«

»

Imprimer ceci Article

Encore des coraux malades !

On a parfois l’impression de se répéter… Le point commun : des coraux malades. Différence ? La localisation. Là, il s’agit des Caraïbes. Et une fois de plus, la situation est alarmante !

Eté 2005. Il y a tout juste un an, les récifs coralliens des Caraïbes, en particulier des côtes du Panama jusqu’aux îles Vierges, étaient victimes de deux épidémies successives. Un tiers des coraux seraient morts dans la zone concernée ! En effet, un premier phénomène de blanchissement a frappé les récifs (jusqu’à 90% des coraux affectés dans certains endroits des îles Vierges), conséquence directe du réchauffement climatique puisque la région enregistrait alors des températures records, y compris dans l’eau.

Stressés, les coraux ont expulsé leurs zooxanthelles -algues symbiotiques- qui leur donnent, entre autres, ces magnifiques couleurs. A ce stade, la moindre baisse de température aurait pu permettre aux coraux de retrouver la santé et de récupérer leurs inséparables microalgues. Hélas, fragilisés, beaucoup moins résistants aux éléments pathogènes présents dans leur environnement, ils leur fallaient encore faire face à une seconde offensive : la maladie des bandes noires. Encore mal connue, celle-ci est sans doute l’œuvre de cyanobactéries issues de la pollution marine générée par les activités humaines.

Bref, pas étonnant que ces pathologies aient été fatales en particulier à certains coraux constructeurs de récifs à croissance lente, espèces si précieuses ! Ainsi, les responsables du Parc National des îles Vierges ont noté une forte mortalité du corail étoilé et du corail cerveau. En revanche, la barrière des Keys, fierté de la Floride, a été moins affectée, sans doute en raison des ouragans Katrina et Rita qui ont frappé la région pendant cette période. Ceux-ci gagnent en puissance en pompant la chaleur en mer, une chance en quelque sorte, au moins pour les coraux qui peuvent enfin se ‘rafraîchir’… Les biologistes n’hésitent pas à dire qu’il s’agit là d’un évènement sans précédent dans les Caraïbes. Un drame écologique qui a conduit à la perte définitive, en trois ou quatre mois à peine, de coraux déjà présents à l’époque de Christophe Colomb…

Caroline Lepage (article publié en Juillet 2006 dans Plongée Magazine

Triste record

Décidément… Les coraux sont bien mal en point. Une enquête menée aux îles Barbades (Caraïbes) publiée en juin dans la revue Ecology Letters, révèle d’autres faits troublants. Selon les chercheurs australiens qui l’ont réalisée, les dommages causés aux récifs coralliens par le développement côtier et la surpêche depuis les années 70 sont les plus importants… de ces 220 000 dernières années ! Autrement dit, des centaines de milliers d’années marquées par des hausses et baisses récurrentes du niveau de la mer n’ont pas eu raison d’eux, mais une trentaine d’années aux côtés d’une société humaine développée, oui ? C’est bien cela, en effet. Et même pire puisque les biologistes affirment que désormais, les récifs coralliens ne sont plus dominés par les mêmes espèces qu’il y a peu de temps en arrière, lorsqu’un plongeur pouvait encore s’émerveiller pleinement du spectacle sous-marin qui s’offrait à lui. Que verra le plongeur de demain ?

Autres articles intéressants...

Vos billets, s’il vous plaît !
Des escargots ont été réprimandés pour avoir pris le train sans billet. Et leur propriétaire a même failli avoir une amende. Une histoire mal partie qui s'est pourtant bien finie…
Méditerranée, requins en danger !
En Méditerranée, les requins ont été décimés… (extrait de EXPLORATIONS EN TERRE ANIMALE paru aux éditions EDP Sciences)
Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ?
Un homme peut-il se casser le pénis ? Peut-on mourir de rire ? Pourquoi y a-t-il toujours la queue aux toilettes des filles ? Un poussin peut-il sortir d'un oeuf acheté au supermarché ? " Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ? " répond avec ...
Les tortues marines sont-elles comestibles ?
Question choquante peut-être, mais la réponse est intéressante (extrait Les baleines ont-elles le mal de mer ?). Les tortues franches du Pacifique, vertes, olivâtres, caouannes, de Kemp et à dos plat sont effectivement comestibles, pas les tortues imbriquées ...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/encore-des-coraux-malades/