«

»

Imprimer ceci Article

Les requins de France et de Navarre, la pieuvre par deux !

CouverturePrivilège de journaliste scientifique, dans ce numéro, ma première mission était de démontrer qu’il y a des requins chez nous, cachés, oui. Ma seconde ? Répondre à cette question : l’orque (d’ailleurs pas rémunéré pour ce travail forcé) qui passe son temps à amuser la foule depuis sa piscine de verre pour rapporter gros est-il réellement heureux comme un poisson dans un bocal ? La pieuvre par deux ? « Edito Serge !», euh magnéto…

CHAIR DE POULPE

Lily Loveless - Campagne publicitaire Fishlove

Lily Loveless – Campagne publicitaire Fishlove

Un coin de calanques tremblant de soleil sous les pins. L’eau verte et bleue au gré des transparences… La grotte Cosquer est à un jet de pierre. De mémoire d’homme, le niveau de la mer était ici 150 m plus bas… Nous n’irons pas si loin : juste une petite ballade en apnée… Mon fils désescalade le rocher resplendissant et met un pied dans l’eau. Je le vois ressurgir comme un diable : « Une pieuvre ! Elle m’attaque ! » Nous venions de boucler l’article sur les requins de Méditerranée…

Corpus_Hypercubus (Dali)

Corpus Hypercubus (Dali)

J’approche. Rien. Me mets à l’eau avec la condescendance de l’homme mûr, souriant de la capacité d’affabulation des ados… Quand je sens à mon tour une poigne visqueuse escalader mon mollet ! Un petit poulpe que j’ai toutes les peines du monde à décrocher. Les vaches hamburger ont-elles tant pété au delà des quotas de méthane que la mer gavée d’effet de serre monte si vite ? Un Déluge à l’envers ? Ou la mer est-elle tellement chargée en polluants que le poulpe mutant préfère sortir de l’eau pour s’empoisonner à l’air libre ? L’Homme, cause de toutes les misères de la nature… Sûr ?

Omar Rayyan

C’est alors que je remarque crucifié sur la roche blanche en plein soleil, un autre petit poulpe. Desséché après une longue agonie. Vision somme toute assez terrifiante : le Christ des pieuvres. Cruauté et ignorance ordinaire d’estivants prépubères, pauvres pêcheurs… Se pourrait-il que le poulpe vivant brave l’anoxie pour rejoindre le mort ? Qu’il ait pris nos jambes pour les Champs Elysées ? Sommes nous certains d’avoir l’exclusivité du sentiment ? Anthropomorphisme… Encore. Toujours… Que ne ferait-on pas avec des mots, une plume plongée dans l’encre de poulpe ?

Pourquoi avons-nous croisé la route d’un poulpe grimpeur ? Je ne sais pas. Mais nous nous en sommes émerveillés. C’est ça l’important. Gardez les yeux ouverts et… Bonnes plongées !

Francis Le Guen – édito de Plongeur.com No 3 (Août 2010)

Sommaire

Extraits de cette plongée en images, cliquez ?

Découvrir un mondeCroisière piratePhare de plongée Communication requinsOM

Téléchargez le magazine ici ! 

Et découvrez la campagne publicitaire Fishlove en faveur de la mer et ses poissons ici

Une plongée multimédia à (re)découvrir de toute urgence et en téléchargement gratuit, histoire d’arroser ce 25 décembre au sang bleu qui coule sous la mer : oui, les pieuvres ont le sang bleu… comme les nobles et le père Noël ? Manquerait plus qu’aujourd’hui, ce monsieur couvert de rouge et ses petits lutins verts filent le mal de mer à la baleine ?

Noël enguirlandé sur Mersea Planète

Autres articles intéressants...

Que ferions-nous sans abeilles ?
Beaucoup moins de choses, ça c’est sûr. Petites et fragiles, les abeilles sont si utiles ! Une étude vient pourtant de montrer qu’elles sont en déclin dans la nature et avec elles, les plantes à fleurs. Inquiétant…
Vos billets, s’il vous plaît !
Des escargots ont été réprimandés pour avoir pris le train sans billet. Et leur propriétaire a même failli avoir une amende. Une histoire mal partie qui s'est pourtant bien finie…
Pourquoi les poissons des abysses sont-ils aussi laids ?
Sympa. Quelle tête pourraient-ils avoir, les pauvres ? Les abysses sont si hostiles… Savez-vous que l’endroit le plus profond des océans - la fosse des Mariannes - plonge à 11 km sous la surface du Pacifique ? (extrait de POURQUOI LES MOUCHES AIMENT-ELLES LES ...
Mon beau sapin, roi des médecins...
« Que j’aime ton écorce… ». Pourquoi pas ? Le sapin est bien le roi des forêts. En plus de nous éblouir et d’apaiser nos esprits lors des longues soirées d’hiver quand arrive Noël, il se transforme aussi en médecin. Et cette fois, c’est son écorce qui regorger...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/deux-pieuvres-requins/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>