«

»

Imprimer ceci Article

Comment les cactus survivent-ils dans le désert ?

736331Grâce à une panoplie d’adaptations visant en priorité à stocker l’eau et limiter l’évaporation. Précipitations rares, sol pauvre, rayons du soleil brûlants, températures basses la nuit, à l’inverse très élevées en journée : vivre dans un désert est loin d’être une sinécure…

D’où la nécessité d’économiser l’eau. Et ça marche : 90% du poids de l’échinocactus d’Amérique est uniquement constituée d’eau ! Premier constat douloureux, les cactus piquent, d’abord pour ne pas finir dans l’estomac d’herbivores affamés et assoiffés. D’autre part, leurs épines récoltent soigneusement l’humidité au petit matin.

Leur tige est bien plus épaisse que d’ordinaire, souvent recouverte de cire et côtes saillantes verticales qui se déploient comme un accordéon en fonction des conditions climatiques et qui fournissent un peu d’ombre. La photosynthèse se déroule dans la tige, sauf qu’au lieu de capter le CO2 le jour par l’ouverture des stomates (pores microscopiques habituellement sur les feuilles), le cactus le fait à la nuit tombée.

Les stomates clos en journée réduisent les risques de pertes d’eau par évaporation sans que cela ne nuise à la photosynthèse. Enfin, les cactus étendent un important réseau de racines à faible profondeur. Bref, pas une goutte ne leur échappe.

Publication Mystères de la science dans le magazine Questions Réponses (2005)

Autres articles intéressants...

Que ferions-nous sans abeilles ?
Beaucoup moins de choses, ça c’est sûr. Petites et fragiles, les abeilles sont si utiles ! Une étude vient pourtant de montrer qu’elles sont en déclin dans la nature et avec elles, les plantes à fleurs. Inquiétant…
Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ?
Question insolite posée par le titre d’un ouvrage qui vient tout juste de sortir. Il en contient une foule d’autres sur l’espace, les animaux, l’alimentation, le corps humain, les dinosaures, etc. Leurs réponses ? Instructives et surtout, amusantes. Un livre p...
Les chats ont-ils un nombril ?
Bonne question. C’est aussi le titre de la suite du célèbre livre « Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ? » de Paul Heiney. Une fois de plus, l’Anglais a fait très fort !
Mon beau sapin, roi des médecins...
« Que j’aime ton écorce… ». Pourquoi pas ? Le sapin est bien le roi des forêts. En plus de nous éblouir et d’apaiser nos esprits lors des longues soirées d’hiver quand arrive Noël, il se transforme aussi en médecin. Et cette fois, c’est son écorce qui regorger...

Lien Permanent pour cet article : http://merseaplanete.com/cactus-survie-desert-2/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>