«

»

Imprimer ceci Article

Communication et télémédecine sous-marines

Science dans l'océanUne bouteille lancée à la mer atterrie dans le corail, des requins sur les réseaux sociaux (pour faire de la pub’ ?), Voyager 1 aux limites du système solaire, des smartphones boîtes noires sur épaves, un bras robotisé commandé par la pensée : cet été, la presse raconte la communication entre ciel et mer autrement. Un air lointain d’Aquarius ?

Aquarius reprend du service pour le projet NEEMO 7. Cette fois, c’est la chirurgie qui s’installe à bord de ce petit laboratoire sous-marin américain. Mission : évaluer les techniques de télémédecine en vue des prochains vols spatiaux canadien.

Pont entre Floride & Keys

Pourquoi l’Aquarius ?

Combinaison d'astronaute au Space Kennedy Center (Floride)13,5 m sur 3,9 m. Les dimensions d’Aquarius pourraient faire pâlir bien des claustrophobes ! L’impossibilité d’un contact physique avec leur famille, la vie dans un volume très réduit où l’économie de place est vitale, les sorties de cet espace clos sous respiration artificielle, bref, seuls en cas de problème et contraints à se débrouiller avec les moyens du bord : c’est le quotidien des astronautes…

Les aquanautes, isolés sous les colonnes d’eau dans un monde inhabituel, connaissent le même sort ! Une situation qui participe à la réussite de la mission selon Bill Todd, manager des projets NEEMO : « Aquarius, avec son isolement physique et psychologique sur le fond de l’Atlantique, apportera les conditions réelles de stress pour valider la télémédecine dans un environnement extrême »

Une salle d’opération qui s’installe à 19 mètres de profondeur au large de l’île Key Largo en Floride ? Une idée du CMAS (Centre de chirurgie minimalement invasive) de l’Université McMaster d’Hamilton au Canada, et de l’Agence Spatiale Canadienne (ASC) qui fait l’objet de la septième Mission d’Opérations de la NASA en Environnement Extrême (NEEMO 7).

Les acteurs de ce projet – Dave Williams, astronaute canadien et commandant de la mission NEEMO 7, le Dr Craig McKinley, chirurgien canadien du CMAS et les astronautes de la NASA Michael Barratt et Catherine Coleman – devront cohabités dans les 11 m3 de volume habitable du laboratoire sous marin, l’Aquarius. Le directeur du CMAS, le Dr Mehran Anvari, les assistera depuis Hamilton en Ontario.

En dehors de quelques études océanographiques qui entraîneront l’équipe à faire quelques plongées dans le superbe sanctuaire marin des Keys, les deux axes de recherche qui intéressent l’équipe concernent le guidage à distance, encore appelé télémentorat, et la télérobotique. « La mission NEEMO 7 nous permet de tester ces techniques dans un environnement extrême et de rendre possible la réalisation de diagnostics et de soins chirurgicaux d’urgence par des personnes n’ayant pas de formation médicale » confie Mehran Anvari.

Coque iphone 5

Cet urgentiste de grande renommée est une « pointure » en matière de télémédecine puisqu’il est le premier à avoir effectué avec succès une opération à distance, séparé de 400 km de son patient en février 2003 ! « Ces travaux auront un impact important sur la recherche actuelle et le développement de nouvelles technologies, dont de nouvelles plateformes robotiques et chirurgicales pouvant être utilisées ici sur Terre et ailleurs » annonce le chirurgien.

Ainsi, une technologie ultra-moderne prend ses quartiers sous la surface des eaux turquoises de Floride : ordinateurs, internet, liaison de télécommunication, robot et même un patient factice. Il faut au moins ça pour tester le télémentorat, où depuis le Canada, Anvari guidera les gestes des membres de l’équipe, médecins ou non, à bord de l’Aquarius, et la télérobotique où cette fois, les mouvements du chirurgien à distance seront traduits puis exécutés quasi-simultanément par un robot.

Intubation, examen de l’abdomen, insertion d’un drain thoracique ou suture d’un nerf ou d’une artère : l’Aquarius se transformera en véritable service d’urgences chirurgicales ! De quoi tester le potentiel des astronautes livrés à eux-mêmes, l’intervention médicale étant une situation à laquelle ils peuvent être confrontés un jour dans l’espace. La télémédecine est un domaine qui tend à se développer, mais les recherches n’en sont qu’à leurs débuts. Fera-t-elle un bond en avant grâce à cette aventure sous-marine ? En tous cas, les canadiens, qui investissent énormément en matière de robotique chirurgicale, l’espèrent…

Article publié dans Plongée Magazine en octobre 2004

Note 2014 : d’après la BBC, à l’instar du célèbre Commandant au bonnet rouge qui avait 50 ans plus tôt passé un mois à bord d’un tel habitat en Mer Rouge (expérience Précontinent II, film Le Monde sans soleil), son petit-fils Fabien Cousteau envisage de passer 31 jours dans les mêmes conditions sur Aquarius…

Le monde des sciences - iphone 5 boîte noireLa recherche - Requins coup de pub ou projet scientifique

A lire aussi : Cité des étoiles, dans le Numéro 5 de Plongeur.com

 

Entraînement des cosmonautes en plongée (dossier P.com)Plongeur.com 5

Autres articles intéressants...

Explorations en Terre Animale
Quoi de neuf sur la Planète Bleue ? Comment se portent les crocodiles, lions, tigres et autres éléphants ? Que font les fourmis, et que deviennent les dauphins, baleines et requins ? Réponse dans l'ouvrage EXPLORATIONS EN TERRE ANIMALE.
Une luth pour la vie
Fragiles, les tortues luth sont en danger. Leur préservation n'est pas une option mais un impératif. Si nous échouons, alors de pareils spectacles feront bientôt partie du passé…
Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ?
Un homme peut-il se casser le pénis ? Peut-on mourir de rire ? Pourquoi y a-t-il toujours la queue aux toilettes des filles ? Un poussin peut-il sortir d'un oeuf acheté au supermarché ? " Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ? " répond avec ...
Les tortues marines sont-elles comestibles ?
Question choquante peut-être, mais la réponse est intéressante (extrait Les baleines ont-elles le mal de mer ?). Les tortues franches du Pacifique, vertes, olivâtres, caouannes, de Kemp et à dos plat sont effectivement comestibles, pas les tortues imbriquées ...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/communication-et-telemedecine-sous-marines/

1 ping

  1. Communication et télémédec...

    […]   […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>