«

»

Imprimer ceci Article

La mante religieuse, loin d’être une sainte ?

1024px-Praying_Mantis_Sexual_Cannibalism_European-37Pattes antérieures en position prière, on leur donnerait le Bon Dieu sans confession. Pourtant, les mantes religieuses sont des diablesses, des croqueuses d’hommes… Des tue-l’amour ? Oui, elles pratiquent le cannibalisme sexuel, pendant ou après l’acte !

Il leur arrive de dévorer tout cru leurs partenaires, en commençant par la tête. Plus petits qu’elles, les malheureux se retrouvent décapités.

Mantis religiosa

Ils terminent malgré tout leur petite affaire car – coup de bol – le ganglion nerveux qui commande la copulation ne se trouve pas dans un cerveau mais dans l’abdomen. La nature est bien faite quand même…

Bon, pas très catholique toutefois, ce comportement ! Et très fréquemment observé en vivarium : le bruit court qu’il s’agirait pour elles de se constituer un stock de protéines en vue d’assurer la descendance. Mais est-ce bien certain ? D’accord, il leur faudra pondre jusqu’à quatre cents œufs.

800px-Mantis_religiosa21024px-Mante_religieuse_FR_2012800px-Gottesanbeterin_Abwehr

Cependant, elles sont de bonne constitution et censées pouvoir se passer de ce macabre hors-d’oeuvre. Alors pourquoi y tiennent-elle à ce point ? Selon une autre théorie, elles auraient juste grand appétit à ce moment là. Quoi ? Faire l’amour, ça donne faim, non, pas qu’aux humains ?

Et l’amant, a-t-il son mot à dire ? Est-il une victime consentante, prêt à se sacrifier pour sa belle ou pas si décidé que cela à se faire croquer, juste pour un rendez-vous galant ? Surprise : ce qui semble être la norme en captivité l’est peut-être moins à l’état sauvage. L’amant serait plus prudent…

Avant l’acte, il estimerait donc le danger (l’appétit de la demoiselle) à sa posture, les meilleurs coups étant dans ces cas les femelles les moins affamées ? Ensuite, se présenter à elle lorsqu’elle se tient de front ? Gare, elle pourrait ne faire de lui qu’une bouchée.

Alors, il s’adapte, surtout si elle semble gourmande à l’instant T et qu’il ne se voit pas manquer l’occasion… Donc, il ralentit l’approche, porte encore plus d’attention à sa partenaire (cour assidue pour lui faire oublier le mets délicieux qu’il représente), puis lui grimpe dessus tout en restant à bonne distance de ses redoutables pattes avant.

Enfin là, il prend le temps qu’il faut car plus l’acte est long, plus il a de chances de fertiliser la demoiselle. Vient le moment délicat de se retirer : il lui faut encore « marcher sur des œufs » car il risque toujours gros. Allez, la fuite est jouable. Ensuite, à lui, d’autres conquêtes ! Sinon, adieu la vie…

Extrait du livre L’Amour Bestial

Amour Bestial

Autres articles intéressants...

Le TGV file à 574,8 km/h
Ce mardi 3 avril 2007, en filant à 574,8 km/h, le TGV a battu le record du monde de vitesse sur rail sur la ligne Strasbourg-Paris ! Un succès, partagé par SNCF et Alstom, qui confirme la position de leader de la France sur le marchémondial du transport ferrov...
Méditerranée, requins en danger !
En Méditerranée, les requins ont été décimés… (extrait de EXPLORATIONS EN TERRE ANIMALE paru aux éditions EDP Sciences)
Pourquoi les poissons des abysses sont-ils aussi laids ?
Sympa. Quelle tête pourraient-ils avoir, les pauvres ? Les abysses sont si hostiles… Savez-vous que l’endroit le plus profond des océans - la fosse des Mariannes - plonge à 11 km sous la surface du Pacifique ? (extrait de POURQUOI LES MOUCHES AIMENT-ELLES LES ...
Les insectes, ça croustille !
Manger des insectes : quelle idée… Pourtant, cette pratique connue sous le nom d’entomophagie est très répandue. Elle pourrait même être une alternative efficace à la malnutrition tant certains insectes sont riches en protéines et vitamines. En avant pour un t...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/chapitre-mantes-sacrifies-bon-dieu/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>