padines queue de paonChez nous, les plus recherchées pour leurs alginates sont le tali (Laminaria digitata), facilement reconnaissable à son stipe assez long – l’algue peut mesurer jusqu’à 5 m – et le tali penn (L. hyperborea).

Fucus spiralé

En effet, le premier contient des agents épaississants et des stabilisateurs employés dans l’industrie textile surtout, et cosmétique, alimentaire, etc. et le second des gélifiants destinés à l’agro-alimentaire en particulier pour les animaux (pâtés pour chiens et chats).

Les fucus – dentelés, vésiculeux, spiralés – autre type d’algues brunes, présentent un intérêt agricole. Longtemps utilisés comme engrais, on en fait aujourd’hui des farines intégrées aux aliments pour bétail.

Extrait d’un dossier publié en avril 2006 dans le magazine Questions Réponses

Centre d’études et de valorisation des algues Physiologie & biotechnologie des algues

FRANCE

Combien dans l'algueEncre noire dans l'algue verteMoule dans l'algue verte

 Oeufs, encre, moules : les algues cachent d’innombrables secrets et toute une faune à découvrir !

Autres articles intéressants...

Que ferions-nous sans abeilles ?
Beaucoup moins de choses, ça c’est sûr. Petites et fragiles, les abeilles sont si utiles ! Une étude vient pourtant de montrer qu’elles sont en déclin dans la nature et avec elles, les plantes à fleurs. Inquiétant…
Les chats ont-ils un nombril ?
Bonne question. C’est aussi le titre de la suite du célèbre livre « Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ? » de Paul Heiney. Une fois de plus, l’Anglais a fait très fort !
La révolution des livres numériques
iPad, kindle, iPhone, ordinateurs et même consoles portables, il est désormais possible de s'adonner au plaisir de la lecture sur petits et grands écrans. Des romans ? Pas seulement, la culture scientifique a droit aussi à cette révolution technologique...
Pourquoi les poissons des abysses sont-ils aussi laids ?
Sympa. Quelle tête pourraient-ils avoir, les pauvres ? Les abysses sont si hostiles… Savez-vous que l’endroit le plus profond des océans - la fosse des Mariannes - plonge à 11 km sous la surface du Pacifique ? (extrait de POURQUOI LES MOUCHES AIMENT-ELLES LES ...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/forets-de-la-mer/

2 comments

  1. lagodka daniel

    lu, admiré et partagé avec tout les amoureux de la mer !

    1. Caroline Lepage

      Hé bien, ça doit en faire du monde ;-)

      Merci beaucoup Daniel !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>