«

»

Imprimer ceci Article

Du neuf sur Parkinson

Parkinson, maladie neurodégénérative, est encore mal connue. Bien sûr, on sait qu’elle affecte des neurones particuliers, mais on ignore encore ce qui la déclenche. Un pas vient pourtant d’être franchi à ce sujet…

Qu’est-ce vraiment que la maladie de Parkinson ? Un mal encore incurable qui frappe environ 2 personnes sur 1000 et se traduit par la destruction progressive des neurones dopaminergiques. Or, ces cellules nerveuses logées dans la substance noire, juste sous le cerveau au niveau du tronc cérébral, produisent de la dopamine. Et cette molécule joue un rôle essentiel dans une région particulière du cerveau – le striatum – en participant au contrôle de l’équilibre, du mouvement et de la marche.

Tremblements et rigidité des muscles

Une fois la maladie déclarée, la dopamine vient à manquer. Un manque qui finit par entraîner l’apparition de tremblements et de rigidité au niveau des membres du malade, bref qui provoque une sévère altération de ses mouvements ! Certes, des traitements atténuant ces désagréments – L-dopa, précurseur de la dopamine, en tête, etc. – existent mais n’empêchent nullement la progression de la maladie. Quant à son déclenchement, il faut peut-être enquêter de ce côté là pour agir sur elle plus efficacement…

C’est ce qu’ont fait les chercheurs américains de l’Université de Saint-Louis, comme l’explique William Burke, spécialisé en neurologie, dans la revue Acta Neuropathologica. « Pour la première fois, nous avons identifié la substance qui déclenche, dans le cerveau, les évènements responsables de ce trouble. Et nous pensons que cette découverte pourrait servir à développer des thérapies capables de stopper ou de ralentir le processus » assure le scientifique.

Depuis longtemps, les médecins savent qu’une protéine baptisée alpha-synucléine est impliquée dans le développement de cette pathologie en formant des agrégats anormaux dans le cerveau, lesquels provoquent la mort des neurones dopaminergiques. Cette fois, les biologistes de l’Université de Saint-Louis ont découvert que c’est la dopamine elle-même qui joue un rôle dans la destruction des cellules qui la produisent !

Vers de nouvelles voies thérapeutiques ?

Comment ? Dans la maladie de Parkinson, la dopamine est convertie en un composé très toxique appelé 3,4-dihydroxyphénylacétaldéhyde ou plus simplement DOPAL. L’équipe du Pr Burke a montré que le DOPAL était responsable de la formation des amas d’alpha-synucléine. Un vrai cercle vicieux en somme, mais une découverte intéressante et pleine de promesses pour la science : « c’est la première fois qu’il est établi que c’est un sous-produit de la dopamine qui entraîne l’agrégation de l’alpha-synucléine. En réalité, c’est le DOPAL qui donne le coup d’envoi à la maladie de Parkinson ! »

Autres articles intéressants...

Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ?
Question insolite posée par le titre d’un ouvrage qui vient tout juste de sortir. Il en contient une foule d’autres sur l’espace, les animaux, l’alimentation, le corps humain, les dinosaures, etc. Leurs réponses ? Instructives et surtout, amusantes. Un livre p...
La révolution des livres numériques
iPad, kindle, iPhone, ordinateurs et même consoles portables, il est désormais possible de s'adonner au plaisir de la lecture sur petits et grands écrans. Des romans ? Pas seulement, la culture scientifique a droit aussi à cette révolution technologique...
Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ?
Un homme peut-il se casser le pénis ? Peut-on mourir de rire ? Pourquoi y a-t-il toujours la queue aux toilettes des filles ? Un poussin peut-il sortir d'un oeuf acheté au supermarché ? " Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ? " répond avec ...
Les insectes, ça croustille !
Manger des insectes : quelle idée… Pourtant, cette pratique connue sous le nom d’entomophagie est très répandue. Elle pourrait même être une alternative efficace à la malnutrition tant certains insectes sont riches en protéines et vitamines. En avant pour un t...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/du-neuf-sur-parkinson/