«

»

Imprimer ceci Article

Carburants : le drame de l’offre et de la demande

A pieds ou à véloLes biocarburants moins mauvais pour l’environnement ? Vous le savez, citoyens avertis… Est-ce une raison pour en gaver les automobiles, et du coup rouler de trop lorsque c’est inutile, dépenser plus, vivre à crédits, pourquoi ? Mettre de l’argent de côté en cas de coup dur, meilleure idée – et pour vous et pour l’état ! – que d’accumuler les dettes et ne plus savoir comment se débarrasser d’encombrants stocks de carburants. Produits parce que des foules gâtées ne voulaient plus se passer de « bagnoles » y compris sur de courts trajets, foules qui n’ignorent pas leur part de responsabilités dans ce drame. Alors, mangez mieux, investissez dans une voiture française plus écolo’ (à sortir seulement lorsque c’est indispensable, sans oublier que le respect des limitations de vitesse permet de consommer moins), pensez au télétravail et préférez les transports en commun, le vélo ou la marche… C’est bon pour votre santé !

Extrait d’un dossier sur les plantes paru dans le magazine Questions Réponses en 2006

En 2005, sous l’époque Chirac, les biocarburants ont représenté 1,2% de la consommation de carburants en France. Chiffre fixé à 5,75% pour 2008 selon une annonce lancée au Salon de l’Agriculture qui prévoyait alors la construction de 16 usines de production de diester et d’éthanol…

Biocarburants de première génération (crédits IFP Energies Nouvelles)

Depuis les années 2000, dans l’hexagone comme ailleurs, on a commencé à nous bassiner avec des arguments surprenants pour nous expliquer combien les biocarburants étaient « top ». Renouvelables, moins polluants et qui produisent moins d’émissions de CO2 que les énergies fossiles… Chic, enfin la solution pour faire face dans le futur à une hausse des prix du pétrole et aux risques d’épuisements des gisements d’hydrocarbures ?

Peut-être même si ces énergies ne peuvent à elles seules enrayer les problèmes qui nous pendent au bout du nez. Seul souci et de taille, il faut encore développer cette voie des biocarburants qui n’en est pour l’instant qu’à son stade embryonnaire en France. Mais ce sont bien les végétaux qui nous donnent l’opportunité d’avancer… Pour les moteurs diesel, les biocarburants font principalement intervenir deux plantes oléagineuses (colza, tournesol) et sont de 2 types : l’huile végétale pure et le diester ou EMVH (huile végétale et méthanol) qui se mélange au gazole.

Prévention Routière - Un verre ça vaEn ce qui concerne les moteurs à essence, les biocarburants proviennent de plantes riches en sucre (betterave, canne à sucre) ou en amidon (blé, pomme de terre, maïs) qui permettent d’obtenir des alcools par fermentation : l’éthanol s’utilise pur dans un moteur adapté ou en mélange avec de l’essence dans un moteur classique, l’ETBE (éthyl tertio butyl éther) – mélange d’éthanol et d’isobutène – s’utilise en additif dans l’essence, même chose pour le méthanol et le butanol.

Note 2017 : l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Boire ou conduire, il faut choisir…

Autres articles intéressants...

Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ?
Question insolite posée par le titre d’un ouvrage qui vient tout juste de sortir. Il en contient une foule d’autres sur l’espace, les animaux, l’alimentation, le corps humain, les dinosaures, etc. Leurs réponses ? Instructives et surtout, amusantes. Un livre p...
La révolution des livres numériques
iPad, kindle, iPhone, ordinateurs et même consoles portables, il est désormais possible de s'adonner au plaisir de la lecture sur petits et grands écrans. Des romans ? Pas seulement, la culture scientifique a droit aussi à cette révolution technologique...
Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ?
Un homme peut-il se casser le pénis ? Peut-on mourir de rire ? Pourquoi y a-t-il toujours la queue aux toilettes des filles ? Un poussin peut-il sortir d'un oeuf acheté au supermarché ? " Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ? " répond avec ...
Les insectes, ça croustille !
Manger des insectes : quelle idée… Pourtant, cette pratique connue sous le nom d’entomophagie est très répandue. Elle pourrait même être une alternative efficace à la malnutrition tant certains insectes sont riches en protéines et vitamines. En avant pour un t...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/carburants-le-drame-de-loffre-et-de-la-demande/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>