«

»

Imprimer ceci Article

Du stress (mais sans trop) pour être efficaces au boulot !

Ecureuil RouxTrop de stress ? C’est l’horreur et même très mauvais pour la santé. Mais à petite dose, le stress est souvent évoqué comme un moteur dans le travail. Qu’en est-il pour l’apprentissage ? En période de rentrée scolaire, la question dont la réponse reste à éclaircir intéresse aussi bien les adultes que les écoliers, lycéens et étudiants. En l’attendant chez les humains, voici une nouvelle étude concernant le sort des bêtes…


Dans les arbres, les écureuils sont des as de la voltige et de la rapidité, absolue nécessité pour échapper aux prédateurs. Or, l’acquisition de cette habileté a bien quelque chose à voir avec le stress. Démonstration sur des écureuils terrestres de Belding de l’ouest américain. Au cours de leur premier mois de vie, ils restent dans le terrier avec leurs mères. Ensuite, sevrés, ils sortent et doivent se débrouiller seuls pour retrouver l’entrée du foyer. Pas facile ! Dans les 15 premiers jours de sortie, 30% des jeunes finissent dans l’estomac de prédateurs…

Localisation des reins et glandes surrénales dans l'abdomenMais revenons-en au stress. Chez les mammifères, il se traduit par la production de cortisol. Sécrétée par les glandes surrénales, cette hormone entraîne une augmentation de la pression sanguine et du taux de sucre dans le sang. Une sorte de « stimulant » pour l’organisme, seulement gare aux excès dans les deux sens…

Ainsi, une biologiste a recréé l’environnement hostile des jeunes spermophiles à leur sortie à coups de pertes de repères et sons inquiétants enregistrés en milieu naturel : labyrinthe menant au terrier, passage de frisbee, émissions de chants d’oiseaux. Du cortisol a été placée en plus ou moins grande quantité dans leur nourriture. Des non scientifiques ou défenseurs de la cause animale ont le droit de juger le procédé inadmissible mais la conclusion de l’expérience maintenant est connue…

Les écureuils modérément stressés retenaient mieux les taches essentielles à leur survie, loin devant ceux qui présentaient des taux faibles ou élevés de cortisol. Alors du stress, oui, mais pas de trop !

Autres articles intéressants...

Que ferions-nous sans abeilles ?
Beaucoup moins de choses, ça c’est sûr. Petites et fragiles, les abeilles sont si utiles ! Une étude vient pourtant de montrer qu’elles sont en déclin dans la nature et avec elles, les plantes à fleurs. Inquiétant…
Les chats ont-ils un nombril ?
Bonne question. C’est aussi le titre de la suite du célèbre livre « Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ? » de Paul Heiney. Une fois de plus, l’Anglais a fait très fort !
La révolution des livres numériques
iPad, kindle, iPhone, ordinateurs et même consoles portables, il est désormais possible de s'adonner au plaisir de la lecture sur petits et grands écrans. Des romans ? Pas seulement, la culture scientifique a droit aussi à cette révolution technologique...
Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ?
Un homme peut-il se casser le pénis ? Peut-on mourir de rire ? Pourquoi y a-t-il toujours la queue aux toilettes des filles ? Un poussin peut-il sortir d'un oeuf acheté au supermarché ? " Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ? " répond avec ...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/du-stress-mais-sans-trop-pour-etre-efficaces-au-boulot/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>