«

»

Imprimer ceci Article

Découvrez les grottes de France

Grande salle (de Mr.Souchay)

Grande salle (de Mr.Souchay) – Grotte de Clamouse dans l’Hérault

Si les dinos, eux, sont bien sûr absents des parois des grottes ornées, les premières galeries d’art paléolithique ont beaucoup à nous apprendre sur la représentation d’espèces éteintes… surtout qu’elles ne l’étaient alors pas !

Mais même problème qu’avec les fossiles : il faut les trouver. Sur un coup de chance comme à Lascaux en 1940 (pendant la seconde guerre mondiale !) ou dans le sillage de spéléologues, ces explorateurs des mondes souterrains qui ont souvent ouvert la voie au grand public…

Grotte des demoiselles (la cathédrale) Rhinocéros_grotte_Chauvet

 

Aven_OrgnacGrotte de Trabuc (Gard) dite des cent mille soldats

Spéléologues dans le réseau de Padirac

Spéléologues dans le réseau de Padirac

Une fois informés de telles découvertes entrent en scène les archéologues qui ont la lourde tâche de faire en sorte que soient préservées ces représentations et de les interpréter puisqu’elles racontent la faune d’autrefois, la vie de l’homme des cavernes, nos origines en somme ! Aujourd’hui, l’engouement du public est tel que la fréquentation des grottes ornées et autres cathédrales de stalagmites (qui montent…) et stalactites (qui descendent…) est au beau fixe.

Les plus chanceux d’entre nous – et je dois l’écrire, j’en suis – ont pu explorer l’une de celle où l’on marche fébrilement dans les pas de ceux qui ont disparu. Dans le phare de la lampe portée au front ou à la main, peuvent surgir des parois ces signes de vie revenues du passé. L’obscurité de ces profondeurs altérant la perception du temps, il est facile de se prendre pour un fossile vivant dans un monde parallèle. Voyage au centre de la Terre, Jules Verne, nous y sommes !

 

Grotte De LascauxSoudain, le mur… La pénombre tient ses promesses et révèle les talents d’un artiste, peut-être inspiré au retour d’une partie de chasse ? Émotion sans nom, un brasier originel remonte des tripes. Cette chaleur intérieure qui tranche avec la fraîcheur de ces lieux souterrains est à la hauteur de l’intensité des retrouvailles avec nos ancêtres. Conservant intact le souvenir de l’être humain qui a peint, le mur tatoué est une porte qui s’ouvre sur le passé. Alors, l’inconnu vu le mammouth, croiser le rhinocéros laineux ? On ne peut voir son visage. Mais on l’imagine très bien à l’oeuvre.

A la lueur du feu, il use déjà de subtiles effets de perspectives et de pigments sophistiqués. Les flammes qui dansent l’accompagnant dans ses gestes. Ses traits traduisent fidèlement l’aspect des bêtes. Et enfin, le mur aux reliefs peints devient ce moyen d’entrer en contact avec l’au-delà ? Le futur ? Nous ? En quelques coups de pinceaux, afin de conserver éternellement la magie du moment, l’on s’essayerait volontiers à dresser à notre tour le portrait de cet homme qui hante encore la grotte. Chaman ou pas, grâce à ses oeuvres, il a réussi à nous transmettre ses visions et à nous faire entrer dans son monde. Disparu…

La vie dans les oeuvres

De telles expériences expliquent certainement l’attractivité de notre pays dans ce domaine à l’étranger : derrière la Chine et les États-Unis, la France est troisième au rang mondial du tourisme souterrain ! Victimes de leur succès, il a même fallu protéger les plus fréquentées en interdisant leur accès par le recours de fac-similés ! En effet, en milieu naturel, d’incessants passages favorisent la croissance de microalgues, champignons et autres charmantes bactéries qui ne font pas bon ménage avec la préservation d’un site archéologique.

L’accès au site doit donc être restreint à un cercle fermé de « gardiens du temple ». Et sa reproduction exacte, sur un autre lieu, par des artistes de notre époque, permet malgré tout au public d’admirer, dans une parfaite illusion, la splendeur de la réalité. Puits de science donc, la grotte ornée nous rapproche des mammouths, de notre histoire et par extension, des dinos ! Son intérêt culturel en fait un trésor exceptionnel du patrimoine d’une région, au point qu’elle en devient un véritable atout dans le secteur du tourisme.

Vous rêvez d’une caverne aux dinosaures qui aurait les mêmes vertus ? Désolé. Aucun humain n’ayant vécu sur Terre, lorsqu’ils étaient encore là, pour les observer et les dessiner de mémoire – on l’a dit - un tel héritage artistique n’existe pas. Ou plutôt, il fallait l’inventer !

Chauvet et La caverne du Pont d’Arc

Caverne_du_Pont-d'ArcLa Caverne du Pont-d’Arc, coque de béton en forme d’empreinte géante de pas plantigrade vue du ciel, abritant le fac-similé de la vraie grotte située à 2 km de là est un chef d’oeuvre de modernité architecturale du xxie siècle, reproduisant, celui, pictural, vieux de 36000 ans ! Une main de terre dans un gant de technologies, le passé à l’intérieur de l’avenir, humains d’hier reliés à ceux d’aujourd’hui et de demain : exploit inouï réalisé dans le temps… Plus ancienne que Lascaux (âgée de 20000 ans et dont une quatrième réplique doit naître en 2016), cachée sous des falaises en Ardèche, sur 8500 mètres carrées au sol, Chauvet a été découverte par les spéléologues Jean-Marie Chauvet, Eliette Brunel et Christian Hilaire en 1994.
Localisation CaverneFaisant de la France le berceau artistique de l’humanité, Chauvet a donc bien mérité son classement au patrimoine mondiale par l’UNESCO en 2014. Interdit au public, son accès, surveillé en permanence par plusieurs caméras et protégée par une porte blindée, est réservé aux scientifiques.
Et désormais, grâce à l’utilisation des outils numériques permettant de relever au millimètre près les gravures originales, et au savoir-faire de centaines de personnes – préhistoriens, informaticiens, plasticiens, dessinateurs, décorateurs, ouvriers, ingénieurs –, petits et grands peuvent eux aussi profiter du même spectacle ! Ou presque, puisque concentré sur 3000 mètres carrés.

Mains Positives (Caverne du Pont d'Arc)Main négative (Caverne du Pont d'Arc)

Pénombre, écart de température avec l’extérieur (13°C à l’intérieur), humidité, et bien sûr, la remarquable fresque de 12 mètres, le millier de dessins avec leurs jeux de mouvements, d’ombres et lumières sur les reliefs des parois, comme les avaient représentés les chasseurs-cueilleurs de l’époque aurignacienne, hommes et femmes : tout y est ! Enchantement pour les sens, cette plongée dans notre histoire devrait attirer du monde entier plus de 350 000 visiteurs par an. Et, qui sait, faire naître de nombreuses vocations d’archéologues et de paléontologues chez les jeunes ?
Pourquoi recourir à des copies des plus belles grottes ornées est-il primordial ? Parce qu’elles doivent avoir un rôle éducatif d’abord – la transmission des connaissances au grand public – et surtout parce qu’il faut protéger le patrimoine d’origine, qui appartient à tous, même aux générations futures. La reproduction de la caverne, sur un autre lieu, par des artistes de notre époque, permet ainsi à chacun de pouvoir admirer, dans une parfaite illusion, la splendeur de la réalité.

Mamouths Gravure Au Doigt Panneau Des Chevaux (C. Vallette)

Grand Pilier de Stalactites

Puits de science oserait-on dire, la grotte ornée est une merveille dont la créativité présente dans les œuvres nous rapproche des mammouths et, par extension, des dinosaures. Son intérêt culturel valorise aussi un terroir, une région, les racines d’un peuple tout en redonnant de la valeur au sens du mot humanité.
La Caverne du Pont-d’Arc, inscrite dans cette logique, est amenée à contribuer à la diffusion de la culture scientifique et au développement du tourisme.
En nous faisant voyager dans le temps, elle nous rappelle de ne jamais oublier d’où l’on vient pour nous projeter dans un futur plus écologique, qui doit pouvoir concilier évolution des nouvelles technologies (la nature du progrès) et développement durable, préservation de l’environnement (le respect de la nature). Toujours garder les pieds sur terre et se sentir profondément humains, voilà encore les belles valeurs qu’apportent l’archéologie et la paléontologie.

Autres articles intéressants...

Le TGV file à 574,8 km/h
Ce mardi 3 avril 2007, en filant à 574,8 km/h, le TGV a battu le record du monde de vitesse sur rail sur la ligne Strasbourg-Paris ! Un succès, partagé par SNCF et Alstom, qui confirme la position de leader de la France sur le marchémondial du transport ferrov...
Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ?
Question insolite posée par le titre d’un ouvrage qui vient tout juste de sortir. Il en contient une foule d’autres sur l’espace, les animaux, l’alimentation, le corps humain, les dinosaures, etc. Leurs réponses ? Instructives et surtout, amusantes. Un livre p...
Les chats ont-ils un nombril ?
Bonne question. C’est aussi le titre de la suite du célèbre livre « Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ? » de Paul Heiney. Une fois de plus, l’Anglais a fait très fort !
Mon beau sapin, roi des médecins...
« Que j’aime ton écorce… ». Pourquoi pas ? Le sapin est bien le roi des forêts. En plus de nous éblouir et d’apaiser nos esprits lors des longues soirées d’hiver quand arrive Noël, il se transforme aussi en médecin. Et cette fois, c’est son écorce qui regorger...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/decouvrez-les-grottes-de-france/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>