«

»

Imprimer ceci Article

Comment la baleine bleue peut-elle manger autant ?


Décidément, on est loin de tout savoir sur les cétacés ! La preuve avec cette incroyable découverte sur l’anatomie de la bouche des rorquals…

On ne connaissait pas encore dans le détail le mécanisme qui permettaient aux baleines à fanons d’engouffrer autant de krill, une façon de s’alimenter unique chez les vertébrés. Mais Nicholas Piensen, paléobiologiste à la Smithsonian Institution de Washington a pu percer le mystère décrit aujourd’hui dans la revue Nature. C’est en examinant des cadavres de rorquals encore frais (issus hélas de la chasse reprise en Islande !) que lui et son équipe ont trouvé cette « pépite anatomique » de la taille d’un pamplemousse…

Un plateau de fruits de mer à 500 000 calories !

Explications. Quand le plus grand animal de la planète – la baleine bleue – a un petit creux, elle plonge et ouvre la gueule en grand pour recueillir l’eau de mer qui contient le fameux krill. Pour rejeter le liquide et ne conserver que les crustacés, elle filtre l’ensemble au travers des fanons de sa mâchoire supérieure. En un instant, le tour est joué : de ce zooplancton riche en protéines, elle ne fait qu’une bouchée. Et tant mieux car elle doit fournir beaucoup d’énergie à son organisme gigantesque. Ses repas doivent donc être gargantuesques et avalés efficacement.

En moins de 10 secondes, elle pourra « s’enfourner » 500 kilos de nourriture, l’équivalent de 500 000 calories (soit 200 fois les besoins énergétiques d’un homme, couverts en 24 heures et trois repas) puis se resservir ! A chaque bouchée, sa gueule s’élargit grâce à sa mâchoire inférieure constituée de deux os séparés, droit et gauche. Dessous, sa gorge à la peau plissée se dilate pour augmenter la capacité buccale, laquelle doit recevoir jusqu’à 100 tonnes d’eau de mer chargée de krill. Quasiment l’équivalent du poids de la baleine… Pas plus, il faut savoir dire stop, n’est-ce pas ?

Tout est sous contrôle…

Bref, ce mécanisme semble parfaitement réglé. Justement parce qu’il est sous contrôle : au niveau du menton se situe en effet un organe sensoriel qui était jusqu’ici inconnu de la science… Cette structure gélatineuse se cachait « pile-poil » entre les deux parties osseuses droite et gauche de la mâchoire inférieure. A cet endroit et avec cette consistance, elle passait facilement inaperçue. Pourtant, son rôle semble primordial. En communication avec le cerveau, relié aux muscles, elle est le centre névralgique de cette impressionnante manœuvre de nourrissage des rorquals, coordonnant les changements de position de la mâchoire inférieure avec l’expansion des plis cutanés de la gorge !

Passionnant, n’est-ce pas ? Des histoires sous-marines de ce genre, le nouvel ouvrage Les Baleines ont-elles le mal de mer ? en regorge ! Petite mise en bouche avec le dossier sur le sujet à découvrir sur L’Internaute.

A lire aussi : l’interview.

Autres articles intéressants...

Méditerranée, requins en danger !
En Méditerranée, les requins ont été décimés… (extrait de EXPLORATIONS EN TERRE ANIMALE paru aux éditions EDP Sciences)
Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ?
Un homme peut-il se casser le pénis ? Peut-on mourir de rire ? Pourquoi y a-t-il toujours la queue aux toilettes des filles ? Un poussin peut-il sortir d'un oeuf acheté au supermarché ? " Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ? " répond avec ...
Quand nos peaux bleues finissent en court-bouillon...
Pas de scoop ici, les ailerons de requins sont très recherchés pour la préparation d'une soupe à la mode en Asie. Ainsi, afin de ne jamais manquer de l'ingrédient essentiel à cette recette, quelques dizaines de millions de squales sont enlevés chaque année à l...
Les tortues marines sont-elles comestibles ?
Question choquante peut-être, mais la réponse est intéressante (extrait Les baleines ont-elles le mal de mer ?). Les tortues franches du Pacifique, vertes, olivâtres, caouannes, de Kemp et à dos plat sont effectivement comestibles, pas les tortues imbriquées ...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/comment-la-baleine-bleue-peut-elle-manger-autant/

1 ping

  1. Comment la baleine bleue peut-elle manger autant ? | Carnets de plongée | Scoop.it

    [...] merseaplanete.com – Today, 8:28 AM [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>