«

»

Imprimer ceci Article

DES AVOCATS AU FOOTBALL

Quand on n’y connait rien au foot, on se pose une question toute bête à propos de l’arbitre. Le type qui siffle le début du match et doit suivre dans le détail, sans jumelles ni vidéosurveillance (sauf en cas de corruption en coulisses ?), le déplacement du ballon rond comme une balle de tennis à Roland Garros et les mouvements plus ou moins aléatoires d’une vingtaine de personnes sur un terrain grand comme un lac…

Alors, l’arbitre est-il un surdoué de la vision et peut-il être juste à tous les coups en distribuant ses cartons aux teintes ensoleillées comme les institutrices le faisaient jadis avec les bons points ?

Faute ou pas, juger un match entre deux équipes, a priori « adversaires », doit être une sacrée prise de tête ! Même avec la boule au ventre devant une foule en délire d’impatience, il faut entrer sur la scène sportive, concentré des neurones et avoir mangé avant sans craindre de perdre son impartialité au moment d’éventuelles prolongations. D’ailleurs, les footballeurs portent maillots, shorts et chaussures en couleurs dont le contraste lui permettent d’y voir clair jusqu’au bout du haut de son mètre quatre vingt dominant la vaste pelouse…

Mais quand même, imaginez un instant la solitude du pauvre arbitre sur le champ de bataille. Peut-être ponctuellement myope à force de froncer des paupières dans le doute et plongé dans l’hypoglycémie qui guette, ou pire daltonien marchant ou courant sur l’herbe verte, le juge de ce procès sportif reste-t-il équitable pendant une heure, ou deux ? La colère monte au fil des quarts d’heure chez la vingtaine de types à force de ne pas toucher le ballon comme ils le voudraient. Certains sont collaborateurs dans la même équipe sans en avoir l’esprit, mais « ennemis » de l’équipe adverse dans laquelle ils ont forcément des amis de jeunesse parce que le sport, ça rapproche comme ça éloigne.

Bref, c’est un peu le bordel dans les têtes des joueurs mais pas dans le ballon blanc qui continue de tracer sa route. Cela ne devrait pas l’être non plus dans la tête du grand arbitre capable de suivre la trajectoire de la boule en cuir et en même temps, de repérer grâce à la couleur de leurs T-shirts en une fraction de seconde les infractions commises par tel ou tel bonhomme sur tel ou tel autre. Il n’a pas le droit de se plaindre : les maillots ne sont pas transparents comme des vêtements de la série Harry Potter, technologie militaire qui existe aussi dans la vraie vie, scoop qui rendra peut-être sa visibilité à l’homme invisible de la série en noir et blanc des années 60.

Les supporters assis dans les gradins qui ont payé leurs places ne supporteraient plus de toute façon qu’on leur mente ! A l’eau ? Oui, l’homme invisible en était malade : l’armée avait perdu la formule pour lui rendre son aspect visible comme vous, vous avez oublié le « code nucléaire » qui donne accès à votre compte client de box internet. Ce n’est pas drôle ? Alors imaginez le calvaire de l’arbitre, son bras en l’air pour être vu de tous en cas d’éventuelle faute, ou pression non vue avant match en coulisses, ou préférence intime parce qu’il est originaire de la même région que telle équipe. Oui, l’arbitre reste humain. Voilà pourquoi il faudrait deux arbitres sur le terrain, soit un avocat pour chaque camp, et le public pourrait jurer en sortie de stade, heureux, que tout a été juste du début à la fin…


Olive et Tom, la série phare des années 80-90

(épisode 4 « A la veille du grand match »)

Autres articles intéressants...

Explorations en Terre Animale
Quoi de neuf sur la Planète Bleue ? Comment se portent les crocodiles, lions, tigres et autres éléphants ? Que font les fourmis, et que deviennent les dauphins, baleines et requins ? Réponse dans l'ouvrage EXPLORATIONS EN TERRE ANIMALE.
Pourquoi les flageolets ne sont-ils pas très distingués ?
Les flageolets sont des grains extraits de haricots. Cuisinés avec un bon gigot d’agneau, ils sont très appréciés, mais plutôt le week-end… (extrait du livre POURQUOI LES MOUCHES AIMENT-ELLES LES CROTTES ?)
Mon beau sapin, roi des médecins...
« Que j’aime ton écorce… ». Pourquoi pas ? Le sapin est bien le roi des forêts. En plus de nous éblouir et d’apaiser nos esprits lors des longues soirées d’hiver quand arrive Noël, il se transforme aussi en médecin. Et cette fois, c’est son écorce qui regorger...
Les insectes, ça croustille !
Manger des insectes : quelle idée… Pourtant, cette pratique connue sous le nom d’entomophagie est très répandue. Elle pourrait même être une alternative efficace à la malnutrition tant certains insectes sont riches en protéines et vitamines. En avant pour un t...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/des-avocats-au-football/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>