«

»

Imprimer ceci Article

La caulerpe est-elle une « algue tueuse » de posidonie ?

Posidonies - Crédits Caroline Lepage

Racines, tiges, feuilles (et même fleurs, fruits – les « olives de mer » -), la posidonie est une plante supérieure et endémique des petits fonds de Méditerranée où elle est installée depuis plus de 100 millions d’années.

Vidéo : souvenez-vous, la Caulerpa taxifolia en Méditerranée il y a quelques années, c’était cela…

Simple algue exotique, la caulerpe est venue lui faire concurrence il y a moins d’une trentaine d’années. Occupant d’abord un timide mètre carré du côté de Monaco, son expansion a été fulgurante au point de semer un vent de panique chez les scientifiques et plongeurs dans les années 1990. Quelques temps plus tard, à l’apogée de son règne, l’algue tueuse comme elle avait été rebaptisée occupait 15000 hectares répartis entre la France, l’Espagne, l’Italie, la Croatie, la Grèce et la Tunisie.

S’il y avait de quoi s’inquiéter pour la posidonie ? Oh que oui. A la fois poumons de la Méditerranée par leur importante production d’oxygène, ses herbiers bien ancrés dans le sol sont un frein à l’érosion des côtes et de vastes oasis sous-marines. De l’étoile à la nacre en passant par l’hippocampe, toute une faune y campe, s’y reproduit et s’y restaure (oursins et saupes raffolent des feuilles).

Aegagropile

Aegagropile

Même mortes, les posidonies sont utiles. A la nature, d’abord : à la fin de l’été, des feuilles arrachées commencent à s’échouer sur le littoral où elles s’entassent en banquettes et pelotes appelées aegagropiles. Ce méli-mélo végétal offre un garde-manger aux animaux de la plage, et à cette dernière, un rempart contre la puissance des vagues hivernales. A l’homme ensuite : dés l’Antiquité, il a habilement exploité la ressource : posée sur les toitures, tassée en couchages, litière pour animaux, reconvertie en matériau d’emballage, engrais, etc.

Oui, la posidonie n’a toujours eu que des amis ! Jusqu’en 1984 donc. Là, patatras, l’algue verte d’origine australienne très prisée en aquariologie a pointé le bout de ses frondes. Prenant ses aises dans les espaces laissés vacants, elle a perturbé l’écosystème, entraînant une baisse du nombre d’espèces et d’organismes dans les zones les plus touchées.

La posidonie a organisé la riposte. En cas de bras de fer pour un territoire, son ennemie mise sur la croissance, allongeant ses frondes, quitte à diminuer leur teneur en caulerpényne (l’une des neufs toxines la rendant immangeable par la plupart des herbivores, oursins en tête). Elle ? Sur l’arme chimique, réduisant la taille de ses feuilles et augmentant leur densité et leur production de composés phénoliques.

Sans l’expliquer complètement, voilà qui a dû contribuer à ce constat du réseau de surveillance scientifique en 2011 : 70 à 80% des surfaces colonisées débarrassées enfin de la caulerpe ! Les raisons précises de cette incroyable régression ? Aux chercheurs de les découvrir. En attendant, pas de quoi crier victoire, car à leur tour, deux autres caulerpes invasives (racemosa et distichophylla) empiètent déjà sur les plates-bandes de de la posidonie…


Extrait du livre Les baleines ont-elles le mal de mer ? (éd. L’Opportun) 150 questions/réponses d’actualité sur les océans

Autres articles intéressants...

Que ferions-nous sans abeilles ?
Beaucoup moins de choses, ça c’est sûr. Petites et fragiles, les abeilles sont si utiles ! Une étude vient pourtant de montrer qu’elles sont en déclin dans la nature et avec elles, les plantes à fleurs. Inquiétant…
Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ?
Question insolite posée par le titre d’un ouvrage qui vient tout juste de sortir. Il en contient une foule d’autres sur l’espace, les animaux, l’alimentation, le corps humain, les dinosaures, etc. Leurs réponses ? Instructives et surtout, amusantes. Un livre p...
La botte secrète des tortues
Ça, on le savait depuis longtemps, les tortues marines n’ont pas le compas dans l’œil mais la boussole dans la tête ! Elles parviennent ainsi à retrouver la plage sur laquelle elles sont nées pour y enfouir leurs propres oeufs.
Pourquoi les poissons des abysses sont-ils aussi laids ?
Sympa. Quelle tête pourraient-ils avoir, les pauvres ? Les abysses sont si hostiles… Savez-vous que l’endroit le plus profond des océans - la fosse des Mariannes - plonge à 11 km sous la surface du Pacifique ? (extrait de POURQUOI LES MOUCHES AIMENT-ELLES LES ...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/caulerpe-algue/

1 ping

  1. La caulerpe est-elle une « algue tueuse » de posidonie ? | Carnets de plongée | Scoop.it

    [...] La caulerpe est-elle une « algue tueuse » de posidonie ? From merseaplanete.com – Today, 5:51 PM [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>